Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Le Soleil a toujours été féminin et la Lune masculine ?

Publié par Diatala sur 25 Juillet 2013, 17:31pm

Catégories : #Aube de l'Humanité - Mystères

Isis-Nefertari.jpg 
Isis et Néfertari qui ne font qu'une
   
soleil_trois_graces.JPG
Le Soleil Apollon et les trois Grâces : enluminure pour les échecs amoureux / Robinet Testard source
  
Helios_with_chlamys_Louvre_AO7530.jpg
 Dieu Hélios
9335771989_e8449e7721.jpg
chevalier-solaire-et-dame-aux-oiseaux--xiv-siecle.jpg 
Chevalier solaire et la Dame aux oiseaux
 
Le Soleil a toujours été féminin Le Soleil a toujours été féminin et la Lune masculine ?        
4506821038_130c236c1c.jpg     
Nous trouvons dans de nombreuses Cultures en Asie, à Sumer, en Egypte, mais aussi dans les Andes et en Mésoamérique des textes, des artéfacts et des hiéroglyphes qui montrent un astre dominant qui n'est pas le Soleil mais Sirius ou/et Vénus, avec également une lune qui ne serait pas la nôtre.
Le croissant de l'Islam serait, dit-on, Vénus. Et comme le disait l'ingénieur/inventeur, Hans Hörbiger, dont j'ai déjà parlé, qui a travaillé pour le bureau d'études de Siemens & Halske, pour lui cette lune ne serait pas le premier satellite de la Terre et serait très jeune. Il travaillera ausi en collaboration avec le sélénographe et l’astronome amateur Philipp Fauth. Sa page Wikipédia a été de très nombreuses fois censurée et ces infos ont été supprimées.
C'est la distance Terre/lunes qui déterminerait la taille des espèces présentes, comme le gigantisme par exemple.
Le Paléontologue Edgar Dacqué (18/19éme) explique que des hommes étaient présents à l'époque des dinosaures, et que c'est pour cela que nous en avons gardé le souvenir. 
JUPITERVENUS.JPG
Voici  une photo prise par un amateur à l'ouest de Bordeaux montrant Jupiter et Vénus, deux planètes brillant comme des étoiles. Nous voyons que Vénus est bleue - source - ici -  
6252916565_236736819a.jpg
Mali village dogon  : falaises de Bandiagara.
Chez les Dogons du Mali la vie s'organisait autour de Sirius et à l'origine la Terre pour eux était plate. Ensuite elle s'est élevée couche après couche, ou plutôt monde après monde, comme pour beaucoup d'autres civilisations anciennes depuis la Chine antique et les Sumériens jusqu'à l'époque de Galilée.
Tous les peuples d'Asie centrale considèraient le Soleil comme étant de nature féminine(Mère) et la Lune, ou son côté visible, comme étant le père.
Mais depuis la prise de pouvoir des scientifiques rationalistes, à l'époque même de l'inquisition, leur mental imposera leurs idées et leurs nombreux dogmes mais aussi l'héliocentrisme aux dépends du géocentrisme. Ce dernier faisait de la Terre le Centre de l'Univers, donc aussi de notre univers intérieur et de notre soleil interne qui produit la véritable énergie vitale de notre corps. L'Eglise nous a fait de cette façon lever les yeux au ciel pour nous détacher de notre terre et que nous nous perdions dans des confins insondables. 
8358708551_6bb1b59cb9.jpgPour les esquimaux le Soleil est la femme Malina et la Lune Aningan, le père. En Polynésie, à Thaiti, le prénom féminin Tera veut dire Soleil et d'autres prénoms féminins comme Ra'inui ou Ra'ihau rappellent le dieu solaire de l'Egypte et évoquent pour les tahitiens un ciel pur. 
Pour les Égyptiens Sirius aurait aussi été liée aux premières inondations du Nil. Ce qui implique que cette étoile était alors dominante dans le ciel. Chez les Maori, indigènes de Nouvelle-Zélande, les anciens savent de leurs ancêtres et ainsi de suite que le Soleil n' a pas toujours été aussi étincelant.
Certains artéfacts à Tonga montrent une étoile accompagnée de deux croissants de lunes.
Dans la Grèce antique les Arcadiens eux disaient que l'Humanité était bien antérieure à la Lune actuelle.
Le nom du Soleil est de genre féminin en langue celtique mais aussi dans toutes les langues anciennes indo-européennes.
Pour de nombreux archéologues les constructions cyclopéennes étaient à l'origine des Temples dédiés aux grandes Déesses. Plus tard ils le seront pour des déesses solaires qui ont régné très longtemps avant l'ère patriarcale.   
colomb.JPG
       [X] essais de Christophe Colomb    
 
Depuis la plus haute Antiquité la Terre et ses mondes successifs ont été représentés avec des formes bien différentes les unes des autres [3]. Ce qui veut dire que la carte du ciel a été très différente en fonction des époques mais aussi que le soleil actuel n'a pas toujours fait l'objet d'un culte, qu'il n'a pas toujours été aussi rayonnant, avec ce positionnement, à cette distance ou même existé.
Un soleil est simplement un corps céleste dominant qui représente à chaque fois un monde différent lors d'une mutation génétique importante, et donc le Mental des différentes civilisations.
Les Japonais dans le culte shintoïste ont encore comme Déesse solaire Amaterasu qui créa leur pays, et tous les empereurs japonais l'auraient comme ancêtre. Et à Babylone Sin était le dieu lunaire et la Grande Déesse Ist(h)ar ou As(h)era présidait en même temps comme Grande Déesse solaire et comme grande Initiée en symbolisant le féminin sacré, l'énergie créatrice et la magicienne qui contrôlait les forces de la Nature. Les Hittites avaient comme déesse solaire Estan. Ève était la déesse des Cananéens sous le nom Anat ou Inanna, déesse babylonienne également serpentine, ou Dana chez les Celtes. Elles deviendront ensuite des déesses solaires après la Chute. Le Soleil était aussi pour les Alchimistes le symbole de la Lumière divine.
Ce qui implique nécessairement que la lumière venait à certaines époques d'une autre source et qu'elle devait être aussi différente.
Même la géologie est remontée à une période paradisiaque, celle d'un été perpétuel qui aurait eu lieu avant le premier changement de l'axe orbital terrestre qui s'est incliné de 23,5 degrés au fil du temps. Mais la France a eu aussi un climat aussi froid qu'en Laponie. Cela est attesté par des recherches scientifiques non contestées ou contestables. L'Arctique a été un climat à une certaine époque très tempéré.
Par simple logique si le Soleil se lève à l'Est, c'est que notre humanité est née en Asie et qu'elle devrait finir à l'Ouest.  
2258014963_6422aec1d3.jpgD'ailleurs depuis les temps les plus reculés, jusqu'à l'ère de la surconsommation orgiaque, il fallait surtout se protéger du soleil. Certains textes aztèques racontent même que quand il s'est montré dans le ciel, pour la première fois, les humains se cachèrent de lui très longtemps par effroi. Il était donc considéré comme étant une nouvelle manifestation. Ce qui laisse suggérer qu'il n'est pas si vieux et que son âge de 4,5 milliards d'années ne repose sur rien de tangible. D'ailleurs l'âge (ou le temps) n'est qu'une invention comme n'importe laquelle réalisée par l'homme. D'autres dateront peut-être un jour l'âge de la Terre ou de l'Univers à 2 ou 5000 ou 10 000 ans seulement, même si sa mesure nous emprisonne dans un monde fini.
6355318323_4c41d3ef76.jpgDepuis nous avons le vertige en entendant ces chiffres qui sont énoncés en milliards d'années et qui échappent à la simple compréhension et logique. Mais ceux-ci sont toutefois identiques à ceux tout aussi astronomiques du sauvetage des banques et de ceux du système financier qui n'ont plus aucune réalité et qui ne sont in fine que des milliards et des milliards illusoires crées ex nihilo avec autant de lignes scripturaires.
Depuis, le Temps et la Finance régissent nos vies
8698755756_bab0373f0d.jpgLe Soleil aurait donc été été considéré chez les Anciens sumériens, celtes et indiens, mais aussi partout ailleurs, comme étant de nature ou d'énergie féminine, et la Lune aurait été de nature masculine mais elle serait également féminine.
COETLICUEChez les Aztèques par exemple la grande Déesse-Mère de la Terre était Coatlicue à la jupe de serpents qui, bien avant avoir crée le Soleil, avait engendrés le Ciel, les dieux des étoiles ainsi que la déesse lunaire de l’obscurité, Coyolxauhqui.
sekmet1
Sekhmet avec le disque solaire, le Serpent, la croix Ank(h) et le feu produit par la coupure ou déviation terre/esprit
La Déesse-Mère sera symbolisée également en amont par le Serpent et le Dragon qui sont en relation avec la parthénogenèse, l'oviparité et/ou l'ovoviparité et l'Intestin grêle. Ève se dira aussi Awa ou Hawa (le Serpent). Nous ne sommes pas loin de Awé puis de Yawé, Yhavé et Yhaweh, Yahoo etc.
L'enfant qui vient de sortir du ventre de sa mère voit le jour, et le jour est lié au Soleil. De même que le Soleil donne la vie comme le fait une mère.     
La Lune, son côté visible, serait toujours à ce jour la manifestation du masculin ou de la polarité mâle qui serait associée à Mars, la planète rouge, pour sa face cachée. Donc au règne des Atlantes. Il était d'ailleurs connus que dans la Forêt de Fontainebleau une société secrète pratiquait et pratique toujours des cultes lunaires.
 
Mais cette polarité féminine aurait été inversée par les religions devenues patriarcales et les hommes du christiano-judaïsme feront des dieux à leur image en créant de toutes pièces un dieu Yaweh vengeur et cruel et terriblement (in)humain et non divin.
L'homme devenu guerrier et conquérant prendra ainsi à la femme sa puissance solaire, nouvelle représentation de Vénus et/ou de Sirius.
Dans l'Hindouisme toutefois chaque dieu n'est rien et est inactif sans sa parèdre et les Indiens nomment toujours leur pays Mother India. Il n'y a que le dieu des trois monothéismes qui reste un féroce célibataire, sans épouse divine ; c'est très singulier comme concept dogmatique.
Isis-et-Nefertari.jpg
En Egypte c'est la dernière Isis qui incarnerait Rê. La première est Vénus. Elle porte sur ce papyrus le Disque solaire entouré de deux cornes. La déesse Rattaouy ou Rattaoui( autre forme plus tardive d'Isis) incarne en Egypte aussi le soleil féminin des deux terres. Mais l'étoile du matin et du soir (Vénus) a aussi été Ra ou Rê. Dans la tradition et cosmologie indiennes, l'Axi Mundi ou le Mont Meru ou Kailash, est le centre de la Terre et au dessus se trouve toujours Vénus.
Héliopolis, l'ancienne Iounou, serait de fait une Cité du Féminin sacré avant que les Grecs n'en fassent une ville de faux dieux solaires.
La dernière (ou plutôt une des dernières) souveraine des Atlantes, selon l'explorateur le comte Byron Kühn de Prorok, aurait été la reine Tin Hinan ou l'Antinéa, et vivait à l'emplacement du Sahara, au Hoggar. Ces découvertes datent de 1925/26. Elle serait encore connue et vénèrée par les Touaregs.
Diodore de Sicile dans sa Bibliothèque historique relate la défaite des Atlantes par l'altière et puissante reine amazone Myrina avec une armée de 30 000 femmes d'infanterie et de 20 000 cavalières. Les Grecs évoquaient aussi les Amazones du Caucase. Aux XVIe siècle les conquistadors auraient rencontré dans la région du Matto Grosso une tribu ou des tribus de Femmes amazones guerrières qu'ils auraient exterminée. Le plus grand fleuve s'appelle d'ailleurs l'Amazone. Mais nous savons qu' elles existaient aussi partout dans le monde et surtout en Lybie. Kadhafi leur rendra hommage en constituant sa garde rapprochée avec des Femmes.. 
louvre.JPG
Napoléon fera ramener de sa campagne d'Egypte un fragment du plafond provenant du temple d'(H)ator, à Dendera, qui se trouve être au musée du Louvre. Celui-ci représente une carte du ciel ou un disque soutenu par 4 femmes, les 4 Forces Créatrices qui sont aidées par des génies à tête de faucon et de 36 autres qui représenteraient les 360 (= 9) jours du calendrier égyptien
3856082698_a5c6974b99.jpgLe nôtre serait entré en phase et en début de cinquième ou de sixième soleil (les textes varient). Il serait plus prudent et sage de dire que nous accédons à une autre dimension sans se soucier des astres puisque prédire l'avenir en ne se basant que sur des prophéties, d'un lointain passé, nous laisse inexorablement dans la ronde répétitive de toutes ces croyances qui nous ont été imposées par quelques-uns qui se passent le flambeau de génération en génération.
C'est-à-dire sans notre participation active, mais aussi et malheureusement avec notre foi aveugle que nous leur accordons, en leur offrant un blanc-seing permanent et un total consentement naïf, voire plus.
Cet actuel soleil-lune, désunifié, ne peut donc être que la représentation mentale de ce monde actuel. L'Astre dominant doit être paisible pour diffuser en interaction avec la Terre une lumière non agressive ou dangereuse, non brûlante, qui ne nécessite surtout aucune protection solaire et qui ne laisse pas des populations entières vivre sans eau dans un désert brûlant. Mais comme il est considéré comme étant d'Energie féminine, ses variations indiqueraient que le Féminin a été et est sous influence.
iss.jpg
ISS   Vu depuis l'espace, le soleil est blanc 
Ensuite sachant que la lumière a été définie à un moment donné comme étant une longueur d'onde électromagnétique, constituée de photons, elle pourrait donc très bien provenir aussi d'ailleurs. Les Ondes sont partout.
bioluminescence-bg.jpgOn nous dit aussi que notre corps emmagasinerait les photons solaires(lumière) sous forme d'énergie et que d'en être privés mettrait gravement en danger nos fonctions biologiques. Mais qui peut affirmer que nous ne produisons pas nous-mêmes cette lumière puisque dans les abysses des créatures bioluminescentes, donc privées totalement des rayons solaires, génèrent elles-mêmes leur lumière ?  
Le Bon sens lui met en évidence que notre énergie dépend surtout et avant tout de notre état d'esprit et non de l'activité solaire. 
Une autre question se pose : Quel spectre de lumière se propage dans les abysses pour que les animaux qui y vivent aient en grande majorité des yeux ? Ce qui peut vouloir dire que l'obscurité est lumineuse dans d'autres dimensions ou qu'ils créent eux-mêmes le jour.
Mais nos religions nous ont enseigné le contraire et se sont évertuées à décrire l'obscurité ou les ténèbres comme étant le lieu des démons et des damnés. Normal puisqu'elles inversent tout pour nous éloigner de la Connaissance.
soleil.jpg
Cependant plus nous montons en altitude plus il fait froid. Ce qui s'explique par, plus nous nous approchons d'une dite centrale thermonucléaire géante, comme le soleil, plus il fait froid, et qu'après l'atmosphère terrestre plus il fait nuit. Ce qui échappe encore évidemment au bon sens.
Sa taille gigantesque, et surtout la puissance de ses orages magnétiques, qui seraient liée aux éjections de masse coronale, devraient pourtant balayer un immense espace intersidéral qui est constitué de matière sombre en l'éclairant grâce à d'autres corps célestes qui réfléchissent la lumière et en le chauffant par friction. Or ce n'est pas le cas. Mais sans doute la lumière est-elle invisible comme dans les abysses.
L'Espace, dépourvu d'oxygène, serait lui-même dit-on glacial, -270 à -273°C et ne serait lui-même qu'un vaste océan sombre ou noir, à 90%.
Question idiote : S'il n'y a pas d'air comment peut-il se refroidir ?
pierre-dujols.JPG
Illustration du Mutus Liber, le livre muet des Alchimistes, XVIIème siècle.
L'Espace est la représentation ou la projection du passé via le mental. Ce pourcentage correspondrait ainsi à notre part d'inconscient et à nos origines qui ont été délibérément ensevelies. Soit à notre amnésie collective ou perte de Connaissance.  
creuse-terre.png
Wikipédia représentation de la Terre creuse du mathématicien Euler
Toutefois il n'est pas interdit de douter fortement, d'être même révisionniste et carrément négationniste si nécessaire. La Chaleur et la Lumière peuvent ainsi très bien être produites par des particules qui proviennent principalement de la Terre(terre) et qui ensuite entreraient en interaction avec celles solaires(mental) qui heurtent, comme il est dit, le bouclier magnétique terrestre invisible.
apollo.jpg pole.jpg
Photo qui aurait été prise par Apollo XI (11) en juillet 1969. Le survol des pôles est interdit et des bases militaires les protègent
Cette hypothèse permettrait de mieux comprendre le grand culte qui a été rendu depuis les plus anciennes origines à la Terre-Mère, à la Magna Mater ou encore à Gaïa, et d'interpréter plus facilement ces nombreux récits anciens principalement ceux du Tibet, de Mongolie, Celtes et d'Islande, de même que ces études récentes sur la Terre creuse Hyperborée et sa grande île, dite merveilleuse, de Tulé ou Thulé ou de l'Aggart(h)a, ou encore S(h)amballa le royaume (devenu souterrain) et son soleil blanc interne non brûlant et qui détiendrait les archives des civilisations disparues comme celles de Mu, de Lémurie et de l'Atlantide.
MULes Grecs Plutarque, Hésiode et d'autres, et avant eux les Celtes, avaient déjà indentifié l'île de Tulé ou l'Ogygie. Elle était pour eux la Terre du Soleil Eternel. Elle a sa correspondance au Mexique avec Tula.  
Pendant des millénaires des humains sont devenus des initiés en descendant dans des chambres( comme sous les Pyramides) ou dans des grottes souterraines. Mais ils s'y rendaient aussi pour découvrir la vraie Lumière dans le royaume des morts et des dieux qui est aussi celui des vivants. Car c'est au centre de la Terre(terre/corps) que sont conservés nos vies passées et leur héritage.
Des physiciens, mais aussi des mathématiciens, qui étaient tous renommés comme Leonhard Euler, l'astronome Edmond Haley, qui a donné son nom à la comète, et bien d'autres le supposaient ou l'affirmaient déjà. Sans parler des recherches de l'officier de l'armée américaine, John Cleves Symmes(1779/1829), et des carnets de voyage qui sont plus connus de l’Amiral Byrd (1888/1957) qui mentionnaient tous deux une ouverture de 718 Km avec une circonférence de 2250 Km, à de 86,8° de latitude Nord [2].
C'est à partir de ces études et de ces récits que l'armée américaine et que le moustachu Hitler entreprendront des recherches aux pôles.
Oeil humain source et photo d'Apollo
oeil-copie-1.jpgpôle
 
oeil.jpgagarta
Œil humain oeil source et schéma de la Terre creuse   
La Terre creuse est sans doute la représentation dans ce monde de notre passé enfoui dans notre monde intérieur inconscient.
Ce qui est à l'intérieur de nous est aussi à l'extérieur de nous et se manifeste via nos deux globes jumeaux oculaires mais qui sont différents dans la réception de l'image ou dans l'interprétation de la pensée. Une mise au point intérieure est de ce fait nécessaire pour recadrer et matérialiser correctement l'information de la forme-pensée. 
Mais quand vous fermez les yeux la production d'images se produit et se poursuit toujours et vous pouvez voir des scènes qui ont été vécues, ou pas encore, et qui se déroulent en plein jour comme de nuit, même dans vos rêves en étant endormis.
D'où la question : Notre monde de matière n'est-il qu'une illusion ?          
3637165694_3865670594.jpg
Pour garder un esprit rationnel :
Pendant plus d'un siècle il a bien été affirmé avec force et mépris que sans photosynthèse la vie était strictement impossible. Pourtant cette affirmation est totalement fausse.
Il est ainsi possible qu'un jour on nous dise que la vraie source de Lumière est ailleurs. L'Oxygène était aussi absent dans l'espace intergalactique. Maintenant il existerait dans de lointaines galaxies enfermé dans des cristaux de glace. Tout est possible quand nous comprenons le mécanisme créateur du monde.  
Nous constatons également que de nombreuses certitudes s'effondrent et que dogme après dogme ceux-ci s'écroulent que ce soit le vaccinal, celui sur les maladies, ceux des thérapies pour le cancer et le sida, la théorie de Darwin, ceux des religions et même certains principes de physiques soi-disant inébranlables, pour ne citer qu'eux.    
bigbang.jpg
Quant à la théorie du Big Bang, si elle est devenue un dogme scientifique, elle ne reste qu'une simple théorie qui n'explique rien ou pas grand chose, enfin, qui n'explique surtout pas l'Essentiel. C'est-à-dire : 
Dans quel espace ou dimension se trouvait ce premier atome pour qu'il puisse se dilater à l'infini ? Ce point zéro était bien lui-même contenu dans quelque chose ou dans une matrice infinie puisqu'il s'est développé et mis en expansion dans celle-ci. Quelle est alors et où est la Matrice qui a engendrée cette première particule ? Où était et quel est cet immense vide-plein ou le contenant du contenu ? Dans quel espace se trouvait LA Particule Originelle si rien n'existait encore ?    
8061818000_5cdde80f0d.jpg
D'ailleurs la théorie de la Relativité restreinte de l'imposteur Einstein et la mécanique quantique sont sur le ring car les néo-physiciens remettent en cause E = mc2. Soit la vitesse de la lumière puisque le CERN a démontré que des particules subatomiques se déplaçaient plus vite que la lumière. Mais est aussi remis en question, non pas la masse inertielle, mais la masse gravitationnelle. Pourquoi pas demain la totalité de la théorie sur la Gravité. 
C'est un vrai duel scientifique qui s'opère entre conservateurs rationnels intégristes et révisionnistes rationnels intégristes.    
112072422_2b4a0891dc.jpg
Si nous ne savons pas, où est, et qui est cette Origine qui a engendré le Tout, dans une première particule, nous savons néanmoins que l’observation n'est qu'un simple processus cognitif, donc enseigné, encadré et dirigé. Ainsi l'objet ne sera pas observé de la même façon par chaque observateur et l'interprétation en sera forcément modifiée et différente.
La perception n'est donc pas la même pour tous et elle est définie de surcroît par une longue préméditation rationnelle, mais aussi et surtout obsessionnelle. Ce qui implique que l'objet observé doit arriver de gré ou de force, à un moment donné, à se plier à la seule volonté obsessionnelle de l'observateur. De même que l'objet observé ne se comportera pas de la même façon en fonction de la demande de l'observateur, soit de son énergie ou forme-pensée. Ce qui est très dangereux pour la recherche de la vérité car on s'en éloigne totalement. Il en est de même pour l'objet recherché qui à un moment doit impérativement se manifester à la vue du chercheur ; et c'est ce qui se passe.  
276705774_0168f5ac14.jpgL'Univers n'est ainsi que le fruit d'une volonté dirigée et d'un désir purement égocentrique, soit une grande illusion ou une réalité totalement illusoire. Ensuite les lauréats et les prix Nobel ont et auront tous le même corpus sectaire idéologique et intégriste qui permettra de rester dans leur réalité et de l'imposer comme unique modèle au reste du monde. Les autres, ceux qui sont totalement iconoclastes et intuitifs, seront ignorés et même combattus comme dans tous les domaines.      
Quoi qu'il en soit, sans savoir, au moins une chose est certaine :
C'est que la Vérité ne peut être que très simple. Elle ne peut absolument pas être horriblement compliquée en l'expliquant par des tonnes de théories réactualisées ou infirmées, faite de théorèmes, de formules, d'algorithmes et d'équations qui sont décrits et enseignés dans un langage mathématique artificiel et totalement abracadabrantesque qui n'est réservé qu'à la compréhension de quelques-uns. Soit un langage qui était, qui est et, surtout, qui devrait rester à jamais abscons ou incompréhensible aux communs des mortels. C'est impossible.  
algorithmes simples qui énoncent une réponse claire      
algo 
 
 
   D_{tc}=11,61 \cdot (\frac{\rho_i}{\rho_c})^{\frac{1}{3}} \cdot \phi_i^{0,78} \cdot v_i^{0,44} \cdot g^{-0,22} \cdot sin^{1 \over 3}(\theta) 
Effectivement si cela fait très savant de penser, de mettre au point et d'enseigner de telles formules, et pour les autres de les comprendre en se lustrant à chaque fois un peu plus l'ego, celles-ci ne devraient-elles pas pourtant nous amener à se dire : Mais de qui se moque-t-on ? Que cherchent à prouver ces quelques esprits tordus ? Certainement. Car comme pour les textes religieux qui sont volontairement ésotériques, ces théories  indéchifrables deviennent ensuite des croyances qui créent ce monde auquel nous ne participons jamais, sauf en tant que petits spectateurs impuissants, jamais en tant que créateurs.
Certains diront - heureusement - que tout le monde n'y participe pas quand nous voyons la haute bêtise qui anime un certain public et une certaine opinion.
De manière  directe et indirecte pourtant tout le monde y participe puisque chaque pensée est une énergie et qu'il s'agisse d'un énarque, d'un savant, d'un commercant ou d'un illéttré les uns et les autres peuvent être des abrutis dangereux et/ou des psychopathes et des sociopathes .    
3870513712_d90c2b4016.jpgPourquoi d'ailleurs un tout petit microcosme qui ignore l'intuition, méprise le bon sens, l'énoncé clair et la simplicité serait-il le seul à avoir accès à la compréhension et au savoir ?
C'est un non-sens absolu. Alors ! « Errare humanum est, perseverare diabolicum ».
Mais ce petit monde de doctes ne fait-il pas penser à celui des speakers, des experts et des autres politologues qui n'ont jamais été capables une seule fois de voir arriver les crises qu'elles soient financières, économiques ou systémiques et qui nous pondent pourtant de multiples analyses générées par leur magistrale incompétence ou/et totale soumission ?
N'oublions pas que tous annonçaient que cela n'arriverait jamais et, qu'au pire, le pire était déjà derrière nous alors qu'il est encore devant. Et combien de mesures stupides et dangereuses ont été proposées par ces dits experts ?
Comment peut-on dans ce cas continuer de croire des armées "d'intellectuels et de savants", devenus de surcroît intégristes, et qui ont tous été formatés à  entretenir ce monde et ce système iniques et à répéter les mêmes discours chacun dans leur domaine en tètant tous à la même mamelle ? Celle d'une Bête pourvue de plusieurs têtes que la très grande majorité d'entre eux n'a jamais vue mais à qui elle fait allégeance tout en lui restant à jamais fidèle. 
 
Ne dit-on pas : Heureux les Simples d'esprit ? Mais j'ajoute non pas - Le royaume des cieux leur appartient - mais celui de la terre leur appartient.
  [1] [2] [3]  
 
      source : [x] essais de Christophe Colomb    
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents