Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Monsieur Harry Roselmack pourquoi ne pas inviter à la rentrée une personne qui s’est auto-guérie du cancer ou du sida ?

Publié par Diatala sur 3 Juillet 2013, 12:40pm

Catégories : #Arnaques Cancer- Sida-Hépatite- Tabac

8430759574_ea99709579.jpgMonsieur Harry Roselmack pourquoi ne pas inviter à la rentrée une personne qui s’est auto-guérie du cancer ou du sida ? 

 

L’autre soir alors que j’étais en cuisine avec une amie pour préparer le dîner nous avons regardé la fin de l’émission d’Harry Roselmack que je ne regarde plus depuis que nous savons preuve à l’appui, et pour savoir qu'il a été interpellé par la police, que l’homme a truqué un de ses reportages sur les rituels musulmans. S'il l'a fait une fois pourquoi pas 2 et 100 ? Carole Rousseau et d’autres ont été pris eux aussi en flagrant délit de gros truquage et de manipulation ; mais pourquoi s'en étonner puisque tous les médias le font chaque jour.

 

L’émission présentait le témoignage d’un jeune adolescent qui s’est battu avec force et détermination contre deux cancers avec l'aide de sa famille, mais aussi avec celle des très lourdes et dévastatrices thérapies anticancéreuses.

 

Cet adolescent a un courage inouï et un mental d’acier malgré un corps desséché et amaigri. Il se bat. C’est la guerre, dit-il, avec son ennemi le Cancer.

  

Nous lui souhaitons très sincèrement une rémission rapide et définitive.

 

Cependant nous apprendrons qu’après avoir été soigné d’un premier cancer par la médecine, et en voie de rémission, ce jeune garçon déclenchera un second cancer comme à peu près toutes les personnes qui sont bombardées de chimio et de rayons puisque ce protocole détruit le système immunitaire et brûle des cellules périphériques saines. Et comme je l'ai indiqué dans un précédent article, il est même noté sur certaines boîtes qu'un des effets secondaires de quelque traitement contre le  Cancer est un autre cancer. De même que des chimios sans renouvellement d'AMM sont prescrites aux malades cobayes.

 

Il est évident que la Foi que l’on a en-soi favorise les bénéfices d’un traitement quel qu’il soit. Il est donc essentiel et primordial de croire en premier en-soi et de savoir que l'on va guérir et non de le croire ;  ou de savoir que nous avons chacun en nous de multiples potentiels de guérison. Et l’effet placebo le démontre.

Mais l'acharnement de cette médecine pour le profit peut conduire le plus fort à baisser les bras malgré son propre choix. La très très lourde obligation de soins, des séjours répétés et longs dans des hôpitaux, l’ambiance elle-même des services spécialisés, les terribles nausées, les douleurs provoquées par le traitement, la perte de ses cheveux, le scepticisme à peine caché parfois des médecins, des examens incessants, la peur à certains moments que cela ne marche pas, le doute donc, la fatigue, un système immunitaire détruit et le découragement peuvent amener à un renoncement qui sera fatal. Pourtant nous savons maintenant que des solutions qui ne sont en rien contraignantes, simples et totalement naturelles existent.

2655150723_50b39cb71d.jpgToutefois, même si il a été démontré que de nombreux médicaments et traitements étaient iatrogènes, avec un risque létal, de nombreux autres continuent d'être prescrits. Et même si depuis peu certains d'eux, pas tous, sont retirés trop tardivement du marché et seulement après avoir fait plusieurs ou des centaines de victimes connues.  Comme aujourd'hui avec ce retrait de la molécule du tétrazépam qui était souvent donnée justement aux cancéreux ( lien ). 

Les molécules artificielles ou celles chimiques qui sont ingérées ou inoculées lors d'un traitement peuvent changer l'information et brouiller chez certaines personnes leurs propres messages pour accepter le nouveau qui est introduit et qui peut faire muter l'ADN en cessant de donner les ordres naturels au système immunitaire.  

5226116763_5831ea4051.jpgCependant malgré le fait que nous sachions aujourd’hui que le "Cancer et le Sida" passent, s’arrêtent un certain temps et repartent, et ce, sans traitement spécifique médical, de nombreuses campagnes et de la propagande régulière pour le complexe chimico-pharmaceutique continuent à inciter les personnes à ne choisir que cette seule et unique voie sans proposer de solution alternative. Pourquoi ? Inutile de l’expliquer.

 

Aucune "altération" de notre machine n'est pourtant une maladie à proprement parler et encore moins un Ennemi. Et, à ce jour, aucun médecin ne peut dire réellement ce qu'est une maladie à part le fait que la science décide elle-même de donner des noms et principalement des traitements à tout ce qu'elle n'explique pas, ou mal, qu'elle ne sait pas soigner à l'origine ou à la cause et qu'elle considère, seule, comme étant différent de ses propres observations habituelles. C'est peu, sinon rien.  De même aucun d'eux ne peut certifier que certaines réactions de contamination sont à 100% exogènes comme celles de virus extérieurs qui nous tomberaient dessus. Pourquoi ne seraient-elles pas totalement endogènes ?   

4390169234_cb8c371b73.jpgLa Maladie en elle-même n'existe donc pas, c'est le traitement qui va la définir et la valider.

Cependant elle est une très très vieille Croyance enracinée profondément et à chaque découverte d'une dite maladie des gènes encodent cette information et la transmettent de manière génétique et atavique ou la font s'éteindre comme pour la Peste ou le Choléra qui n'ont jamais été éradiqués avec des saloperies de vaccins mis au point au départ par l'imposteur Louis Pasteur (qui n'était même pas biologiste) et qui pour soigner un enfant de la dite Rage l'a tué en lui injectant son vaccin -ici-.

L'état des malades qui nous sont proches et la vue de leur souffrance renforcent également davantage cette croyance pour la matérialiser le moment venu.  

Seuls des états modifiés et observés des structures moléculaires indiquent qu'une réaction différente est entrain de se produire. Ces comportements, dits parfois anarchiques, sont considérés comme étant très inquiétants et souvent graves par la médecine. Mais qui peut affirmer et jurer qu'ils ne sont en rien inhérents à la seule volonté inconsciente de la personne, donc endogènes, et que cette réaction est utile au bon équilibre du corps et de l'esprit ? L'anarchie n'est-elle pas nécessaire parfois pour rappeler que des abus et des injustices doivent cesser ? Donc qui peut nier formellement que celle-ci n'a pas été provoquée naturellement pour se défendre ? Personne. 

Si cette réaction, nommée Maladie, a été déclenchée pour se défendre de ce fait elle doit aussi s'arrêter naturellement une fois que le problème est résolu et l'Ordre rétabli. Et tout est là. - Le Problème et l'Ordre -. Gérer et régler l'ensemble de ses problèmes qui se manifeste, se libérer de ses peurs et tutelles, de l'oppression, de la culpabilité, d'un sentiment d'abandon ou d'échec permanent, des pulsions  contraires et contradictoires et des ressentiments. C'est-à-dire arriver à se gérer soi-même ou la flamme qui entretient trop longtemps l'anarchie.   

3473950631_f7787399ac.jpgNotre corps abrite des milliards et des milliards de microbes et de virus sans lesquels nous ne pourrions vivre dans cette Dimension et avec cet état très condensé et mortel de la Matière. Jurassic Parc est ainsi ridicule comparé à cette gigantesque faune de monstres qui vit en permanence dans notre vaste et changeant univers intérieur.  

Deux personnes exposées aux mêmes radiations, agent viral ou toxique, ne réagiront donc pas forcément de la même façon. Quand l'une d'elle développera des symptômes l'autre n'en aura aucun. Les ordres inconscients, et conscients chez certains, sont de ce fait très différents puisque chez l'un ils vont activer immédiatement un processus informationnel et électrique et chez l'autre le bloquer.

 

Il en est de même de la douleur qui est une réaction chimique mais également induite par des réflexes pavloviens héréditaires. Un choc, une plaie, une brulûre, une cassure, une coupure, une chute et la peur vont déclencher de manière systématique des réflexes qui seront activés dès l'enfance avec une information spécifique que nous observons très bien chez des enfants qui tombent et qui se mettent à pleurer même s'ils n'ont pas mal. C'est en recevant notre peur, nos cris et cette information de souffrance que nous leur apprenons à activer le gène de la douleur.

2491302099_8c24ae988e.jpg

Chacun de nous a vu ses enfants se prendre de monstrueux gadins et ne pas se mettre à pleurer puisqu'ils pensaient que nous n'étions pas là. Puis de les voir ensuite oublier totalement leur chute. Comme quand vous leur dîtes  : Non ce n'est rien du tout, c'est fini. Tu ne pleures pas. Leur intention de potentielle douleur s'en va. De même combien de personnes ont continué de marcher avec une jambe brisée et en ne ressentant aucune douleur.  

 

Si les sadomasos arrivent à changer l'information de la douleur en une information de plaisir, et même de jouissance extrême, cela indique bien que nous aussi nous sommes capables de changer l'information et même de maîtriser totalement la douleur.

Le coup en lui-même ne fait jamais mal, seule l'information - coup = douleur - existe. Des maîtres Yogi parviennent très bien à démontrer que la douleur n'existe pas.    

6355318323_4c41d3ef76.jpgAlors monsieur Roselmack au lieu de faire toujours de la propagande pour les Huns, et jamais pour les Autres, à quand un reportage avec des scientifiques qui proposent une autre voie de guérison et qui dénoncent ces monumentales arnaques et mêmes ces crimes commis pour le profit et encore le profit et uniquement le profit ?

A quand un reportage sur les milliers ou peut-être des millions de personnes qui se sont soignées du cancer et du sida de manière 100% naturelle ?

A quand un reportage avec des professeurs de Faculté qui nous dirons que lors de nombreuses autopsies il a été retrouvé chez des décédés de tous âges, et mêmes très âgés, des traces du passage d’un cancer, ou de plusieurs cancers, ou celles d’une autre pathologie lourde alors que leur dossier médical ne mentionnait aucune de ses maladies, et surtout qu‘ils étaient en parfaite santé avant cette fin trouvée suspecte ?

 

Ce qui se traduit par le fait que vous n'êtes et  que vous ne tombez vraiment malade que quand vous vous faites dépister et qu'un médecin vous le déclare. Avant ce stade vous ne l'êtes pas.

Dans mon entourage proche et très proche, et certainement le vôtre, des personnes qui étaient en parfaite santé avant d'être diagnostiquées comme étant cancéreuses suite à une fatigue, des taches sur un poumon, ou une grosseur, sont ainsi réellement et immédiatement tombées malades à la lecture de cette sentence sans appel, et 99,99% d'entre-elles sont mortes en se faisant soigner.  

6170013406_70b70e8ba7.jpgTout en sachant que les pré-dépistages et dépistages ont  eux aussi été dénoncés par des scientifiques,  des médecins et des journalistes comme Sylvie Simon pour n'être absolument pas anodins, et parfois même dangereux. De même que les analyses peuvent varier d'un laboratoire à l'autre. Ce qui est grave.

Mais ce qui est préconisé dans l'article ci-dessous l'est encore plus. Soit un génocide ou/et un génocide génétique humanitaire après les bombes du même nom.

 

Voir les scandales en cliquant sur l'image ci-dessous
6431521289_1216491faa.jpg
Le scandale des traitements contre le Sida et le Cancer
Yahoo Actualités
Vers un traitement plus précoce des malades du sida

'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de rendre publiques de nouvelles recommandations visant à traiter plus précocement les personnes vivant avec le VIH. A l'occasion de la conférence de l'International AIDS Society (Société internationale sur le sida), qui s'est ouverte dimanche 30 juin à Kuala Lumpur (Malaisie), l'agence des Nations unies incite tous les pays à traiter les personnes séropositives avant même que leurs défenses immunitaires soient altérées.

Ce changement de stratégie est susceptible d'éviter 3 millions de décès supplémentaires et 3,5 millions de nouvelles infections d'ici à 2025, estime l'OMS. Cela signifie que 26 millions d'individus devraient recevoir un traitement dans le monde, contre 17 millions selon les critères définis en 2010. Actuellement, près de 10 millions de séropositifs sont réellement traités.

INQUIÈTUDES SUR LA MOBILISATION INTERNATIONALE

Il est à présent établi qu'en les traitant plus tôt, les personnes infectées vivent plus longtemps et en meilleure santé, en même temps qu'elles risquent moins de transmettre le virus, ayant une quantité du VIH réduite dans le sang. En 2010, l'OMS recommandait de traiter les personnes infectées sitôt que leur taux de lymphocytes CD4 tombait en dessous de 350 cellules par mm3 de sang. A ce niveau, le système immunitaire est déjà mis à mal. En choisissant cette fois-ci un seuil supérieur (500 CD4/mm3), l'OMS avalise les données scientifiques rassemblées ces dernières années.

L'agence recommande toutefois de traiter systématiquement - sans tenir compte d'aucun seuil -  les enfants de moins de 5 ans, les femmes séropositives enceintes ou allaitantes, les personnes séropositives vivant en couple avec un partenaire non infecté et celles séropositives co-infectée par l'hépatite B ou ayant également une tuberculose active.        

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents