Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Le lobby sioniste s'attaque à Albert Grosser, un juif, professeur Eméritus d’Etudes de Sciences Politiques

Publié par Diatala sur 10 Novembre 2010, 16:38pm

Catégories : #Actualités : Antisionisme - Sionisme- Israël-

Alfred-grosser.jpg

Francfort : Le Lobby Sioniste Sort La Grosse Bertha Pour Tirer A Boulets Rouges Sur Alfred Grosser Fervent Critique Du Sionisme

Alfred Grosser, sociologue historien politologue français, invité d’honneur par la mairie de Frankfort - où il est né dans une famille juive en 1925 - à faire un discours le 9 novembre lors d’une cérémonie de commémoration de la Nuit de Cristal est devenu la cible du lobby sioniste en Allemagne qui fait pression sur la mairie pour que son invitation soit annulée à cause de sa critique d’Israël.



  
1 Tir 2 Tués - TShirt porté par les terroristes du régime sioniste


La ville de Frankfort a décidé comme marque d’honneur d’inviter le sociologue historien et politologue français, Albert Grosser, à faire un discours lors de la cérémonie de commémoration de la Nuit de Cristal nuit au cours de laquelle le régime nazi avait orchestré une vague de violence extrême contre les Juifs Allemands le 9 Novembre 1938.

Alfred Grosser, né en 1925 dans une famille de Juifs allemands de Frankfort réfugiée en France en 1933 pour fuir le Nazisme, professeur Eméritus de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et ancien directeur de recherche et d’études de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, a souvent critiqué ouvertement le régime sioniste dans les médias allemands et les revues académiques.

Ainsi il a déclaré publiquement et réaffirmé lors d’une interview téléphonique au quotidien d’extrême droite israélien, le JPost que :

« la critique d’Israël et l’anti sémitisme n’ont rien à voir l’un avec l’autre

« ce sont plutôt les politiques israéliennes qui mondialement favorisent l’antisémitisme. »


Alfred Grosser n’a pas hésité à comparer le traitement que lui ont infligé les Nazis au début des années 30 à celui infligé aux Palestiniens par la politique menée par Israël.

« Les Palestiniens sont méprisés par Israël « et Israël « n’a aucune compassion pour la souffrance dans Gaza et dans les territoires occupés.

« Tout est dans la compréhension de la souffrance d’autrui.

« Cette compréhension n’existe pas généralement de la part des Juifs ».


Grosser a l’intention de critiquer Israël une nouvelle fois lors de son intervention à Frankfort.

Sa critique sans complaisance du régime sioniste lui vaut d’être la cible, lui et la mairie de Frankfort qui l’a invitée - mairie qui pourtant entretient des bonnes relations avec celle de Tel Aviv donc qu'on ne peut certainement pas accuser d'anti sionisme - d’une campagne de harcèlement de la part du Lobby Sioniste allemand.

Le vice chef de mission de l’ambassade israélienne en Allemagne, Emmanuel Nahshon, a sorti la Grosse Bertha pour tirer à boulets rouges sur Grosser en qualifiant ses positions concernant l’état d’Israël comme étant « illégitimes et immorales « ni plus ni moins !

L’ambassade israélienne en Allemagne est montée en première ligne et mitraille dans toutes les directions pour défendre la montée des critiques contre l’état sioniste dans un pays jusqu’alors plutôt enclin par culpabilité à tout accepter de la part du régime sioniste et qui a contribué à l’armer jusqu’aux dents notamment en lui offrant des sous marins que l’industrie militaire sioniste s’est empressée d’équiper de têtes nucléaires.

Nahshon a été épaulé dans sa démarche de diffamation contre Alfred Grosser par le Conseil Central des Juifs d’Allemagne qui comme toutes les institutions juives européennes s’est converties au Sionisme et qui font passer l’intérêt sioniste avant celui des Juifs qu’ils sont sensés représentés. En fait ils ne représentent qu’eux -mêmes et le régime sioniste et réduisent au silence en les terrorisant les Juifs de la diaspora.
Le Conseil Central est la principale organisation juive se revendiquant être représentative dés quelque 106 000 Juifs vivant en Allemagne.

Le Conseil Central a envoyé une lettre à la mairie de Frankfort lui demandant d’annuler l’invitation d’Alfred Grosser. Il a publié une déclaration affirmant que « ces dernières années il a exprimé dans ses positions une escalade inacceptable pour nous ». Les vice présidents de cette organisation communautariste, Dieter Graumann né à Haïfa et Salomon Korn, tous deux résidents de Frankfort, ont déjà prévu de quitter bruyamment la commémoration si Grosser exprime des positions anti Israël.

Alfred Grosser a déjà critiqué sévèrement le Conseil Central des Juifs d’Allemagne le qualifiant de « pire » défenseur d’Israël car Graumann qui devrait normalement devenir le prochain président de cette organisation pro sioniste et le Conseil lui-même ont qualifié les manifestations anti israéliennes en Allemagne comme étant « antisémites ».

Les lobbyistes sionistes tels ceux précités n’ont de cesse de faire passer juridiquement l’anti sionisme pour de l’antisémitisme et mènent une véritable chasse aux sorcières contre quiconque critique le régime sioniste.

En France certains responsables politiques vont même jusqu’à prôner des condamnations juridiques contre les citoyens de conscience qui participent à la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) contre Israël et qui sont également victimes de harcèlement juridique de la part du Lobby sioniste et de sa clique de collabos, les Sammy Ghozlan et consorts.

Ils ont signé un article d’opinion publié dans le quotidien français Le Monde le 01/11/2010, intitulé « Le boycott d’Israël est une arme indigne » affirmant mensongèrement que « L'illégalité de la démarche ne fait pas de doute » et appelant à des condamnations contre d’honnêtes citoyens français : « et la justice française ne tardera pas à la confirmer » alors même que la Cour Européenne des Droits de L’Homme a statué que parce qu’il s’agit de l’expression d’une opinion cela n’était pas légalement répréhensible .

Ont signé cet article signe d’une infâme collaboration avec le régime sioniste avec tout ce que cela implique d’acceptation, de justification des crimes de guerre commis par ce régime raciste d’apartheid :

Outre les agents sionistes (sayanim) traditionnels qui utilisent leur pseudo notoriété artistique intellectuelle construite grâce à la vitamine P (Protectia) -comme disent les Sionistes- dont ils bénéficient dans les médias pour apporter leur collaboration pleine et entière au régime sioniste, figurent également parmi le signataires des hommes politiques dits « de gauche » dont le message envoyé ici aux citoyens est clair. Les citoyens français ayant leur conscience pour eux s’en souviendront le moment venu.
Liste des signataires de cette bafouille CollaboraSioniste anti citoyenne écrite en soutien aux criminels de guerre israéliens, signataires que nous appelons également à boycotter car ce sont eux aussi « des produits made in Israël » :

Yvan Attal, comédien ;
Pierre Arditi, comédien ;
Georges Bensoussan, historien ;
Michel Boujenah, comédien ;
Patrick Bruel, comédien et chanteur ;
Pascal Bruckner, essayiste ;
David Chemla, secrétaire général de JCALL, ;
Bertrand Delanoë, maire de Paris ;
Frédéric Encel, géopolitologue ;
Alain Finkielkraut, philosophe ;
Patrick Klugman, avocat ;
François Hollande, député (PS) de Corrèze ;
Georges Kiejman, avocat ;
Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris ;
Bernard-Henri Lévy, philosophe ;
Mohamed Sifaoui, essayiste ;
Yann Moix, écrivain ;
Bernard Murat, directeur de théâtre ;
Jean-Marie Le Guen, député ;
Pierre Lescure, directeur de théâtre ;
Serge Moati, journaliste ;
Daniel Racheline, vice-président de JCALL ;
Arielle Schwab, présidente de l'UEJF ;
Dominique Sopo, président de SOS-Racisme ;
Gérard Unger, président de JCALL ;
Manuel Valls, député-maire d'Evry ;
Michel Zaoui, avocat.

http://www.planetenonviolence.org/index.php
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents