Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Le « VIH/SIDA »Virus virtuel ou provocation du siècle

Publié par Diatala sur 21 Avril 2013, 11:06am

Catégories : #Arnaques Cancer- Sida-Hépatite- Tabac

6404395005_5ac628b59a.jpgPar le Docteur Irina Michaïlovna Sazonova

Le « VIH/SIDA »Virus virtuel ou provocation du siècle Traduit du Russe par Pol Dubart

Introduction
« Errare humanum est sed diabolicum perseverare »
(Il est humain de se tromper, persévérer [dans l’erreur] est diabolique).
Ce livre constitue un exposé de mes opinions personnelles sur la question du VIH / sida et mon désaccord avec la théorie officielle qui affirme qu'il existe un virus de l'immunodéficience humaine (VIH) qui est la cause du SIDA et qui conduit à la mort. Ce désaccord s’est éveillé immédiatement en moi dès que la presse a commencé à parler d’un virus de l'immunodéficience humaine, et il a ensuite été renforcé par la concordance avec les conclusions auxquelles de nombreux scientifiques célèbres dans le monde étaient parvenus à la suite de recherches dont les résultats seront présentés dans le présent ouvrage.
À l'été de 1997, lors du 8ème Congrès international de Médecine Naturopathe qui s'est tenu à Debrecen (Hongrie), mon attention fut attirée par la communication du Dr. Antal Makk, qui consistait en un «Rapport sur l'état actuel de la recherche sur le SIDA et son traitement possible par des méthodes naturelles." Par ce médecin, j'ai appris qu’il existait déjà de par le monde un grand nombre de scientifiques qui s’appelaient les dissidents du SIDA et ne partagent pas la croyance imposée au niveau mondial par la théorie virale mortelle du SIDA.
C’est lui qui m’a fait connaître, au travers de la documentation qu’il avait amenée à cette conférence, les détails du processus qui avait amené les autorités américaines à la création du SIDA et qui impliquait non seulement de nombreux gouvernements mais aussi des organisations et services non gouvernementaux ainsi que des représentants d’organismes et établissements de santé, de firmes pharmaceutiques et de diverses associations consacrées à la lutte contre le SIDA, etc…
A l’intérieur de cet établissement SIDA, on trouve également nombre de repré- sentants des médias, un soi-disant journalisme du SIDA qui entretient avec zèle la peur hystérique que suscite le SIDA et propage l'information (ou plutôt la dé- sinformation) dont l’establishment a besoin et censure toute critique du dogme officiel.3
C’est également avec la permission du Dr. A. McKay qu’en 1997 j'ai traduite et
publiée la documentation qu’il m’avait fournie dans les actes de la conférence
annuelle du Centre IMEDIS de Moscou.
Cette même année, j'ai découvert l’ouvrage magistral du Dr. Peter H. Duesberg «L’Invention du virus du SIDA» («Inventing the AIDS Virus», Regnery Publishing, Inc, Washington, DC, 1996, 723 p.) et en ai entrepris la traduction.
Peu de temps après, j’ai lu un autre livre de Peter Duesberg : «Infectious AIDS:
Have We Been Misled?», (North Atlantic Books, Berkeley, California, 1995,
582 p.)
En Juin 1998, j'ai présenté les points de vue des différents adversaires de la théorie du VIH/SIDA lors des auditions parlementaires sur les «Mesures urgentes pour lutter contre la propagation du SIDA» à la Douma de la Fédération de Russie. La réponse a été un silence complet de tous les assistants, parmi lesquelsfiguraient le président de l’Académie russe de médecine Valentin I. Pokrovski et son fils, le directeur du Centre officiel de prévention SIDA de Russie, Vadim V. Pokrovski.
Dans le courant de la même année, le journal (La Vie Rurale) a publié mon interview par la journaliste Lydia Koudinovo et mon article «Le SIDA : Mythe ou
Réalité?» dans la collection d'ouvrages scientifiques de la faculté d'homéopathie
de l’Université Russe de l’Amitié des Peuples.
En 2000, les numéros 5 et 12 du journal «Top Secret», le journaliste Andrew Dmitrievski publia, sur la base de renseignements que je lui avais fournis concernant l’approche dissidente de la question du VIH / SIDA, des articles reflétant ce point de vue.
A la sortie du livre qui reprenait l’intégralité de ces articles suite [...]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents