Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Le tireur du quotidien Libération et de la Défense a été arrêté

Publié par Diatala sur 21 Novembre 2013, 12:43pm

Catégories : #Actu : Les nouveaux tueurs-cannibales- délinquance

TIREUR-fou-copie-1.jpg tireur-liberation.jpg
Source : rtbf.be
L'homme en garde à vue mercredi soir, Abdelhakim Dekhar, condamné dans l'affaire Florence Rey, est bien le tireur du quotidien Libération et de la Défense, selon les résultats des analyses ADN communiqués par le parquet de Paris. Dans des lettres, il s'explique sur ses gestes...
Le tireur parisien présumé, arrêté mercredi soir près de Paris, a évoqué dans des lettres un "complot fasciste" et dénoncé les méfaits du "capitalisme" et la "manipulation des masses" par "les médias", a annoncé jeudi le procureur de Paris.
Il a été placé en garde à vue pour tentatives d'assassinats, enlèvement et séquestration, selon le procureur François Molins.
Retrouvé "semi-inconscient" mercredi soir dans une voiture garée dans un parking près de Paris, sans doute après avoir pris des médicaments, le suspect avait été placé en garde à vue médicalisée. "Tout semble montrer qu'il a tenté de se suicider", a expliqué le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls.
"Tous les faits aujourd'hui démontrent son implication", a déclaré M. Valls. Les résultats de l'analyse ADN ont montré que le suspect arrêté était bien celui qui avait blessé grièvement un assistant photographe en ouvrant le feu dans le hall du quotidien Libération. Il s'était également introduit armé au siège de la chaîne d'informations en continu BFM TV et avait tiré sur la tour d'une banque dans un quartier d'affaires de la banlieue de Paris.
Il a été trouvé grâce au témoignage d'un homme qui l'hébergeait de temps en temps et qui a eu des "doutes" et des "inquiétudes", a raconté Christian Flaesch, le patron de la Police judiciaire.
Son arrestation met fin à plusieurs jours d'une longue traque qui a mobilisé toutes les forces de police de l'agglomération parisienne. Des centaines de personnes avaient répondu à l'appel à témoin lancé par la police grâce à des photos tirées des enregistrements de vidéo-surveillance.
Dans un communiqué, le président François Hollande a salué "l'efficacité des services de police et de justice". Le patron de Libération, Nicolas Demorand, a fait part de son "soulagement immense".
"Toumi" avait été condamné à quatre ans de prison en 1998
Abdelhakim Dekhar avait été condamné à quatre ans de prison en 1998 pour complicité dans l'affaire Florence Rey. Surnommé "Toumi" à cette époque, il avait été reconnu coupable d'association de malfaiteurs, pour avoir acheté le fusil à pompe qui avait servi à l'équipée sanglante qui avait fait cinq morts, dont trois policiers, le 4 octobre 1994 à Paris.
Avec ses cheveux courts et ses lunettes à la Malcom X, c'était au début des années 90 un habitué des squats dans lesquels quelques centaines de jeunes gens de la gauche radicale se retrouvaient, souvent sous étroite surveillance policière.
Lors du procès, Abdelhakim Dekhar avait vainement tenté de persuader la cour qu'il était en fait un espion, un agent en mission de la Sûreté militaire algérienne, chargé d'infiltrer les milieux autonomes pour en débusquer d'éventuels intégristes.
Condamné exactement à la durée de sa détention provisoire, il avait été libéré dans la foulée du procès, alors qu'il était âgé de 33 ans.
Selon une source policière, il n'avait "pas donné signe de vie" depuis et son ADN "n'avait pas été prélevé" car "il n'y avait pas de fichier des empreintes génétiques à cette époque".
Le profil génétique du tireur parisien avait été établi grâce à l'ADN détecté sur plusieurs scènes de crime depuis le début de la semaine.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents