Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Le mystère du vol Malaysia Airlines : Et si la vérité était celle-ci ?

Publié par Diatala sur 24 Mars 2014, 17:49pm

Catégories : #Génocide-Terrorisme d'Etat - Expérience secrète

4992512253_c1495f879d.jpg

Le mystère du vol Malaysia Airlines : Et si la vérité était celle-ci ?

 

Cet article était en attente. Mais nous venons d’apprendre que des débris du Boeing 777 ont été retrouvés dans l’océan Indien, identifiés avec certitude, et que tous les passagers seraient morts lors du crash.

L'avion aurait ainsi été retrouvé très loin de son plan de vol et dans une direction opposée à celle qui avait été annoncée au tout départ.

 

L’avion à destination de Pékin a donc été porté disparu durant 17 jours et de nombreuses hypothèses ont été avancées, même les plus farfelues. Aujourd'hui trois théories officielles circulent :  celle d’une erreur de pilotage, celle d'un piratage et celle d’une panne matérielle.  Or tout laissait penser, et par instinct, que l’avion avait bien été détourné. Mais dans quel but ?   

 

Toutefois une autre hypothèse pourrait en être la cause ; surtout en pleine période de tension avec la Russie et de partage du monde.

 

La technologie avance à grand pas et des systèmes très sophistiqués permettent déjà de faire décoller, voler et atterrir un avion sans aucun pilote à son bord. Une technique qui était déjà au point en 2001.

D’autres techniques peuvent brouiller les ondes radio et bloquer le système de commande électronique de l’avion qui ne peut plus ni s‘orienter ni communiquer. C’est sans doute ce qui s’est passé avec le vol Rio/Paris. Peut-être s’agissait-il d’un test qui a échoué.

L’hypothèse, qui est totalement vraisemblable, est celle-ci : L’avion aurait bien été détourné mais il ne l’aurait pas été par des pirates barbus islamistes mais à distance grâce à des technologies militaires secrètes et classifiées  « top-secret ».

Celui-ci aurait ainsi été piloté à distance et ses systèmes radar, de communication et de commande neutralisés de la même façon.      

Ce qui n’empêcherait nullement de le faire redécoller pour le faire exploser plus tard et clore ainsi les recherches en annonçant une quelconque thèse officielle qui resterait crédible. Tout comme les passagers pourraient avoir été exécutés après le détournement. Rien n'est impossible quand nous connaissons le nombre de thèses ou d'affirmations qui n'ont strictement aucune pertinence. 

Quant aux scientifiques de Freescale Semiconductor, une société d'Austin spécialisée dans l’armement électronique de haute technologie et travaillant pour la Défense américaine, leur sort dépendrait de leur utilité pour la puissance à l‘origine de ce détournement.

Freescale est une filiale du Groupe Carlyle qui gère la fortune des familles Bush et Ben Laden. Il est dit que milliardaire Jacob Rothschild est devenu l’unique propriétaire du brevet très convoité des semi-conducteurs puisque ses 4 associés seraient décédés dans le crash. Sur les 239 passagers, 20 étaient des employés du Pentagone et 4 avaient des passeports volés.

 

crash-vol-malaisie.jpg 

source photo ITélé 

Si cette hypothèse est la bonne, elle démontre que cette technique de détournement est non seulement un moyen coercitif d’envergure, mais qu’elle est aussi une arme gigantesque pour celui qui l’a mise au point en premier puisque des avions commerciaux, militaires et privés pourraient être neutralisés à distance et rediriger n'importe où.

Si il est possible de pirater des satellites, de guider des drones à des milliers de kilomètres, d’envoyer des robots aux frontières de lointaines galaxies, de maîtriser l'antigravitation, de faire voler des avions furtifs qui sont donc indétectables et certains avec des matériaux invisibles, d’atteindre Mach 10 ou plus, de tuer avec des armes laser, de créer des mutants et des hybrides, de congeler des gamètes pour les réimplanter ensuite dans un quelconque ventre ou un utérus artificiel, pour ne citer que ces avancées, il est évident que le contrôle total d’un appareil à distance n’a rien de fictionnel et que cette recherche ne date pas d'hier.

En 2004 l’avion hypersonique de la NASA, le X43-A, a volé pendant une dizaine de secondes à la vitesse de Mach 9,8, à 11.000 km/h. Il y a donc déjà 10 ans. Nous comprenons que certains voient des OVNI. Or le public n'est informé des nouvelles prouesses et technologies que lorsque de nouvelles nettement supérieures ont été mises au point.

   

Alors par qui ? Les candidats sont peu nombreux à avoir les moyens de mettre au point un tel système de piratage à distance : Les États-Unis ou les Anglo-Saxons, la Russie et la Chine.

L’annexion réussie et légitime de l’Ukraine par la Russie, pour se protéger de l’impérialisme américano-occidental et de l’OTAN, peut laisser penser que l’avion a été détourné par le système HARPP russe [1]. Il aurait cette capacité. Dans ce cas les informations mainstream et les rumeurs circulant sur un détournement effectué par les États-Unis, ou par le patron de la société suscitée, ne servirait qu’à masquer l’échec et le retard technologique américain.  

 

La Thèse américaine : Des témoins de Kuda Huvadhoo disent avoir vu l'avion à la pointe sud des Maldives. Ils ont déclaré que le bruit des moteurs était assourdissant quand l'avion est passé au-dessus de l’île.

« Je n’avais jamais vu un jet passer si bas au-dessus de notre île. Nous avions déjà vu des hydravions, mais je suis certain que ce n’en était pas un. J’arrivais même à clairement distinguer les portes de l’avion », raconte un témoin.

« Et je ne suis pas le seul : d’autres habitants ont dit avoir vu exactement la même chose. Certains sont même sortis de chez eux pour voir ce qui pouvait bien provoquer un tel boucan. ». Cette théorie accréditerait la thèse du détournement vers une base secrète américaine, Diego Garcia.

 

Mais la Chine, qui a le deuxième budget mondial de Défense, s’élevant à 88,8 milliards d'euros, aurait également mis au point son propre système HARPP.

 

La Chine vient d’annoncer qu’elle allait augmenter de 12,2% son budget militaire en 2014, passant à pratiquement 96 milliards d’€, 95,9.

La Chine mobilise également plus de 300 milliards de dollars pour l’Armée Populaire de Libération, la plus grande du monde qui est composée de 2,3 millions de soldats. Ce qui change la donne face à ses ennemis puisque lors de l’invasion nippone la Chine avait résisté durant 8 longues années, de 37 à 45. Le nombre de morts ayant été estimé à 35 millions.

Ses avancées étant spectaculaires la Chine est une bonne candidate pour arriver à mettre au point ce type de technologie. À moins que l’avion n’ait été détourné par des chinois qui étaient à bord pour récupérer les données des scientifiques sur ce projet de détournement à distance. Sans oublier qu‘elle est partenaire avec la Russie.   

 

Néanmoins la Chine n’est pas une puissance impérialiste comme les États-Unis et l’Occident le sont. Ce n‘est pas dans ses gènes et son histoire le montre. Nous le constatons aussi en Afrique où elle obtient de nombreux marchés sans pour autant s‘imposer de manière brutale, très meurtrière et destructrice et à la manière esclavagiste des occidentaux.

La Chine est principalement occupée à se protéger, à circonscrire des soulèvements internes fomentés de l’étranger, et à recouvrer sa grandeur. Ce qui ne l'empêche pas d'être hégémonique pour préserver son territoire et pour se garantir des alliés à ses frontières. Ce qui ne l’empêchera pas non plus de réprimer ses propres opposants. Mais la France le fait bien avec de simples manifestants pacifiques tout en instaurant une censure qui n'existe même plus en Chine ni en Russie.. Pire ! La Hollandie n'a officiellement et uniquement que 2 opposants, Soral et Dieudonné, qu'elle combat comme une gigantesque armée de terroristes. On ne joue pas dans la même cour. 

La France quant à elle est devenue depuis deux ans la première destination des investissements chinois qui sont créateurs d'emplois, 21%, et ce, devant la Grande-Bretagne et l'Allemagne.

 

Si demain la Chine devait entrer dans un conflit armé mondial, en bombardant des cibles très loin de son pré-carré, il faudrait alors se poser de sérieuses questions.

 

[1] HARPP russe sur le site de l'astrophysicien Jean-Pierre Petit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents