Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


La Pédocriminalité se porte bien : Assassinats, Meurtres et rituels, viols, tortures, prostitution, pédopornographie de bébés et d'enfants, location, achat et vente

Publié par Diatala sur 6 Juillet 2013, 16:21pm

Catégories : #Abus- Pédocriminalité- Violence- Prostitution

1848796755_51dff09db0.jpgLa Pédocriminalité se porte bien : Assassinats, Meurtres et rituels, viols, tortures, prostitution, pédopornographie de bébés et d'enfants, achat et vente
Suisse : les jeunes socialistes veulent du porno à l’école !
Ca va être chaud dans les écoles suisses. Les cours d'éducation sexuelle pourraient désormais être donnés par des vidéos de films pornographiques.
"Les cours actuels sont désuets. Il faut absolument qu'ils soient modifiés pour répondre à l'évolution de la société", indique le président des jeunes socialistes de Suisse. 

Toutefois, il nuance. "Mais ils devraient avoir lieu plutôt vers 12 ou 13 ans", indique-t-il ajoutant qu'à cet âge les jeunes ont de toute façon déjà été confronté à de la pornographie ne serait-ce que dans les clips de rap.

Autre son de cloche du côté des parents d'élèves. Ceux-ci refusent catégoriquement que leur progéniture assiste à ces scènes douteuses. (CB)
Source : 7SUR7

Source : Donde Vamos Revue de presse du mois de juin 
  • Angleterre: les autorités sont occupées à étouffer les affaires des viols d'enfants dans les orphelinats du pays. Contrairement à ce qui est déclaré publiquement, les enquêtes sur ces abus systématiques visent à protéger les pédos. Une victime des foyers du pays de Galles témoigne que les flics ont tout fait pour la décourager de porter plainte. Elle explique que beaucoup de victimes se retrouvent même avec des poursuites pour faux témoignage, diffamation etc. Le but? Protéger les pédos, comme un certain Malcolm Osric Phillips qui opérait dans les orphelinats tristement célèbres de Bryn Estyn au Pays de Galles, qui a vaguement été condamné en 2001 avec d'autres pédos du staff. le témoin qui parle a tenté de porter plainte mais c'est elle qui a été poursuivie.
  • Floride: un enfant sur trois qui fugue des foyers ou orphelinats est récupéré par des proxénètes dans les 48 heures, d'après une association locale. Idem pour les enfants simplement "disparus", enlevés près de chez eux. La technique est simple: on leur propose un endroit où se mettre "à l'abri", on leur paie un repas. Et en général, on ne les retrouve pas.
  • USA: un sataniste est en guerre contre les victimes d'abus rituels, qu'il traite carrément de menteurs. Evidemment, le dénommé Douglas Misicko (alias Douglas Mesner) tape aussi sur les professionnels qui viennent en aide à ces survivants. Il nie le trouble de personnalités multiples, dont souffrent beaucoup de victimes d'abus rituels, et bien sur la False Memory foundation (qui cherche à faire reconnaitre le "syndrome des faux souvenirs" qui n'existe pas, juste pour blanchir les tarés) applaudit des deux mains. Ledit Misicko serait le Lucien Graves du Satanic Temple, et prône les pratiques dont il dit qu'elles n'existent pas.
  • Canada: "Voici les paroles de l'un de ces survivants des expérimentations à Kuper Island, Dennis Charlie de la bande Indienne de Penelakut près de Duncan, British Columbia :
    "Sandy Mitchell et moi faisions partie d'un groupe de cinquante garçons à Kuper Island. On a été envoyés à l'infirmerie et on a reçu des injections par des docteurs qui parlaient allemand. J'avais 10 ans alors, donc ça devait se passer en 1939. Ces allemands ne parlaient pas l'anglais et ils avaient besoin des prêtres de Montfort qui leur faisaient la traduction. Les Allemands nous ont piqué avec deux aiguilles dans la poitrine, une près de chaque mamelon. On est tous tombés tout de suite après; ça nous a rendus vraiment malades avec du vertige. Certains d'entre nous en sont morts, d'autres ont vomi. Ils ne nous ont pas dit à quoi servaient ces injections mais ils nous ont dit que si on en parlait à qui que ce soit, on ne reverrait jamais nos parents. On a bien compris qu'il fallait garder le silence. "Les Allemands tournaient autour de nous, prenaient des notes, nous observaient alors qu'on était tous au lit. Mais Sandy Mitchell est devenu vraiment malade et ils l'ont embarqué par bateau pour l'amener en ce qu'ils appellent "traitement spécial" à l'hôpital des tuberculeux à Coqualeetza, sur le continent. "Les semaines ont passé et nous n'entendions plus parler de Sandy. Mais ensuite un ami à moi qui avait aussi été emmené là-bas est revenu et m'a dit qu'il avait vu Sandy dans une salle d'isolation spéciale. Tout son corps était gonflé et sentait mauvais, comme un ballon qui va exploser. Je trouve que ça ne ressemble pas à la tuberculose. Sandy est mort là- bas, mais ils n'ont jamais rapporté son corps et n'ont jamais dit à qui que ce soit comment il est mort. C'est comme s'il n'avait jamais existé.(30) "Ce qui est très révélateur d'un lien étroit entre l'Allemagne nazie et le Canada, par rapport à ces expériences, c'est que des méthodes expérimentales très similaires étaient employées exactement en même temps dans les deux pays sur des gens sans ressources et tout aussi "jetables" selon les critères d'un programme "T4" d'euthanasie et d'eugénique raciale, établi par le Ministre de l'Intérieur de l'Allemagne du IIIème Reich, au printemps 1939. Ce programme servit de modèle et de prototype opérationnel pour ce qui devait suivre: le meurtre en masse de millions de personnes dans les camps d'extermination nazis."
  • Un bébé au Nigeria: 4 924€, un bébé en Chine: 6 001€, un bébé en Malaisie: 5 069€,un bébé dans le Nord Caucase (Russie): 13 465€, un enfant en Chine: 4 693€ pour les garçons, 384€ pour les filles, un enfant au Ghana: 38€ aux parents, puis 230€ au trafiquant,un enfant en Inde: 34€ (un buffle se vend 269€ en Inde) Un enfant en Irak: entre 230€ et 4 232€,un enfant au Mali: 461€ pour un enfant soldat,un enfant en Thaïlande: 19€ pour louer un enfant mendiant,un enfant au Royaume-Uni: 19 236€, une fillette en Roumanie: de 2 308€ à 4 616€, une fillette au Bangladesh: 192€, une fillette au Mozambique: 1,53€,un Yéménite: 769€ pour une livraison en Égypte, un Canadien: 3 754€ (payé par un proxénète à un trafiquant), une adolescente irakienne: 3 847€ pour une vierge, 1 923€ pour une non-vierge, une adolescente québecoise vendue en Ontario: 4 608€.
  • En Angleterre, 5.000 mineurs (surtout des filles) seraient importés de l'étranger pour y être prostitués, comme cette jeune lituanienne de 15 ans qui s'est retrouvée dans un bordel à Birmingham en pensait avoir trouvé un job d'été.
  • cazenove.JPG rantzen.JPG
  • Christopher Cazenove Esther Rantzen    
  • Ben Fellows, un ex enfant acteur en Angleterre, dit que son agent Sylvia Young l'a proposé à Tom Cruise pour être violé, mais l'acteur a choisi une autre victime. Il parle de l'acteur Christopher Cazenove qui l'aurait filmé lors de viols violents dans un hôtel. Il décrit comment l'industrie du divertissement exploite les enfants, surtout ceux qui veulent devenir des stars. C'est comme ça qu'on les tient, dit-il. Il parle de la journaliste TV Esther Rantzen qui organisait des partouzes, y compris avec des enfants, de la drogue etc. Ben Fellows balance tout et devinez quoi? Rien ne se passe...
> 4 juin: 
  • Turquie: en mars 2008, une équipe d'agents turcs aurait mené un raid dans un bâtiment squatté par la CIA et le Mossad, à Balikesir en Turquie. Ils avaient eu des infos par des services étrangers. Des voisins de ce bâtiment avaient entendu beaucoup de cris. Six américains de la CIA ont été arrêtés, avec de faux passeports. et trois israéliens. Des documents saisis ont prouvé que le bâtiment était une zone de torture et de meurtre. Le sang de plus de trente personnes différentes a été retrouvé, de même que les restes d'au moins sept personnes, dont une ado de 14 ans. 11 enfants turcs âgés de 3 à 10 ans ont été retrouvés dans cette maison de l'horreur (6 filles et 5 garçons). Tous avaient été drogués et violés. Il y avait aussi plein de caméras dans l'immeuble, et plein de films de viols d'enfants, et même le meurtre de l'un d'eux, garrotté. Protégés par l'immunité, les US et israéliens ont simplement été virés du pays en 24 h.
  • La Chine découvre avec horreur que les viols d'enfants de 10 à 14 ans par des professeurs d'écoles primaires ou des officiels du gouvernement sont un phénomène assez ordinaire. Au moins huit affaires de ce type ont été dévoilées au cours des trois dernières semaines.
> 5 juin: 
  • Nouvelle Zélande: 9 ans de prison pour un père qui avait tenté de vendre son fils encore bébé à un pédophile. Le prix convenu était de 500$... Le type proposait d'échanger sur le net des images des viols de son fils contre des images de viols de fillettes, c'est comme ça qu'il s'est fait pincer.
  • ovenden.JPGHonteux: l' "artiste" pédo et pervers Graham Ovenden n'ira pas en prison malgré les viols (qualifiés d'abus sexuels, comme d'habitude) qu'il a commis. Au final: 12 mois avec sursis. Pour lui, ses œuvres érotiques avec des gamins prépubères, c'est "de l'art"... Apparemment le tribunal l'a suivi.
  • Bretagne: un pédophile de 60 ans "inoffensif"? "À la barre, un brin élégant, le prévenu qui possède une carte professionnelle impressionnante (il est ancien président des skippers français) comparait pour « agression sexuelle sur un mineur de 15 ans par personne ayant autorité sur la victime ». Les faits se sont déroulés à deux reprises au courant de l'été 2008, près de Lorient, sur un monocoque puis une seconde fois sur un catamaran loué pour la circonstance. Condamné par le tribunal correctionnel de Blois à une peine de 4 ans de prison dont trois ans assortis d'un sursis, il se trouve une seconde fois confronté à la justice. Le parquet ayant décidé de faire jouer son pouvoir d'appel".
> 6 juin:
  • Au Gabon où les crimes rituels se multiplient (cf. élections à venir), on vient de retrouver deux enfants de 8 et 9 ans ligotés dans le coffre d'un 4x 4. Ils n'ont été libérés que parce qu'un passant a entendu des cris et a interpellé le conducteur a l'aide d'autres passants.
  • A la BBC, vous savez la plus grande télé publique d'europe, une vingtaine d'employés ayant travaillé sur 50 ans à la BBC ont été accusés de 36 chefs d'accusation de pédophilie (et encore l'écrémage a été intensif). MAIS: pour l'instant, ce sont pas moins de 152 victimes qui ont dénoncé pas moins de 81 employés de l'éminente chaine d'intox (dont la moitié y travaillent encore), repaire de pédocriminels protégés par ...
> 7 juin:
  • Angleterre: On a parlé du réseau pédophile d'Oxford, où une dizaine de types immigrés récemment ont exploité des gamines venues des foyers du coin, les droguant, les prostituant pendant au moins 8 ans. Le procès a vu la condamnation de sept pervers. Voilà que trois autres viennent d'être arrêtés. Il est intéressant de noter que parmi les pervers, l'un a échappé à ce que son identité soit balancée publiquement. Pourquoi? On notera aussi que certaines gamines ont tenté de parler aux flics qui n'ont jamais voulu les écouter et en ont même menacé une si elle revenait pour ça.
  • Israël: un pédophile déjà condamné à été autorisé à adopter une fillette indienne de 4 ans, via un arrangement avec la mère. La loi israélienne ne permet pas d'empêcher cela. Le type a fait 1 an et demi de taule (seulement) pour avoir agressé des enfants qui étaient à sa charge, et pour certains de manière répétée.
  • Chine: "Deux Américains qui ont longtemps enseigné l'anglais au lycée français de Shanghaï sont accusés d'agressions sexuelles sur des enfants. Le premier est détenu en Chine et le second a été extradé vers les Etats-Unis. L'homme détenu par la police chinoise a été suspendu à titre conservatoire de son poste d'instituteur en classe de maternelle." Au moins 7 plaintes ont été déposées contre l'un d'eux.
  • Un pédo français arrêté après avoir été repréré sur des sites pédophiles par le FBI. "« J'ai effectivement téléchargé, mais quand j'ai ouvert, j'ai été bouleversé et j'ai attendu que le FBI vienne m'arrêter » , soutient le prévenu. Le président Bourquin riposte : « Pourquoi avez-vous eu autant de mal à avouer devant les gendarmes alors ? » Le magistrat rappelle que par le biais du système « peer to peer » utilisé, l'internaute se transformait, à son tour, en diffuseur d'images nauséeuses. Les réponses du prévenu sont pour le moins confuses. L'expert psychiatre a révélé des failles chez l'intéressé, « une déficience intellectuelle légère » et « une altération du discernement ». Ce qui ne semblait pas l'empêcher d'exceller dans la maîtrise de l'outil informatique. Le second volet, plus terre à terre, a pour cadre le magasin Décathlon, à Montbéliard. Le 6 février dernier, le prévenu s'y promène, égarant sa main équipée de son téléphone portable derrière le rideau des cabines d'essayage pour y filmer les fillettes. Comme cette petite en train de passer un maillot de bain. "
  • Affaire Marina: Toujours super, la "justice" française: on refuse que des assos portent plainte contre les sévices sociaux qui ont laissé faire le massacre de la petite Marina! Deux associations qui voulaient faire reconnaitre la responsabilité de l'Etat ont été déboutées ce jeudi, un an après le procès des parents.
  • smith.JPGAngleterre: Il y a un mois, les flics anglais ont dit qu'ils laissaient tomber l'enquête sur les très nombreux crimes pédophiles d'un ancien député conservateur, l'obèse Cyril Smith, qui a trainé aussi bien à Londres à Elm Guest House, qu'à Jersey ou dans les orphelinats du pays de Galles. Même si ce pervers est mort, ses victimes attendent toujours justice... De fait, sa carrière de pervers a occasionné un étouffement colossal par les flics et la justice, qui dure depuis plus de quarante ans.
  • France: une mère prostitue sa fille contre un toit. "Les faits ont débuté en 2010 lorsque le suspect a accueilli la mère et la fille chez lui alors que ces dernières se trouvaient à la rue à Metz. Mais le quinquagénaire n'avait pas que de bonnes intentions. Il en aurait profité pour violer l'enfant avec la complicité de la mère. Cette dernière aurait tenu les mains de sa fille durant les abus. Selon l'Est Républicain, la mère, âgée de 44 ans, aurait agi ainsi pour ne pas se retrouver à nouveau à la rue." Et avec la crise économique, les pédos n'ont plus besoin d'aller chercher leurs proies en thailande.
> 8 juin:
  • Angleterre: toute une nébuleuse de réseaux pédophiles serait sur le point d'être arrêtée. Bon, si ça finit en eau de boudin comme les grandes enquêtes sur Savile, sur les orphelinats du pays de galles, de Londres, d'Irlande du nord et ailleurs, on risque de ne jamais en voir le bout. Pas moins de 54 réseaux seraient dans la ligne de mire à travers le pays, mais le chiffre est certainement plus élevé car certaines forces de police ont refusé de répondre aux journalistes.
  • Haute Saône: des bébés abusés depuis leur naissance. "Une affaire comme j'en rencontre souvent dans ma pratique. Ces cas sont très fréquents. Avec le SAP, ces bébés ou tous jeunes enfants ne peuvent même pas être protégés et sont même donnés en pâture au père." "Des enfants démolis. Au point de ne pas aller aux toilettes jusqu'à l'hospitalisation. Ces troubles, caractéristiques, témoignent de la souffrance d'enfants. Lui, parle de coup monté et refuse systématiquement les accusations portées contre lui qui étaient passibles des assises. Catégoriquement, il réfute. « Si j'avais fait un tel acte, je me serais tiré une balle dans la tête ». "
> 10 juin:
  • 87593730 pAffaire Elm Guest House, ce bordel à pédophiles à Londres qui a opéré de 77 à 82. On se souvient que Jimmy Savile, Cyril Smith, Cliff Richards avaient été cités comme des visiteurs de cette auberge dans laquelle les enfants des orphelinats du coin étaient prostitués. Voilà que les flics nous apprennent qu'ils poursuivent plus de 300 pistes au sujet de ce réseau pédophile. En effet, les liens avec le réseau Spartacus sont clairs, de même qu'avec les réseaux hollandais, puisque Warwick Spinks était aussi un habitué. L'Operation Fernbridge sur Elm Guest House a redémarré fin 2012, et d'anciens pensionnaires des orphelinats sont interrogés, 30 ans après les faits et alors que beaucoup de protagonistes sont morts. Plusieurs douzaines de victimes seraient concernées. Mais, seulement 7 flics travaillent là dessus (pour un coute de 25.000£), contre 77 pour l'enquête sur le journal fermé News of the World (plus de 11 millions de livres).
  • Maroc: "Calvez Yvon Guillaume Albert, journaliste français de 60 ans, a été condamné mardi à 12 ans de prison ferme par la Cour d'appel de Casablanca pour avoir exploité sexuellement des enfants. Le pédophile était poursuivi également pour séjour illégal au Maroc. Le réseau criminel dirigé par le ressortissant français a été démantelé pendant le Ramadan 2010, quand la grand-mère de l'une des victimes a découvert que sa petite fille de 7 ans avait été violée par le mis en cause."
  • Bourgogne: "Deux des neuf membres présumés d'un réseau de pédophilie sur internet ont comparu vendredi 7 juin 2013 à Dijon. Ils ont été condamnés à un an de prison ferme. Les deux hommes étaient poursuivis pour détention et mise en ligne de d'images à caractère pornographique mettant en scène des mineurs. Les deux prévenus sont connus des services de police." Les 7 autres s'en tirent à bon compte, les deux condamnés seront libérables au bout de 8 mois au plus tard. v'là la justice! L'un des deux est une sacrée racaille: " âgé de 43 ans, marié et maître de conférences à l'université de Reims, a déjà été condamné pour des faits de même nature en 2005. Il lui est reproché d'avoir animé un blog pornographique, où ont été diffusées entre mars 2011 et juin 2012 une centaine d'images mettant en scène de jeunes filles mineures". Et ca devait tenir de grands discours sur la sexualité des mineurs! Cerise sur le gâteau: "L'avocat de la défense, Me Nicolas Panier, a mis en cause "le mythe de la lolita" véhiculé dans la société." Alors POURQUOI NOUS EMMERDENT-ILS QUAND ON CHERCHE A DEFENDRE l''INNOCENCE DES ENFANTS?
  • USA: David Shurter, victime d'abus rituels dans le cadre du réseau franklin/CIA, explique que 4% des américains croient qu'ils sont dirigés par des reptiliens. Pour lui cette histoire de reptiliens n'est qu'un écran de fumée, colporté par des types à la botte des gouvernements comme David ike. D'ailleurs, l'ennemi des victimes, la False Memory Syndrome Foundation (fondation du syndrome des faux souvenirs, qui n'existe pas comme le SAP), explique que les accusations d'abus rituels peuvent être associées avec les accusations enlèvements par les extra terrestres ou de reptiliens. Rien de plus facile pour décrédibiliser toutes les victimes. Pour Shurter, si des victimes d'abus rituels parlent d'aliens, cela fait partie d'opérations de programmation mentale, justement pour décrédibiliser leur discours si jamais elles venaient à parler.
  • Belgique: 471 cas de mineurs exploités sexuellement en 2012 contre 284 en 2010. Les 3/4 des victimes sont des filles. 36% des victimes ont moins de 12 ans, et 25% ont entre 12 et 15 ans. 83% des exploiteurs sont des hommes, membres de la famille de la victime dans la moitié des cas. Dans 38% des cas, l'exploiteur est un tiers (enseignant, éducateur...)
  • Angleterre: un prof de sport pédophile qui a sévi pendant 40 ans vient de prendre pour la deuxième fois..... du sursis (15 mois). Au motif qu'il se repent! Il lui a quand-même fallu 40 ans pour comprendre qu'agresser sexuellement des mineures était mal! On note qu'encore une fois, on évite soigneusement de parler de viols.
> 11 juin:
  • Gabon: Un sénateur gabonnais a été arrêté pour meurtre rituel d'une fillette de 12 ans. Là bas, les massacres augmentent fortement en période électorale. Comme toujours, il a payé un tueur pour que celui-ci ramène les organes de la victime à un sorcier.
  • gutman.jpgBelgique / USA: Un scandale pédo/ diplomatique en perspective? : "L'ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, Howard Gutman, est accusé d'avoir eu recours à des prostituées et d'avoir approché des mineures lors de jeux sexuels" mais son immunité diplomatique empêche toute poursuite judiciaire. Au passage on apprend que "des agents de la sûreté diplomatique qui protégeaient l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton sont soupçonnés d'avoir engagé des prostituées durant des voyages officiels à l'étranger", une pratique"endémique" selon l'inspection générale. " Tiens, Hillary Clinton avait besoin de prostituées? Quant à Gutma, il "abandonnait régulièrement ses agents de sécurité rapprochée afin de solliciter des faveurs sexuelles de prostituées et d'enfants mineurs. (...) Le service de sécurité de l'ambassadeur et celui de l'ambassade étaient très au courant de ces comportements."
> 13 juin:
  • USA: une mère accro aux méta amphétamines et aux amphets est accusée par ses deux filles (5 et 6 ans) de leur avoir injecté de la drogue, mais aussi d'avoir permis à des hommes de les agresser dans des chambres d'hôtel contre de l'argent.
  • Autriche: En 2011, deux soeurs qui avaient été placées dans un orphelinat au château Wilhelminenberg en autriche, ont expliqué qu'elles et les 18 autres filles de leur dortoir étaient régulièrement violées par "des groupes d'hommes", internes et extérieurs à l'établissement. Il y avait aussi des violences, dignes de sadiques. D'autres victimes ont parlé des viols qui auraient été commis entre 1948 et 1977, quand l'orphelinat était géré par la ville de Vienne.
  • En Grande-Bretagne, un homme a tenté de porter plainte à la police parce qu'une prostituée n'était pas assez belle à son goût. C'est le genre de dérive que l'on encourage en accréditant l'idée d'un droit masculin fondamental d'accès sexuel aux femmes, sous n'importe quel prétexte. J'ajoute que les enfants seront bientot logés à la même enseigne.
  • France: "Un homme qui intervenait dans une école de Clermont-Ferrand a été mis en examen mardi pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans, à la suite de plaintes de trois fillettes, selon une information de France Bleu Pays d'Auvergne, confirmée par le parquet. L'homme d'une trentaine d'années donnait des cours d'échecs dans l'école Saint-Alyre, un établissement privé du centre de la ville. Interpellé en fin de semaine dernière, il a été laissé libre sous contrôle judiciaire après sa garde à vue."
> 14 juin:
  • Suisse: "Un pédophile récidiviste a été engagé en automne dernier dans une école primaire de Nänikon, dans le canton de Zurich, où il a travaillé pendant plus de six mois, avant qu'il ne soit démasqué par un internaute Deux ans après son jugement en Thaïlande, l'homme est à nouveau condamné par un tribunal suisse, cette fois-ci à 15 mois de prison avec sursis pour détention de photos de mineurs à caractère pornographique. Ce qui ne l'empêche pas de retrouver du travail dans l'école primaire zurichoise à la rentrée 2012."
  • Belgique: Un pédophile récidiviste échappe aux poursuites parce qu'il s'est dénoncé. "Armand (prénom d'emprunt), 35 ans, n'a aucun antécédent judiciaire et pourtant, il s'était lui-même dénoncé comme ayant abusé de son fils ! En 2004, au lieu de le poursuivre, le parquet a préféré lui proposer une probation pour éviter les poursuites... Il a donc eu un suivi psychologique pour tenter de contrôler ses pulsions pédophiles tandis que la garde de son fils lui a été retirée. Mais ce suivi n'a pas suffi à annihiler ses penchants malsains. En effet, le 17 juillet 2009, un homme s'est présenté à la police pour expliquer qu'il avait acheté un ordinateur d'occasion à Armand et qu'il y avait découvert des fichiers pédophiles... Le 7 août 2009, c'est l'ancien petit ami d'Armand qui s'est présenté au commissariat. Ce dernier a soupçonné l'intéressé d'avoir téléchargé des dossiers pédophiles. Des soupçons confirmés par une analyse de l'ordinateur. En juillet 2010, lors d'une enquête concernant une potentielle victime, les enquêteurs ont questionné la fille de l'ancienne compagne d'Armand. La petite fille de 11 ans a expliqué que, pendant les six mois de cohabitation avec Armand, l'homme lui avait touché les seins à trois reprises. Entendu, le suspect a expliqué qu'il était possible à 90 pourcents que les faits dénoncés par la fillette se soient passés. Il a également déclaré qu'il ne se souvenait pas de tout lorsqu'il buvait. Une perquisition a permis de découvrir qu'il avait recherché, téléchargé et échangé des centaines de fichiers pédophiles. Devant le tribunal, le prévenu a admis les faits. Il a expliqué qu'il pensait qu'il pouvait gérer ses tendances pédophiles quand il ne buvait pas... Armand a écopé de 18 mois de prison avec sursis probatoire. "
> 15 juin:
  • Belgique: encore des viols de mineurs jugés en correctionnelle (maxi 10 ans de taule, donc), jugés en tant que simples délits. "Le tribunal correctionnel de Nivelles a condamné jeudi un ancien habitant de Braine-l'Alleud, Régis P., né en 1944, à six ans d'emprisonnement ferme. De 1990 à 2010, l'homme a violé sa fille de manière régulière, à l'insu des autres membres de sa famille."
  • Irak: des GI barbares utilisent le viol comme arme de guerre sur des mineures! On parle seulement ici du viol d'une gamine irakienne de 14 ans par des GI en 2006, comme arme de guerre. En plus des bombes au phosphore, les US ont utilisé la bonne vieille technique de terreur. Évidemment, les violeurs ne seront jamais condamnés.
> 17 juin:
  • Etat d'urgence contre les violences faites aux femmes, qui grimpent en flèche ces derniers temps. Un très bon article du Dr Muriel Salmona: "Sur les 190 000 viols qui seraient commis par an, dont plus de la moitié sur des mineurs, seules 8% des victimes portent plainte (et moins de 2% en cas de viols conjugaux) et seuls 1,5 à 2 % des violeurs sont condamnés. Pourquoi ? La presque totalité des victimes n'a pas recours à la justice et, ce qui est un comble, l'application de la loi est dramatiquement défaillante pour le peu qui portent plainte. L'absence de protection, de soutien et de soins aux victimes et l'impunité des auteurs de violences restent donc la règle. La famille, le couple, la sexualité servent de prétexte à la conservation de zones de non-droit, soumises à la loi du plus fort, où toutes les atteintes à la dignité d'autrui et à son intégrité physique et psychique sont possibles et banalisées".
  • Témoins de jéovah: reportage canadien sur des cas de pédophilie rapportés chez les témoins de Jéovah, et qui ont bien évidemment été couverts. 

> 19 juin:
  • Angleterre: un pédo qui avait posté sur Facebook l'image d'un de ses viols d'enfants vient de se faire attraper. Steven Goodwin, 31 ans, a ainsi violé plusieurs garçons chez lui en un an, et a échangé les images avec des congénères. Il attirait les jeunes en les faisant jouer aux jeux vidéos, en leur proposant de l'alcool. Il a pris 10 ans de prison.
  • hall.JPGAngleterre: le vieux présentateur de la BBC Stuart Hall est en procès pour avoir tripoté des gamines dans son bureau de la BBC. Une de ses victimes, dont un courrier aux flics a été à l'origine de "l'enquête", dénonce l'étouffement de l'affaire, et note que toutes les charges de viol ont été abandonnées. Comme pour tous les autres ou presque, d'ailleurs, puisque la justice se base sur les éléments qu'il est vraiment impossible d'écarter... Pas de recherches non plus sur les petits copains de Hall, notamment des politiques, dont un est aujourd'hui anobli.
  • USA: un bébé est mort après que sa mère ait laissé son petit ami pédophile le violer. Le bébé avait 4 mois seulement. Elle avait envoyé un texto à son copain (déjà condamné pour viol de mineur), disant qu'elle était d'accord pour qu'il viole sa fille. La gamine est morte d'hémorragie.
  • Affaire Maddie McCann: le fils d'un pédophile en série (Raymond Hewlett) dit que son père savait où était la petite Madeleine McCann. Le père aurait discuté avec un portugais qui a expliqué avoir enlevé l'enfant en 2007 pour le compte d'un réseau. Hewlette avait été fortement soupçonné parce qu'il vivait pas loin de Praia da luz, où a été enlevée Maddie. Pour moi, il s'agit d'une fausse piste car il dit que le réseau enlevait les enfants pour les vendre à des couples qui ne peuvent pas avoir d'enfant. Hors, on a toutes les traces d'un réseau pédophile dans cette affaire.
  • Doubs: "Déjà condamné voilà huit ans pour agressions sexuelles sur l'une de ses belles-filles, cet ex-gendarme de 60 ans est jugé depuis hier pour des viols sur une seconde. « Si ta mère l'apprend, elle ne t'aimera plus. » C'est ainsi que pendant des années, il s'est assuré le silence de sa victime. Jusqu'à ce que celle-ci prenne peur pour sa demi-sœur."
  • Région parisienne: une mère et une grand-mère auraient vendu un bébé. "Un bébé disparu et activement recherché, deux femmes écrouées : c'est l'étrange scénario qui secoue le nord de la Seine-et-Marne depuis lundi soir. Agée de seulement 20 ans, la plus jeune des suspectes, de nationalité roumaine, est la fille de la seconde, âgée de 37 ans. Elles sont soupçonnées d'avoir vendu une petite fille née le 29 mai au centre hospitalier de Marne-la-Vallée."
  • La Réunion: Un crime rituel d'enfant à la Réunion? "le crime perpétré à Saint-Benoît sur un enfant de 4 ans, décapité et brûlé, serait un "sacrifice humain". À l'intérieur de la case du quartier de Beaulieu, des traces de rituel ont été relevées." Apparemment ce serait le père de l'enfant qui l'aurait tué. "Des traces de rituels, notamment du sel et du safran, ont été relevées aux extrémités des portes de la case par les forces de l'ordre. "Nous pensons à un sacrifice humain", rapporte un témoin. Sur place, la fourrière a procédé à l'évacuation des chiens."
  • Pays-Bas: "suicide" d'un garçon de 13 ans ou meurtre rituel? En février, le corps de Anass Aouragh, un garçon marocain, a été retrouvé dans une forêt à Wassenaar. Le 6 février, on a retrouvé son vélo dans une rue et lancé une alerte Amber, et le lendemain matin on retrouve le corps et on conclut au suicide (alors qu'aucun instrument n'a été retrouvé a proximité du corps). Pour la famille, ça ne colle pas avec les traces de doigts dans le cou de l'enfant, et le scotch sur sa bouche. ni avec les propos de ce témoin qui a vu l'enfant embarqué par trois individus vers la forêt. Un témoignage écarté, allez savoir pourquoi. Apparemment, Anass a été violé. Pas de bol, la famille a pris un avocat très connu, Gerard Spong, déjà responsable d'étouffements d'affaires pédophiles, et proche de joris Demmink, ex n°1 du ministère de la justice, sataniste et pédophile notoire (même les US l'ont déclaré publiquement). Bref, dans cette affaire, comme dans le cas du meurtre de Marianne Vaatstra par Demmink et des membres de la famille royale, les flics sont surtout occupés à protéger les coupables. Du coup, on soupçonne encore une fois l'implication de puissants pervers et on pense à un meurtre rituel pour l'intronisation du futur roi des pays bas (le meurtre a eu lieu 9 jours après que la reine Beatrix ait dit qu'elle démissionnait) Apparemment, des membres de la famille Rothschild vivent (van Zuylen van Neyevelt) tout près des lieux du crime.
  • Mexique: Les autorités mexicaines ont annoncé l'arrestation dans la nuit de mardi à mercredi de l'Américain Walter Lee Williams dans une localité au sud de Cancun. Interpellé dans un parc de la station touristique de Playa del Carmen, jugé «extrêmement dangereux», cet ancien professeur d'une université de Californie âgé de 65 ans est «recherché par le FBI pour exploitation sexuelle d'enfants», a indiqué Gaspar Armando García, le procureur de l'Etat de Quintana Roo. Il a été «placé sous surveillance stricte».
> 20 juin:
  • Maroc: arrestation d'un pédophile anglais. "Un ressortissant anglais, objet d'un mandat d'arrêt international lancé par Interpol, a été arrêté mardi à Tétouan après avoir tenté de kidnapper une fillette de six ans, ont indiqué des sources de la police judiciaire de Tétouan."
  • Ecosse: les flics sont sur en train de travailler sur deux réseaux pédophiles. Ce qui est intéressant c'est qu'encore une fois, on a mis la main sur plein d 'étrangers qui étaient en fait les petites mains du réseau, mais les flics cherchent aussi du côté de quelques anglais puissants qui seraient aux manettes. 37 personnes ont été arrêtées, 108 autres sont identifiées. Mais comme l'affaire est éventée, on peut parier que les pédos concernés auront le temps de liquider les preuves. A noter: depuis des années, les victimes n'ont pas été prises au sérieux (et encore moins protégées), il a fallu attendre que le scandale explose pour qu'une enquête démarre en Ecosse. L'un des réseaux a notamment exploité deux mineures de 13 ans, envoyées se faire violer dans tout le pays.
  • Texas: une secte mormone a été délogée de son ranch. Déjà 450 enfants avaient été retirés de cette secte polygame en 2008 pour des abus sexuels, et des responsables sont en taule. Apparemment, les enfants étaient conditionnés pour accepter des relations sexuelles avec des hommes dès la puberté. Le ranch était isolé, afin de violer les gamins tranquillement et de servir de refuge aux dirigeants du groupuscule. "Les enfants avaient toutefois été rendus à leurs parents après un jugement selon lequel les services d'aide à l'enfance avaient outrepassé leurs pouvoirs. Les preuves réunies durant la première descente de police en 2008 étaient pourtant accablantes. Les documents saisis démontraient que Warren Jeffs avait notamment pris 78 femmes illégalement, dont 24 n'avaient pas l'âge requis. Il s'était même marié avec deux jeunes filles de 12 ans en une seule journée.
  • Outreau: depuis près de 10 ans, l'un des acquittés d'Outreau, Daniel legrand (celui qui a écrit au juge et à france 3 pour dénoncer un meurtre d'enfant auquel il a assisté et cela de manière circonstanciée, propos confirmés devant l'expert psy), attend son procès pour... pédophilie! Encore mineur au moment des faits, il a été accusé d'avoir tripoté des petits cousins. mais, la pratique semble banale dans cette famille. Question: est-ce qu'on attend la prescription pour entendre les victimes? Cela ferait-il tâche d'avoir un autre acquitté en procès pour des faits similaires, après les Lavier, après Marécaux qui avoue à son fils en plein tribunal "je suis coupable"??????
>21 juin :
  • République Tchèque: un réseau pédophile démantelé? 32 personnes dans le pays sont poursuivies pour diffusion d'images pédopornos. Il a fallu............2 ans d'enquête! Faut-il en rire ou en pleurer, je ne sais pas... Qui a PRODUIT les images? Mystère. On a pourtant trouvé du matériel de prise de vue chez certains pédos.
  • France: le pédophile Raymond Adam a pris 18 ans de prison, pour des faits très anciens. Là aussi, les victimes ont mis des années avant de porter plainte, notamment pour viol. Et pour une fois, on 'na pas correctionnalisé l'affaire. Du coup, ça fait mal. "Les six victimes accusaient le quadragénaire nîmois d'avoir abusé d'elles quand elles avaient de 7 à 10 ans et 15 ans pour l'une d'entre elles. Viols, tentatives de viol ou agressions sexuelles, la première plainte était déposée en 2007 pour des faits commis entre 1992 et 1998. "Ma cliente se demande pourquoi elle... Déjà tellement vulnérabilisée par une enfance chaotique... Après les faits, elle a cru pouvoir oublier mais la douleur était tellement insupportable qu'elle l'étouffait. Il a fallu que ça sorte".
  • Maroc: un pédophile anglais et témoin de Jéovah, ancien professeur, vient de se faire attraper au Maroc. C'est parce que Robert Ball était en train de violer une enfant de 6 ans et que ses cris ont alerté les voisins, que Ball a finalement été arrêté. Question: comment, avec les innombrables contrôles de sécurité dans les aéroports, un pédocriminel recherché peut-il
se balader tranquillement au Maroc? Il a avoué deux autres viols à Tetouan, et était déjà poursuivi pour avoir tenté d'enlever une gamine de 12 ans en Espagne. En 2009 il a fait 18 mois de taule pour avoir tenté d'enlever une fillette de 5 ans en 2007 à Wrexham. Après cela, il s'est installé à Malaga en Espagne. Il enlève une gamine de 12 ans qui réussit à s'échapper, en novembre 2012. Puis il prend l'avion pour le Maroc. Combien de victimes pour un pédo en liberté?
  • Irlande: le prof pédophile (encore un!) Jeremy Forrest, a tenté d'embarquer une gamine de 15 ans en France juste avant d'être grillé publiquement. Il parle d'une histoire d'amour et la fille aussi, mais il a profité qu'elle était perturbée pour avoir des rapports sexuels avec elle (parfois frénétiquement) et la tenir sous sa coupe. Agé de 30 ans, il 'na rien à faire avec une gamine de 15 ans.
  • France: Un gamin de 9 ans fait des fugues à répétition du foyer dans lequel on l'a envoyé, et cela ne dérange personne, ou presque. Jusqu'au jour où on le retrouve noyé dans la rivière du coin. Il ne se trouve qu'une éducatrice pour être choquée de la suite des événements concernant le jeune Christopher. "Placé depuis 2007 dans un foyer à Champhol, près de Chartres, Christopher avait fugué le 29 octobre dernier, s'échappant en vélo du centre départemental de l'enfance où il résidait. Sa bicyclette avait été retrouvée quelques minutes après, non loin de la déchetterie de la commune. Une information judiciaire pour « disparition inquiétante » avait alors été ouverte. Malgré d'importants moyens mobilisés, il était déjà trop tard quand les enquêteurs ont retrouvé le 12 novembre le jeune garçon décrit comme « irrationnel et imprévisible ». Une marche silencieuse a eu lieu hier en son hommage".
  • Bébé vendu: encore en France, une femme a vendu son bébé 15.000 euros à un couple gay. Puis elle leur a fait croire que le bébé était mort pour le revendre à un autre couple. Les gays ont porté plainte alors que eux aussi sont coupables de trafic d'enfant, mais cela ne semble choquer personne, encore une fois. 15.000€, le prix d'un bébé en France?
> 22 juin:
  • Brésil: un prêtre belge pédophile est sous le coup d'une enquête au Brésil. "La police fédérale brésilienne enquête actuellement sur trois plaintes anonymes pour abus sexuels concernant un prêtre du Limbourg âgé de 72 ans. Jan V.D. avait déjà fait l'objet de plaintes en Belgique pour des cas d'abus, peut-on lire dans le journal Het Nieuwsblad op Zondag. D'après SNAP Belgium, une association de victimes d'abus sexuels, le clerc résiderait pour l'instant en Belgique. Le prêtre était actif dans les années 70 et 80 dans la région d'Anvers mais il a par la suite pris la direction de la ville brésilienne de Fortaleza où il a créé un centre d'accueil pour les enfants des rues."
  • France: "Combien de temps faut-il à une victime pour retrouver la paix intérieure ? La justice offre parfois des réponses. En condamnant hier à la mi-journée Maurice Dorde, 78 ans, à dix années de réclusion criminelle, elle en a apporté quatre. C'était le nombre minimum de fillettes abusées ou attouchées sexuellement par le pédophile. Une seule d'entre elle, Nathalie*, avait déposé plainte en 2008, à six jours de la prescription légale qui éteignait toutes les poursuites." Là encore, le pervers a bien failli passer entre les mailles du filet parce que les victimes n'arrivent pas à porter plainte. Le pédo, lui, avait déjà été condamné en 2006, mais à 6 mois de sursis pour des agressions sexuelles sur les petites filles de sa compagne! Dans l'article, l'avocat d'une victime parle d' "infraction sexuelle " alors qu'ils 'agit d'un crime, puisqu'on parle bien de viols!
  • demmink.JPGPays-Bas/ affaire Joris Demmink: Demmink était le n°1 du ministère de la Justice hollandais, il est pédophile et a systématiquement couvert les affaires de réseaux pédocriminels, surtout quand ils impliquent le gratin du pays. Les Pays-Bas sont occupés à étouffer les affaires qui viennent à la surface, mais les américains travaillent sur Demmink et ont retrouvé des victimes. D'un autre coté, deux anciens directeurs de prison ont affirmé que Demmink fait bien partie d'un réseau pédophile, et que c'était connu de toute l'administration pénitentiaire en 1992 déjà. Une collaboratrice de Demmink racontait comment elle devait lui trouver de jeunes garçons. Cette assistante, Rita Verdonk, a su se taire et a été récompensée en 2006, étant nommée ministre de la justice. Demmink n'est tombé que 20 ans plus tard.
> 23 juin:
  • France: Une affaire hallucinante: un pédophile est à deux doigts d'obtenir la garde de deux enfants (dont sa victime qui n'est pas son fils). Apparemment, la mère est en procès aujourd'hui pour non représentation d'enfant et risque la prison, comme souvent. Elle doit envyer son fils pendant tout le mois d'août chez le pervers, sinon on lui retire la garde de ses deux enfants, selon ce qu'a déclaré un jugement.
  • Outreau: encore un dossier connexe concernant des acquittés, pour des fits similaires à ceux qui leur étaient reprochés lors des deux procès Outreau médiatiques. Les Lavier ont eu un autre procès, là il s'agit de la famille Danger, dont les enfants ont été parmi les victimes reconnues en 2001. le fils Legrand lui aussi attend un procès, et les Mourmand y ont échappé seulement parce que la justice leur a donné un acquittement à vie.

> 24 juin:
  • USA: le pédophile Donald Smith, 56 ans, qui a massacré une gamine de 8 ans, Cherish Perrywinkle, a été arrêté. Il avait enlevé la gamine après avoir proposé à sa mère de l'emmener manger un hamburger. Le corps de la petite a été retrouvé devant une église baptiste. Smith est un récidiviste, connu depuis 1977 pour agression sexuelle d'un enfant, puis s'est de nouveau fait attraper en 1993 pour tentative de kidnapping et vente de matériel porno. Il a été arrêté plusieurs fois depuis, la dernière en 2009 pour avoir tenu des propos obscènes à une gamine de 10 ans au téléphone, et pour l'avoir menacée. Il s'est aussi fait passer pour un travailleur social afin d'accéder à une fillette. Smith était sorti de taule le 31 mai.
  • Jersey: 5 cadavres d'enfants (plus d'une centaine d'ossements humains) avaient été retrouvés dans les sous sols de l'orphelinat Haut de la Garenne, et plus d'une centaine de suspects avaient été identifiés, dont de nombreux notables. On savait que Jimmy Savile venait y chercher des enfants pour les envoyer sur les yachts de riches pédos, comme l'ex premier ministre ted Heath. En 2008, Savile avait même porté plainte contre un journal qui expliquait cela. Il avait nié avoir jamais à haut de la Garenne, mais après sa mort des photos de lui là-bas ont été publiées. Au final, trois types ont été envoyés en procès et ont pris quelques années de prison. Encore une belle affaire étouffée.
  • En Grèce, des parents sont obligés d'abandonner leurs enfants pour qu'ils puissent manger correctement! En Belgique, des enfants sont placés parce que les parents sont expulsés parce qu'ils n'ont pas de quoi payer un loyer. résultat: la société paie les foyers pour els parents, les foyers pour les enfants, et une famille est détruite pour raisons économiques. En france, plus d'un tiers des enfants sont placés, pas parce que les parents sont maltraitants, mais parce qu'ils n'ont pas d'argent. En Europe, des femmes vendent leurs bébés à des gens plus friqués, et des tarés échangent leurs enfants contre des boites de conserve! En Allemagne, on remet en place les boites à bébés devant l'augmentation des abandons d'enfants avec la crise, et on perd au moins un bébé sur 5! Où sommes nous? Dans le tiers monde? Non en Europe, deuxième puissance mondiale...
  • Angleterre: les flics seraient en train d'enquêter sur une cinquantaine de réseaux d'exploitation sexuelle de mineures à travers tout le pays. Ben oui: comme avec les réseaux pédos des orphelinats, quand on se voile la face pendant 30 ans et qu'on renvoie les victimes se faire violer par les tarés, ca fait bien plus de boulot quand le public est mis au courant. Là encore, on peut déjà parier qu'aucun des pontes de ces réseaux ne tombera. Officiellement, près de 2.500 mineurs seraient victimes d'exploitation sexuelle dans le pays... la blague!
  • Le viol: des statistiques catastrophiques, et cela partout dans le monde. Enormément de cas réels, de rares plaintes, peu de procès, quasi aucune condamnation, et encore moins d'incarcérations (en belgique en 2012, seulement 24% des pédos CONDAMNES ont été en taule).
> 26 juin:
  • Lyon: un blog sur l'histoire de deux enfants, là encore violés par des adultes impunis et embarqués dans des rituels vaudou avec la bénédiction de la justice. Ce sont encore les parents protecteurs qui ont été envoyés en garde à vue et risquent de perdre la garde de leurs enfants. Ce sont les parents protecteurs qui sont harcelés par la police et par la justice. Les enfants, eux, ne sont toujours pas entendus par la justice et encore moins par les sévices sociaux.
  • Angleterre: le pédophile Charles Napier vient d'être arrêté. L'ex trésorier du paedophile Information Exchange (PIE plateforme d'échange de bonnes adresses entre pédos, et aussi de contenus, dans les années 80), était aussi un visiteur d'Elm Guest House (bordel pour politiciens et stars du show biz à Londres, avec des enfants pris dans les orphelinats du coin). Son copain Peter Righton (autre visiteur d'Elm Guest House, créateur du PIE et spécialiste de la protection de l'enfance!) a déjà été arrêté dans le cadre des enquêtes sur les abus dans les orphelinats du pays (déjà étouffées il y a 20 ans). Napier avait déjà été condamné 1972 pour des abus sexuels sur mineur, puis est allé en Suède en 1978 où il a été enseignant, puis il a quitté le pays pour devenir prof d'anglais au Caire. Là, il s'est vanté de pouvoir envoyer des vidéos par valises diplomatiques anglaises. Napier a aussi contribué à créer une école en Turquie... En 1995, il fait 15 mois de prison pour un viol commis dans les années 80. Righton, en tant que chef de l'éducation en Angleterre, a même pris sa défense en 1972 pour dire que Napier n'était plus un risque pour les enfants, et même qu'il était un bon prof !
  • Le réseau pédophile d'Oxford, qui prostituait des mineures placées dans divers foyers, a menacé ses victimes de leur couper le visage, ou de décapiter leur bébé. L'une des victimes n'avait que 13 ans quand ca a commencé. une autre s'est échappée plus de 100 fois des foyers où elle était placée. Lors du procès, les parents se plaignent de ne pas avoir été entendus par la police malgré leurs tentatives de les alerter. 7 types tous étrangers comparaissaient au procès, aucun client. On n'a retenu que 6 filles victimes sur plus d'une cinquantaine d'après les estimations de la police.
  • Pays-Bas: on a déjà beaucoup parlé ici de Joris Demmink, n°1 du ministère de la justice des Pays-Bas jusqu'en novembre 2012. Il a surtout violé des enfants en Turquie, en République Tchèque et aux Pays Bas (au moins), et a très probablement été présent lors de meurtres d'enfants. D'ailleurs, le congrès américain a lancé une enquête sur l'étouffement systématique des affaires de réseaux pédophiles dans ce pays. Eh bien sa page Wikipedia a été gravement "allégée" cette semaine: ses exploits et les diverses enquêtes y étaient détaillées, les voilà supprimées!
  • Outreau: "Le premier témoin qu'on fera citer, c'est le procureur général (à l'époque de l'affaire), qui nous a réunis dans son bureau pour nous affirmer que jamais cette affaire ne viendrait à l'audience", a vivement réagi Me Eric Dupond-Moretti, un des avocats de Daniel Legrand fils. Ah bon? Comment un magistrat pouvait-il "affirmer" que l'affaire Legrand dont le procès restait à planifier "ne viendrait jamais à 'laudience"? Savent-ils lire le code pénal?
  • Vatican: Ca chauffe du côté du pseudo "lobby gay" du vatican, qui est en réalité un "lobby pédophile" qui a valu à Ratzinger de dégager promptement. "Le Vatican retient son souffle : un prêtre pédophile qui avait été condamné pour avoir abusé sexuellement de deux garçons, et qui vient de se voir refuser sa réintégration dans l'Eglise, affirme qu'il vient de dénoncer à la police une vingtaine de membres du clergé impliqués dans un réseau de prostitution. Les allégations du prêtre défroqué coïncident avec les éléments d'une autre enquête menée sur la base des déclarations d'un homme d'affaires italien, qui affirme avoir recruté des escort boys pour le clergé du Vatican." Son avocat a écrit au vatican: "« C'est le réseau de prostitution. Les soirées avaient lieu chaque jeudi au Vatican. Nous avons des preuves irréfutables. Les abus sexuels ont tous eu lieu au sein du Vatican ». L'homme d'affaires aurait déposé une vidéo des soirées en question chez un avoué en Suisse pour des raisons de sécurité."
> 27 juin:
  • Allemagne: une femme qui travaillait dans un labo photo et est tombée sur des images pédophiles a dénoncé le client aux flics. Résultat: licenciement.
  • Outreau: Hallucinant: Daniel Legrand, qui est simple balayeur, va avoir pas moins de 10 avocats! 10 des avocats des acquittés viendront le défendre! Qui paie? Comme le rappelle Marie-Christine Gryson, qui a expertisé les enfants victimes, de cette manière les petits victimes devront passer à la moulinette de 10 avocats (moins qu'à outreau, où c'étaient 17 avocats), et le parquet général est d'accord! Et quel innocent se pointe à la cour d'Assises des mineurs avec 10 avocats pour des faits quasi prescrits?
  • Grillé: les coordonnées d'un pédo sadique écossais sur Riptide. Sur des forums de pédos, il cherchait apparemment à kidnapper des enfants pour les torturer après, Craig Thompson. Il a été traqué sur les forums, voici aussi sa page Fb: https://www.facebook.com/craig.thompson.1272?fref=ts http://riptide.in/?p=271
  • David Reimer. Tout petit, il fut transformé en fille par l'inventeur du Genre : le Docteur John Money. Forcé à s'habiller comme une petite fille, à se comporter comme une petite fille, à penser comme une petite fille, David vécut un enfer, mentalement torturé par le psychiatre fou à qui il résistait avec ses maigres moyens d'enfant. Forcé à mimer l'inceste avec son frère jumeau Brian pendant que le John Money les photographiait, David parvint tout de même à se révolter contre ce lavage de cerveau, et à grandir comme un homme. Mais quand Brian se suicida à coups d'alcool et de drogue pour oublier la honte de ce qu'ils avaient subi, David se fit sauter la tête avec un fusil à pompe. C'est pour lui que nous avons créé cette page. C'est pour lui que nous nous battons. Nous pensons que David Reimer, de l'au-delà où il se repose, nous dit : ne laissez pas le Genre faire d'autres enfants des cobayes - de nouvelles victimes du Docteur Money.
  • epstein.JPGAngleterre: Le prince Andrew a séjourné quatre jours, juste avant noel, chez un pédophile condamné, Jeffrey Epstein (également riche homme d'affaires). Dans une autre demeure, Andrew, Epstein et leur grande amie commune, la fille du milliardaire Robert Maxwell qui est aussi l'ex d'Epstein, se sont retrouvés pour une soirée en l'honneur d'Andrew. Andrew promenait Epstein dans son avion privé, et ensemble il se payaient des masseuses adolescentes à Palm Beach. Ghislaine Marshall a été accusée, notamment par une adolescente américaine de 17 ans, de chercher des filles pour les amener à Epstein pour des "services sexuels". Cette victime, par exemple, a été envoyée jusqu'à Londres où elle a rencontré Andrew pour cela. Pendant des années, on a dit que la très mondaine Ghislaine Maxwell fournissait des filles à Epstein et ses amis. En 2005, une gamine de 14 ans en Floride a dit qu'elle avait été voir Epstein qui lui a sauté dessus. On lui a ensuite donné 300$. Quand les flics sont arrivés à l'appartement ils ont trouvé tout un attirail: caméras cachées, photos d'ados nues, et au final environ 40 gamines de 13 à 17 ans ont raconté le même genre d'histoire avec Epstein (qui n'a fait que quelques mois de prison). Parmi les filles concernées, TROIS FILLES DE 12 ANS RAMENEES DE FRANCE comme cadeau d'anniversaire d'Andrew, qui décidément a des amies bien jeunes, pire que Berlusconi. Et c'est Epstein qui a payé. Apparemment, les gamines étaient dans une agence de "mannequins"... D'après une des filles, Ghislaine prenait part aux viols.
> 28 juin:
  • Costa Rica: Une fille de 8 ans est enceinte, comme 584 autres mineures de la région de San Sebastián (42.000 habitants) . Dont 30 ont entre 9 et 10 ans. Le chiffre augmente, notamment pour "raisons économiques": les enfants sont littéralement prostitués. On notera que pour enceinte aussi jeune, il faut être pubère et que souvent cela est lié à des viols répétés depuis longtemps.
  • Belgique: Un pédophile coincé 10 ans après les faits. "À l'époque, celui qu'on décrit comme un "délinquant polyvalent à la personnalité psychopathe" sort donc de prison après avoir purgé sa peine jusqu'au bout et ne fera en conséquence pas l'objet du moindre suivi, comme cela aurait été le cas s'il avait bénéficié d'une libération conditionnelle. Résultat ? Celui qui se fera dorénavant surnommer Fred s'en prendra aussitôt à deux demi-frères dont l'un n'est autre que son beau-fils... Et il aura encore fallu qu'une dizaine d'années s'écoule avant que trois victimes - sur une dizaine - brisent le silence grâce à l'un de leurs amis".
  • Dutroux: La vidéo retrouvée dans le cellule de Dutroux (dont le parquet nie l'existence) contiendrait des images des petites Julie et Mélissa, mortes dans sa cave. " Et soudain, alors qu'une des séquences les plus hard du film défilait, des images de Julie et Mélissa sont apparues à l'écran. Ces images ont été volontairement ajoutées à cette séquence. Choqué, le gardien en a averti ses supérieurs. La police judiciaire a été mise au courant et c'est ainsi que l'ensemble des cassettes VHS ont été saisies."
  • Vatican: après le réseau pédo, on apprend qu'il est aussi question de satanisme au Vatican! Don Patrizio Poggi le curé pédophile a donc balancé sur le réseau de prostitution de mineurs au sein du Vatican, et a donné une vingtaine de noms. Ce serait un flic qui amenait des ados immigrés (surtout d'Europe de l'est) aux vieux pédos de l'Eglise, y compris pour des rituels sataniques.
> 30 juin:
  • Australie: Un couple gay australien qui avait acheté à l'étranger un bébé pour 8.000$ et l'a ensuite violé, a pris 40 ans de prison, ce qui hélas est la peine maximale. L'enfant est entré dans le pays avec de faux papiers et les pédophiles étaient en train de l'adopter. Les procureurs ont retrouvé des images de l'australien et de son mec, mais aussi d'autres pédophiles, en train de violer des enfants de 2 à 6 ans en Australie, en Allemagne, aux USA et EN FRANCE. Le bébé a été victime d'exploitation sexuelle pendant 1 an. Mark J. Newton, l'un des deux du couple membre d'un groupe gay ne cessait de se plaindre d'être persécuté parce qu'il était gay. Il a écrit: "notre fils est notre raison de vivre".
  • Roubaix: vingt ans de parcours pédophile pour un perversde Roubaix."Un Roubaisien de 56 ans comparaitra dès lundi devant la cour d'Assises du Nord pour viols et agressions sexuelles sur neuf adolescents pour la plupart âgés à l'époque des faits de moins de 15 ans, de 1993 à 2010. Sous prétexte d'aider aux devoirs ou de récupérer les enfants à l'école, le pédo est parvenu à tromper son entourage pendant de nombreuses années. « Il venait à la maison, boire un café. Il aidait les enfants à faire leurs devoirs. Il était souvent entouré de garçons. Les gamins de la rue venaient jouer chez nous. » Mais un jour, un des parents a constaté que le comportement de certains enfants était anormal : « J'ai eu une discussion avec les enfants, ils m'ont tout révélé. ». Les perquisitions menées à son domicile permettaient de découvrir de nombreuses photos et négatifs d'enfants nus ainsi que de nombreuses photos d'enfants en train de pratiquer diverses activités sportives. Au moment de son interpellation, l'homme était lui-même en possession de plusieurs dizaines de photos d'enfants. La plupart des victimes auraient été violées alors qu'elle passait la nuit chez Daniel, soit après les devoirs, soit au retour d'une activité sportive. Des faits, qui pour certaines d'entre elles, ont duré pendant plusieurs années. Pour acheter le silence de certaines de ces victimes, Daniel aurait régulièrement, soit donné de l'argent, soit offert des cadeaux. L'instruction a établi que de 1993 à 2010, Daniel aurait abusé sexuellement de 16 enfants. Une partie d'entre eux n'a pas souhaité déposer plainte. Pour d'autres, les faits sont prescrits. Neuf victimes, parties civiles dans ce procès qui s'ouvre à compter de lundi, demandent réparation pour les viols et agressions sexuelles subies pendant plusieurs années".
  • Maroc: un pédophile anglais a été arrêté par des passants alors qu'il tentait de kidnapper une fillette de 6 ans. Il est en taule. "Des passants ont été alertés par les cris de la fillette qui tentait de lui échapper. Ils lui ont bloqué la route devant une station-service, avant de l'arrêter. L'homme a été aussitôt remis à des agents de police. Le mis en cause est aussi impliqué dans le viol présumé de deux autres jeunes filles originaires respectivement de Tétouan et de Chefchaouen. Il est également recherché par Interpol pour implication dans des affaires de kidnapping, de séquestration et de demande de rançon. Ce récidiviste réside illégalement au Maroc depuis le début de l'année. A souligner qu'on pouvait lire une inscription sur les vitres de sa voiture, «attention, bébé à bord». Le mis en cause est père de 4 enfants dont l'aîné a 27 ans".
  • pedos.jpg. Quelques pédophiles anglais exilés 

    > Alex Kroner : c'est l'un des anglais qui a quitté le pays suite à l'opération Circus. Il a ouvert à Amsterdam le Boys Club 21, puis le Cuckoo Club, deux « bars gays » qui faisaient office de bordel, dans lesquels des mineurs circulent également. Il a lancé une agence d'escort dans permis, qu'il gérait depuis son appartement. Il est mort en 2004, à 44 ans après 25 ans passés officiellement à se battre pour la cause gay, mais surtout en développant des activités pédophiles. Avec son frère Arjan il a participé au regroupement de 80 assos gays à Amsterdam, sous la bannière GBA, a organisé la gay pride d'Amsterdam et a édité le guide gay & Night. 

    Kroner a aussi ouvert le Man to Man, un salon de massage gay à Amsterdam qui a remplacé le Boys Club 21, à la Spuistraat, et qui était dirigé par un pédo notoire, Alan Williams. La Spuistraat est juste à côté de la gare centrale d'Amsterdam, et Warwick Spinks y tenait aussi un établissement « gay », le Gay palace. 

    Kroner a tenté de revendre un snuff movie pour le compte de deux autres pédos anglais d'Amsterdam, à la mafia hollandaise. 

    >Alan Williams : Depuis son adolescence, Williams est un pervers, connu comme « la sorcière du pays de Galles », qui a été l'un des premiers à quitter l'Angleterre pour les Pays Bas, en 1988, à 21 ans. Il est parti après avoir été condamné pour des agressions sexuelles sur des garçons, dont un de 10 ans qu'il a étranglé. Depuis le Boys Club 21 détenu par son ami Alex Kroner, Williams faisait venir des garçons depuis Cardiff et Londres. 

    Williams a aussi introduit deux autres pédos anglais, son grand ami de réseau John Gay[1] et Lee Tucker[2], qui ont vite compris qu'ils pouvaient vendre des garçons du pays de Galles dans les clubs de la Spuistraat[3], et même gagner encore plus d'argent en se mettant à la pédoporno. Ils ont donc acheté l'équipement nécessaire, et ont créé TAG Films. Ils venaient régulièrement à Amsterdam pour les tournages, et revendaient les films en Allemagne ou aux USA. A cette époque, la Hollande ne punissait que de 3 mois de prison le tournage de films pédopornos. C'est passé à 6 ans en 1996. Certains garçons qu'ils ont filmés étaient français. 

    A Cardiff au pays de Galles, un certain Paul Conibeer a tenté de persuader les flics de poursuivre Williams, Gay et Tucker pour l'avoir violé en groupe alors qu'il avait 13 ans. Mais, les flics ont dit que c'était trop ancien pour trouver des preuves. Entre temps, le trio a commis d'autres viols, d'Amsterdam au Portugal, notamment avec Warwick Spinks. 

    Toujours au Pays de Galles, un dénommé Wayne a dénoncé Alan Williams comme étant un violeur, il l'avait rencontré en adhérant à son club de timbres. Ensuite, Wayne a été violé par les amis de Williams, souvent après avoir été drogué. Wayne a décrit de nombreux lieux dans lesquels les viols ont été commis, dont une maison appartenant à Christopher Leek, qui louait des chambres. Leek a pris 12 ans de prison, avec 11 autres pédophiles, pour avoir agressé 90 garçons, mais tous ont été libérés en avance. Leek violait des enfants, mais il vendait aussi de l'héroïne. Sa maison à Bristol était équipée des ordis et des jeux dernier cri pour attirer les jeunes. 

    En 1990, un informateur explique aux flics anglais que Williams trafique des gamins entre l'Angleterre et les Pays-Bas, et que Williams lui a demandé de ramener des vidéos pédopornos depuis Amsterdam. Un autre informateur a raconté comment il avait fait entrer clandestinement une douzaine de bandes dans la direction opposée: elles avaient été produites, selon lui, dans le nord de Londres. Il avait remis les bandes à Amsterdam pour "Alan de Cardiff" au Boys Club 21. L'informateur a dit qu'il avait visité le Gay Palace, où il a regardé des vidéos de garçons attachés, âgés de 11 à 14 ans, se faire sodomiser par des hommes masqués. 

    Apparemment, Williams préférait payer les garçons en cocaïne plutôt qu'en argent. Un des garçons qu'il a prostitués a eu le SIDA à 16 ans et a terminé en hôpital psychiatrique en Angleterre. Williams est mort du SIDA et d'abus d'héroïne en 1999. 

    > Warwick Spinks : Spinks a fait partie des visiteurs d'Elm Guest House alors qu'il était encore tout jeune. Lui aussi a quitté l'Angleterre, et est arrivé à Amsterdam où il a commencé à travailler au Boys Club 21. Il y a vite gagné assez d'argent pour lancer le Gay Palace. 

    D'après un témoin, Spinks faisait un voyage à Berlin chaque mois, ce qui lui peut lui avoir permis de mettre la main sur le jeune Manuel Schadwald, disparu en juillet 1993 à Berlin. 

    Il y allait parfois avec des jeunes d'Amsterdam, censés convaincre les proies que l'eldorado les attendait dans les bordels de Spinks et de ses copains. Mais, s'il voyait un gamin qui lui plaisait vraiment, il l'enlevait tout simplement. Quant à Manuel Schadwald, il a été identifié dans des bars gays à Amsterdam, dont ceux de l'Allemand Lothar Glandorf, une connaissance de Spinks[4] qui a probablement vendu des centaines de garçons, y compris à des sadiques. 

    Spinks allait aussi aux Canaries, où il ramenait des vidéos de viols et tortures d'enfants. 
    Apparemment, Spinks s'est vanté à un flic infiltré d'avoir enlevé des « chickens » à Dresde, à Bratislava, en Pologne. A Londres, il recrutait surtout autour de Picadilly Circus. Il a aussi parlé de snuff movies qu'on pouvait se procurer à Amsterdam pour 6.000£, dont un où un garçon allemand de 13-15 ans a été tué[5]. 

    L'operation Framework a été lancée, notamment contre lui, et il a été arrêté lors d'un passage en Angleterre. 

    Dans les années 90, il est en lien avec Norbert De Rijck qui est le pivot du réseau Tamise - Madère, qui organisait des voyages pédos à Madères où des films étaient tournés. 

    Spinks a aussi été sous le coup d'une enquête concernant 5 meurtres d'enfants dans des snuff movies et a même été arrêté à Hoofddorp[6], pas loin de Zandvoort. 

    D'après le blog Justice Denied, tenu par une ancienne recrue du MI5 qui a dénoncé le réseau pédophile anglais, Spinks a été pris par une caméra cachée de flics infiltrés en train de proposer un snuff dans lequel un gamin de 10 ans est massacré devant un autre gamin. 

    En 1992, un type explique aux flics anglais que Spinks a tenté de lui vendre une vidéo dans laquelle un enfant est frappé, castré et tué, alors qu'il se trouvait à Amsterdam. 

    Arrêté en 1994, en 1995 il est condamné pour diverses agressions sexuelles sur des mineurs qu'il a enlevés dans les rues et pour en avoir vendu un de 14 ans à un bordel d'Amsterdam, et prend 7 ans de prison puis 5 en appel. Mais, en 1997, il est libéré sous conditions et quitte l'Angleterre dans les trois semaines, de nouveau pour Amsterdam, avant d'aller en Europe de l'Est. Où quelques-uns de ses amis pédos l'ont rejoint. 

    C'est aussi à cette époque que l'association Morkhoven a retrouvé son nom parmi la liste des clients de ce qu'on a appelé le « réseau Zandvoort »[7]. 

    En 2004, Spinks vit sous un faux nom en République Tchèque, et possède des propriétés dans ce pays, mais aussi en Afrique du Sud, en Namibie, en Pologne, en Slovaquie, en Suisse, en France et en Angleterre. Le tout payé grâce aux revenus du trafic d'enfants. 

    Mais, on lui colle quand-même un mandat d'arrêt international pour avoir kidnappé un enfant de 4 ans. 

    Spinks a été arrêté en novembre 2012 au retour de République Tchèque pour avoir brisé les conditions de sa conditionnelle en 1997, mais il est de nouveau libéré en avance début 2013, sous conditions (il aurait du faire 18 mois de prison et n'en a fait que 4). Il a évidemment repris ses activités « touristiques » pour les pédos- immédiatement. Entre temps, Spinks est devenu très riche, et possède plein de propriétés en Europe de l'Est. 

    A Prague, il opère au Pinocchio Bar, qui serait également fréquenté par Joris Demmink[8], ce pédophile qui a occupé des postes clés pendant 20 ans le ministère de la Justice des Pays-Bas, ce qui lui a permis de couvrir ses saletés et celles de sa clique de tarés, qui massacrent également des enfants. 

    Les protections évidentes dont bénéficie toujours ce pédo récidiviste posent question : ne travaillerait-il pas pour le MI6 ? De fait, ses activités lui permettent de coincer un bon paquet de pédos dans tous les pays, y compris, voir même surtout, les plus puissants. 

    > John Stamford : cet ex prêtre anglican était l'éditeur de la revue gay et pédophile Spartacus qui était distribué dans 150 pays, et on le trouve aussi parmi la liste des invités du bordel londonien d'Elm Guest House. Lui aussi a fui l'Angleterre après avoir été inquiété pour avoir envoyé du matériel pédoporno via la poste. 

    Spartacus donnait carrément des listes d'enfants à ses abonnés, pour les pays qu'ils allaient visiter, et Stamford a précisé qu'en 1978, il avait testé beaucoup des garçons proposés à la location. 

    Il a été en procès en Belgique en 1994, justement pour avoir édité cette revue qui donnait les bons plans partout dans le monde aux pédophiles qui étaient abonnés. Mais, il ne risquait qu'un an de prison ! Trois associations de défense des enfants s'étaient donc mobilisées pour que Stamford soit poursuivi pour incitation à la prostitution de mineurs, ce qui faisait passer la peine entre 10 et 20 ans. 

    Lors du procès, un collaborateur de Stamford a déclaré que « Stamford aurait réalisé un film montrant comment deux jeunes Philippins auraient été torturés et assassinés par ses soins », nous expliquait le quotidien Libération de 23 février 1995. Pour Stamford, tout cela n'était qu'une « campagne anti homosexuels », et il a tout nié, préférant, comme tous les pédos, se faire passer pour la victime. Mieux : à ceux qui l'accusaient d'avoir prostitué des enfants, il répondait qu'il y avait un faux Stamford qui faisait ces saletés, mais le vrai était blanc comme neige. Accessoirement, en Allemagne comme en Belgique, les médias ont pointé l'insuffisance de la loi face à cette criminalité. 

    Par un malencontreux hasard, Stamford est mort avant la fin du procès, en 1995, à l'âge de 56 ans. Toutefois, suite à cette affaire on s'est dit qu'il serait bien de réprimer le tourisme sexuel. 

    Auparavant, Stamford avait été inquiété en Hollande et en Allemagne pour des faits similaires, avant d'être laissé tranquille faute de lois répressives pour ses activités. Mais, Stamford a quand-même préféré quitter les Pays-Bas en 1988 pour avoir vendu des vidéos pédopornos, et est allé se réfugier en Allemagne. C'est quand l'Allemagne a renforcé ses lois que Stamford est venu s'installer en Belgique. 

    Stamford a aussi placé des pubs pour Elm Guest House dans sa revue Spartacus, et proposait des réductions de 10% à ses abonnés, qu'on estimait à 25.000 rien qu'en Angleterre. Stamford a aussi été impliqué dans le PIE (Paedophile Information Exchange), une plateforme d'échange de matériel pédo et de bonnes adresses, entre pervers. Entre 1979 et 1985, il a aussi édité PAN (Paedo Alert News) une revue sur les pédos attirés par les garçons. 

    > Russell Howard Tricker : âgé de 71 ans aujourd'hui, il a été enseignant de 1964 à 1974, condamné pour des agressions sexuelles en Angleterre, puis a fui aux Pays-Bas où il a travaillé comme guide pour faire visiter Londres, tout en ramenant des garçons aux Pays-Bas avec de faux papiers, probablement grâce à ses contacts à l'ambassade d'Angleterre. Des flics l'ont vu à une station service en Angleterre alors qu'il embarquait un mineur. Puis, Tricker a loué des appartements à Amsterdam pour d'autres pédos, et il y vit toujours. 

    > John Peters : Peters passe pour un « héros de la guerre du Golfe » (1991). En 1997, la presse anglaise évoque la « vidéo Bjorn », dans laquelle on voit un gamin attaché sur une chaise en train d'être torturé par deux pervers. Les flics anglais ont mené des recherches, et ont retrouvé le garçon, un jeune hollandais. Il a déclaré à la police hollandaise que depuis ses 3 ans il était systématiquement violé et drogué par un pervers du coin. Le pervers a été jugé, puis acquitté car allez savoir pourquoi, sans la vidéo on a jugé qu'il n'y a pas assez de preuves contre lui. « Bjorn », en revanche, a été poursuivi par le pervers pour dénonciation calomnieuse, il est devenu à moitié fou a été envoyé dans un orphelinat. Sur la vidéo, l'autre pervers est un anglais, identifié comme étant John Peters, un autre des pédos exilés aux Pays-Bas. Mais, Peters n'a jamais été inquiété pour la vidéo. 

    En Angleterre, il faisait partie d'un réseau à Cardiff qui mettait la main sur de jeunes fugueurs des orphelinats, ou sur des écoliers. L'un d'eux avait 12 ans la première fois que la bande l'a violé, et à 14 ans ils le prostituaient dans les toilettes publiques sous le tribunal local à Anchor Road. Les enfants étaient drogués, y compris à l'héroïne, rendus accros et prostitués[9]. S'ils étaient réticents, on menaçait de tout balancer à leurs parents, ou même de les tuer. 

    Peters est un ancien soldat, déjà poursuivi pour avoir violé un gamin de 14 ans dans les toilettes près de sa base à Sutton Coldfield dans les années 70, mais il s'est échappé. Peters a ensuite été aux Pays-Bas, puis suite à une nouvelle affaire de pédophilie, il a poursuivi ses activités au Danemark, où il a été condamné pour une autre agression sexuelle de mineur. 

    En 1999, il a créé la compagnie UPH en Angleterre, avec un autre pédophile, Martyn Helliwell[10] 
    n>et avec un troisième type. La boite a coulé quand Helliwell est tombé pour pédo « philie ». De fait son QG semblait être un point névralgique de la prostitution enfantine locale. 

    Aujourd'hui, Peters serait en Asie. 

    > Andrew Prichodsky : cet autre anglais trainait avec la bande formée par ses congénères exilés à Amsterdam. Lui a carrément demandé l'asile politique aux Pays-Bas - et l'a obtenu car il était « persécuté »- en 1989. Il avait du quitter l'Angleterre car il a été poursuivi pour avoir agressé des enfants. Il a payé une caution et a demandé l'asile politique en Hollande. 

    Lors de cette affaire, en 1986, il a été condamné avec Malcolm Raywood, chacun à 3 ans de prison, car il cherchaient à attraper des garçons à Picadilly Circus et ailleurs, pour les violer. Il avait déjà été condamné deux fois auparavant pour les mêmes raisons. A Amsterdam, il vendait de la pédoporno par la poste. On notera que Raywood a eu un destin fueste: on a retrouvé son corps en décomposition peu après sa libération, en janvier 1993. Apparemment, il a été tué par un jeune avec qui il cherchait à avoir des relations sexuelles. 

    Pour obtenir son statut de réfugié, Prichodsky a été défendu par le magazine Gay Krant, et on nous expliquait qu'il avait fui l'Angleterre « pour son orientation ». Apparemment, il est toujours aux Pays-Bas. 

    > Mark Enfield : selon un certain Derek Brown, Enfield a participé au meurtre de Jason Swift, mais il n'a jamais été inquiété pour cela et le meurtre a été attribué à quatre dégénérés qui sont passés pour des prédateurs isolés. Il a vendu à un sex shop d'Amsterdam une vidéo dans laquelle il viole un gamin qu'il avait préalablement drogué. Brown a fait un bref séjour en prison aux Pays-Bas en 1989 pour avoir produit des films pédopornos, une activité à laquelle Mark Enfield participait régulièrement semble-t-il. 

    Comme les Pays-Bas étaient trop répressifs, il est allé au Danemark où il a de nouveau été arrêté. 

    2. Liens avec Elm Guest House 

    On a déjà expliqué ce qu'est Elm Guest House: une sorte d'auberge chic à Londres, transformée en lieu de rencontre pour gays du gratin, qui s'est transformée en bordel dans lequel des enfants pris dans les orphelinats publics du coin étaient prostitués. 

    Parmi les visiteurs, on retrouve beaucoup de membres du parti conservateur, des politiques connus comme Cyril Smith, Leon Brittan, ds stars comme Jimmy Savile ou Cliff Richards, et quelques businessmans. Beaucoup d'entre eux avaient d'autres casseroles du même style, mais très peu ont été condamnés. Toutefois, plus de 300 pistes seraient aujourd'hui étudiées par la police concernant ce réseau. 

    D'une part, Warwick Spinks a fréquenté Elm Guest House, et il était bien en Angleterre à cette époque. John Stamford figurait aussi parmi les visiteurs, et lui aussi a fui aux Pays-Bas. 

    D'autre part, on sait que John Rowe, l'un des organisateurs d'Elm Guest House qui avait des contacts auprès des maquereaux d'enfants qui se fournissaient dans les orphelinats, a envoyé au moins un ado, un certain « Rusty » qui était placé dans à l'orphelinat Grafton Close[11], à Amsterdam en juin 1982. 

    D'après l'enquête sur Elm Guest House menée par des travailleurs sociaux, John Rowe organisait aussi des petits voyages et même des croisières aux Pays-Bas pour les membres du Monday Club, ce groupe assez à droite du parti conservateur anglais, et dont au moins sept membres fréquentaient Elm Guest House. 

    On sait aussi que Tricker et Spinks, notamment, venaient chercher des garçons à Londres (entre autres) pour les prostituer à Amsterdam. 

    Russell Howard Tricker est aussi mentionné dans les recherches sur Elm Guest House, en lien avec John Rowe, justement. Et Tricker était dans la nébuleuse tournant autour de Warwick Spinks. 

    3. Dutroux connexion 

    Tout d'abord, et bien que cela soit peu connu, Nihoul et Dutroux voyageaient beaucoup : ils allaenit régulièrement aux Pays-Bas et aussi dans le quartier rouge où sont concentrés les bordels d'Amsterdam, mais aussi en France, en République Tchèque et en Slovaquie pour Dutroux, en Espagne pour Nihoul. 

    Un membre du réseau dit « Zandvoort » a expliqué à la télé hollandaise que Julie et Mélissa auraient été vues dans des bordels d'Amsterdam. Il vva sans dire que l'info n'a jamais été prise au sérieux par les enquêteurs. 

    Ensuite, il existe un témoignage assez troublant, qui a bien-sûr été jeté à la poubelle par les flics, comme tous les autres témoignages troublants, avant même qu'une enquête ait démarré. 

    Un certain Piet Van Haut, un belge venu de la région de Knokke et qui s'est retrouvé à Amsterdam, fait le lien entre la clique pédophile de Joris Demmink, l'ex n°1 du ministère de la Justice hollandais, et Marc Dutroux. 

    Il faut savoir que Van haut a fait un séjour en hôpital psychiatrique et qu'il passe pour un grand escroc en Belgique. Son témoignage passe donc d'office pour n'être pas du tout crédible; 

    Van Haut explique qu'il a été un témoin anonyme dans l'enquête Rolodex en 1998 aux Pays-Bas, sur un réseau pédophile aux connexions élitistes. 


    Van Haut déclare qu'à 16 ans, il a pris le train pour aller à Amsterdam. Comme beaucoup de jeunes, il est abordé tout de suite à la gare centrale, on lui propose un coin où dormir et il se retrouve à tourner un film pédo chez un certain Karel Maasdam. Il aurait donc trainé dans le milieu des bars et bordels gays d'Amsterdam, mais plutôt autour des belges et des hollandais qu'autour des anglais. 

    Maasdam, alias Alex Privé, fait aussi dans la pédoporno et la prostitution d'enfants, et il se dit qu'il transportait des enfants notamment en Pologne et en Allemagne. Il fréquentait bien évidemment les bordels gays d'Amsterdam, avec le reste de la clique. 

    Il y a d'ailleurs rencontré puis fréquenté un certain Ger van Roon, prof d'université et grand ami de Joris Demmink, qui venait chercher des garçons à la gare centrale d'Amsterdam pour les envoyer ensuite dans les bordels de ses copains, parmi lesquels Lothar Glandorf. D'après certains, il existerait une photo avec Manuel Schadwald, le prince Claus et Joris Demmink. Et Karel Maasdam était aussi dans l'entourage de Schadwald, qui a complètement disparu. Certains disent qu'il a été tué lors d'une soirée sur le yacht Apollo du prince Claus, à laquelle Demmink était également présent. Selon le chauffeur privé de Maasdam, il existerait un snuff movie de cette partouze sadique. 

    Maasdam a été condamné à 3 ans de prison en 1999 pour ses activités, à part la prostitution. Van Haut dit qu'il a été violé par Maasdam, Van Roon, Demmink et d'autres. 

    Van Haut parle du Festival Bar, où trainaient Demmink, Van Roon mais aussi Fritz Salomonson[12], qui est un sale pédophile mais était surtout l'avocat de la reine Beatrix jusqu'en 1996. On retrouve aussi Salomonson comme avocat de la banque Suez aux Pays-Bas, une banque qui a longtemps été dirigée par le bilderberger Etienne Davignon, cité comme l'un des agresseurs pédophiles dans le dossier Dutroux. Quant à Salmonson, pour résumer, ses voisins l'accusent d'avoir une « chambre de tortures sexuelles » dans laquelle il maltraite des gamins marocains prostitués. Ils disent aussi avoir entendu des coups de feu et trouvé des os dans le jardin. Il est aussi connu pour ses virées « gays » à New York avec le prince Claus, mari de Beatrix et père du nouveau roi. 

    Le Festival bar est cité par un autre témoindans le cadre de l'enquête sur Joris Demmink menée par le Congrès américain, comme le lieu où il était prostituée alors qu'il était encore mineur, (ainsi que d'autres enfants) et où Van Roon lui a présenté Demmink. Ce témoin explique que Demmink a voulu l'emmener chez lui à La Haye dans sa voiture de fonction. Quand ce témoin a parlé du Festival Bar à la police, le club a simplement changé de nom tout en continuant ses activités. 

    Van Haut affirme que Joris Demmink et le prince Claus ont abusé des enfants dans le sous-sol de Salomonson. 

    Van Haut dit aussi que des films ont été tournés dans un parc d'attractions pour enfants à Bruges. C'est un certain Jo Lintel, membre du conseil d'administration du parc, qui invitait des enfants dont il avait gagné la confiance des parents. Il invitait aussi Dutroux, d'après Van Haut. Ce même Lintel aurait, toujours selon Van Haut, fourni des vidéos pédopornos, probablement celles-là aussi, à un certain André Van Volcem. Il a été inquiété dans le cadre d'une vieille affaire qui passe pour la première affaire de réseau pédophile en Belgique, car il était en contact avecHedwig Huybrecht, le gendarme mis en cause en 1996 pour avoir prostitué des garçons mineurs à Bruxelles, mais il en amenait certains jusqu'aux Pays-Bas. Entre parenthèses, Huybrecht n'a été condamné qu'à deux ans de prison. 

    Quant à Demmink, Van Haut le décrit comme un sadique, ce qui correspond à d'autres témoignages de ses victimes. 

    Van haut dit que ses avocats l'ont enfoncé, qu'on l'a mis dans la drogue pour qu'il ne soit plus crédible, que les flics n'ont jamais travaillé sur son témoignage. 

    Il dit encore qu'il a croisé Dutroux deux fois au 106/D Insulindeweg, un bar « gay » d'Amsterdam, où trainait aussi Alex Maasdam, et où des mineures étaient présentes. Selon Van Haut, la Insulindeweg est liée au Man to Man, le club d'Alex Kroner, dont on a parlé plus haut. Lintel, Van Volcem et Léon Cafmeyer étaient des clients des deux établissements, et une enquête menée à Knokke au début des années 2000 les aurait concernés. Van Haut dit aussi qu'il a croisé dans ces deux « clubs » des enfants qui ont été enlevés, et des gens qui ont disparu ensuite. 

    Cafmeyer, tout comme Van Volcem, recrutaient de jeunes garçons via les clubs de foot de la région de Knokke, et mettaient la main sur les plus vulnérables. D'ailleurs, Van Volcem était arbitre de foot, assez connu semble-t-il. 

    Les enfants étaient menacés s'ils parlaient. Van Haut dit qu'on menaçait d'envoyer à leurs parents les films pornos réalisés avec eux. Les enfants étaient drogués, par mélange de coke et de Rohypnol. 

    A un moment, des flics viennent voir Van Haut (qui est en prison lorsqu'il écrit ses lettres), et lui auraient demandé de revenir sur ses déclarations, ce qu'il a fait. Avant de dire qu'on l'y avait poussé. 

    --------------------------- 

    Tous ces faits datent d'il y a 10, 20, 30 ans. Et ils ont été rendus possibles sur une telle durée parce que la protection de l'enfance, malgré les déclarations d'intention, est loin d'être une priorité. Le crime le moins rapporté et le moins réprimé de l'Argentine à l'Angleterre, ce sont les abus sexuels, particulièrement contre les mineurs, et particulièrement s'ils ont été placés dans des institutions. Combien de viols ont été qualifiés de simples « agressions sexuelles », laissant le champ libre à un pédophile, puisqu'ils font rarement plus de cinq ans de prison. 
    A part un ou deux, ces types courent toujours. Ils ont continué leurs activités, évidemment, même s'ils sont certainement devenus plus discrets. Ils sont en Europe de l'Est, en Asie, en Espagne... 

    Est-ce que les choses ont changé depuis ce temps ? Il n'y a qu'à regarder l'omerta sur l'affaire Outreau pour comprendre que ce n'est pas le cas. 

    Notes : 

    [1] John Gay a été condamné en 2001 à 12 ans de prison pour une série d'agressions sexuelles sur des enfants, dont un seul viol reconnu officiellement. Certains enfants n'avaient que 6 ou 7 ans. Gay se présentait en tant que travailleur social pour gagner la confiance des garçons qu'il ciblait. Beaucoup de ses victimes se prostituaient dans les toilettes d'Anchor Road lorsque les agressions ont été commises, entre 1983 et 1999. Gay a été proche de beaucoup de pédos, comme le sadique Tony Stevens, qui a affirmé que Gay l'avait violé à 13 ans, et qui a ensuite participé à divers viols d'enfants avec gay. L'operation Panorama visait à détruire son réseau, mais Gay a réussi à passer à travers et n'a pas été inquiété cette fois-ci, de même que Tucker). En 1999, les flics qui travaillaient sur cette affaire avaient recensé 80 victimes potentielles et une soixantaine de suspects mais seulement 10 ont été arrêtés et condamnés, très légèrement. 

    En 1993, Gay a été condamné au Portugal avec deux autres pédos de Cardiff dont Lee Tucker pour avoir transformé leur camping car en studio de production de pédopornographie. 

    [2] Lee Tucker, séropositif, a été condamné à 8 ans de prison en 2000 (suite à l'opération Panorama, et en même temps que John Gay) pour des abus sexuels de mineurs de moins de 16 ans et pour leur avoir administré des drogues (des champignons hallucinogènes). Il faisait partie d'un gang qui agressait des garçons de 12 à 15 ans. Comme les autres pédos, il a été libéré en avance, à la condition de suivre un « traitement », comme si cela existait pour les pervers. Les liens de Tucker avec les Pays-Bas et l'Europe étaient établis (notamment le Portugal où il a été arrêté en 1993 en compagnie de John Gay, et l'Allemagne, où ils ont envoyé une de leurs victime anglaises pour tourner de la pornographie hard core). Pas de chance : il ne s'est pas présenté à son procès et est resté en cavale. 

    [3] Le Boys Club 21, le Gay Palace, mais aussi le Boys for Men, De Boys, the Blue Boy et le Why Not, qui appartiennent tous à des anglais. 

    [4] D'après un journaliste hollandais, Glandorf connaissait aussi Joris Demmink, officiel hollandais pédophile dont on va parler plus bas, et qui n'a toujours pas été inquiété pour ses crimes, pourtant étayés de moult témoignages. 

    [5] D'après les recoupements de la police, le garçon s'appelait Manny et a disparu à l'âge de 14 ans alors qu'il était prostitué à la Spuistraat. 

    [6] Une ville dans laquelle des snuff movies auraient été tournés. 

    [7] Bizarrement, les autorités belges, hollandaises et françaises ont catégoriquement refusé de rechercher l'identité des victimes - et des agresseurs- qu'on peut identifier sur ces vidéos. EN France, un certain Yvon Tallec, procureur spécialisé en droit de la famille (et toujours actif) a même déclaré que 1) les images sont vieilles 2) Les parents et les enfants étaient consentants et donc que 3) il fallait « minimiser » l'affaire. Un moment d'anthologie au journal de France 2. 

    [8] Apparemment, deux personnes du Pinocchio bar dont le propriétaire ont reconnu Demmink sur photo et ont précisé que c'était un très bon client. 

    [9] On a dit que dans ce réseau, le pilier était Chris Leeks, qui possédait une maison transformée en bordel, et qui envoyait les gamins se prostituer dans les toilettes du tribunal. La police lui assurait l'impunité car il n'était pas question de coincer des magistrats alors qu'ils violaient des enfants dans les WC. C'est l'Oparation Panorama qui a mené à l'arrestation de certains membres de ce réseau. 

    [10] Hellivell est aussi un ancien de l'armée (marine), puis il a été magistrat. Il a été condamné en 2010 à 4 ans de prison pour détention de pédopornographie. D'après le témoignage d'au moins une victime, Helliwell parlait souvent aux fils, et il était protégé par eux. 

    A tel point que cette victime a été menacée directement par Helliwell au cas où elle continuait à parler à la police/ 

    [11] C'est de cet orphelinat que venaient la plupart des enfants violés à Elm Guest House. 

    [12] Van haut explique qu'après avoir bu quelques verres, les types allaient dans un autre club au coin de la rue, le Amstel Boys Club, dirigé par Kroner.
  •      

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents