Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


La préparation au Japon d'hybrides homme/porc et robots militaires tueurs en Angleterre

Publié par Diatala sur 22 Juin 2013, 16:36pm

Catégories : #Chimère- Cyborg - Monstre- Clone- Hybride

porc.JPGLa préparation au Japon d'hybrides homme/porc et robots militaires tueurs en Angleterre 

J'ai toujours pensé que le Japon, s'il a énormément souffert n'était plus le Japon depuis la seconde guerre mondiale et qu'il n'était devenu qu'un pays de fous et dingue.

Ce pays est devenu de toutes évidences un grand laboratoire dans les mains des maîtres du monde actuels et dans lequel aucune loi ne vient contrôler leurs recherches et leurs expériences les plus folles puisqu'à terme tout y est autorisé. De toutes les façons ces expériences, avant d'entrer dans le domaine publique, se font et sont validées dans les laboratoires secrets. Ensuite il faut un pays qui les officialise et qui les autorise pour que d'autres pays ensuite se référent à des précédents en terme d'avancées scientifiques pour que l'opinion les accepte.

Cette technique d'hybridation existe déjà d'une certaine manière et se nomme la xénotransplantation. J'ai fait plusieurs articles qui en parlent - ici. Elle consiste à remplacer un organe humain par celui d'un organe de porc sans que que celui-ci ne soit issu de cellules souches humaines. Sans doute cette technique était-elle déficiente et les rejets systématiques.

Mais le pire est que cette terrible engeance médiatique annonce comme une avancée extraordinaire et révolutionnaire le fait que des humains deviennent des hybrides de porc. C'est stupéfiant ! La raison comme d'habitude serait vertueuse et servirait à prolonger la vie de certaines personnes en leur changeant leurs organes. Que nenni. Il s'agit d'expériences de Frankenstein pour faire muter la race et mieux l'asservir et d'eugénisme.

De plus, si officiellement leurs expériences ont été concluantes avec des animaux, quand sera-t-il sur des humains ? Mais nous ne sommes pas des animaux ! Et si elles ont été concluantes dans des laboratoires très privés avec des greffes sur des humains, quels sont les risques inhérents à cette hybridation et ceux de mortalité précoce à terme ? De même quelle mutation irréversible à terme se fera sur l'ADN ? Ils s'en foutent. Mais peut-être est-ce aussi pour que les malades rejettent ces greffes et acceptent celles d'organes artificiels qui ont été élevés dans des bocaux.

Mais dans le lien qui est  ci-dessus l'Angleterre a aussi réussi avec succès l'hybridation homme/singe. 


 
Le Japon pourrait autoriser la culture d'organes humains dans le corps d'animaux d'ici 2014


Le HuffPost

Les "embryons chimériques", avenir de la science? Cela ressemble fort à de la science-fiction, mais la culture animale d'organes humains pourrait bien être légalisée d'ici un an, du moins au Japon.

Des scientifiques nippons espèrent en effet recevoir l'autorisation de faire grandir des organes humains dans le corps d'animaux, puis de les prélever afin de les transplanter chez un receveur humain, explique le Telegraph sur son site. Un groupe réunissant experts et juristes a été missionné par le gouvernement pour établir des nouvelles lignes directrices sur la recherche sur les cellules souches et l'embryon, domaine dans lequel le Japon est très en pointe.

Dans le détail, il s'agirait, comme l'explique le Telegraph, d'introduire une cellule souche humaine dans l'embryon d'un animal -très probablement un cochon- pour créer un "embryon chimérique" implantable dans un utérus animal. Un organe humain, pancréas, rein ou coeur, pourra alors se développer dans le corps de l'animal. Une fois ce dernier abattu, l'organe sera prélevé et transplanté chez un receveur humain possédant un organe défectueux.

Pour le professeur Hiromitsu Nakauchi, chef du centre de biologie des cellules souches et de la médecine régénérative de l'Université de Tokyo, la mission formée par le gouvernement est une "étape très importante". Selon ce scientifique, qui a déjà réussi à injecter des cellules souches de rats dans les embryons de souris génétiquement modifiées, il est déjà techniquement possible d'appliquer le même processus à des cellules souches humaines et des porcs

À l'heure actuelle, les lois japonaises permettent aux scientifiques de développer des "embryons chimériques" en laboratoire pour deux semaines au maximum, mais l'opération consistant à implanter des embryons dans l'utérus d'un animal reste interdite. Dès que les responsables désignés par le gouvernement se seront mis d'accord sur des nouvelles règles, elle deviendra légale.


     

La Grande-Bretagne élabore des robot-tueurs

     

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents