Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Pédophilie : Quand le magistrat français se déculotta pour abuser de Nordine

Publié par Diatala sur 4 Juin 2011, 09:36am

Catégories : #Abus- Pédocriminalité- Violence- Prostitution

06-scherer.pngJacqueline de Croÿ - 2005

Le Coral fut fondé en 1977 à Aimargues, un ravissant village du Midi de la France, par Claude Sigala, un éducateur spécialisé et cinéaste, bourdonnant autour de la révolution sexuelle française de mai 68. La mode était aux écrivains qui publiaient des romans de leurs amours avec "des enfants consentants", dans un langage ampoulé, en rimes, comme si cela pouvait effacer leurs crimes. Le Coral était un "lieu de vie" où environ 10 adultes s'occupaient de 5 enfants psychotiques et autistes. Ils appartenaient à un mouvement visant à faire reconnaître le droit à la différance, à la tendresse et à la caresse... de vieux cochons en érection sur des enfants. Il s'agissait d'un "débat philosophique" et de "liberté sexuelle" d'enfants émotionnellement handicapés, que le Coral estimait faire partie d'une "thérapeutique nouvelle".

Un garçon de onze ans, fut retrouvé mort, la tête noyée dans un seau d'eau en 1979. Son autopsie démontra qu'il avait été sodomisé. Un jeune majeur fut jugé coupable mais irresponsable du meurtre et du viol et enfermé en psychiatrie. Trois ans plus tard, en 1982, il était à nouveau au Coral, avec Willy Marceau, un poète et maquereau d'enfants âgé de [...]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents