Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


L'Ordonnance du conseil d'Etat rendue par Bernard Stirn arrière-petit-neveu d'Alfred Dreyfus

Publié par Diatala sur 10 Janvier 2014, 10:56am

Catégories : #Dieudo-Quenelle

AlfredDreyfus.jpg
Après vérification : Bernard Stirn  est un magistrat et haut fonctionnaire français, juge des référés au Conseil d'État mais surtout arrière-petit-neveu d'Alfred Dreyfus. C'est donc lui qui a jugé et cassé hier l'ordonnance du tribunal Administratif de Nantes  Ce qui fait que cette ordonnance prise en toute urgence sans motif fondé doit être cassée pour non-objectivité, manque de neutralité, de partialité, et sans doute pour d'autres motifs qui seront trouvés par les avocats de Dieudonné. De même qu'Arnaud Klarsfeld est membre du Conseil d' État. Ce qui ressemble, osons le dire, plus à une machination qu'à une décision équitable de Justice.            

A diffuser.

 

   
Le site de Dieudonné est à cette heure indisponible :   https://www.dieudosphere.com/
 
 
 
    
Cette page est semi-protégée.
Bernard Stirn
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

Bernard Stirn, né le 27 août 1952[1] est un magistrat et haut fonctionnaire français.

 

 

Biographie

Arrière-petit-neveu d'Alfred Dreyfus[2], il est issu d'une famille de hauts fonctionnaires parmi lesquels se trouvent Alexandre Stirn, son père, préfet de région honoraire, et Olivier Stirn, un de ses cinq frères, ancien ministre[3]. Licencié en droit, lauréat de l'Institut d'études politiques de Paris (1972), il est finalement reçu à l'École nationale d'administration (promotion Guernica, 1976), dont il sort auditeur au Conseil d'État.

Si l'on excepte un bref passage à la tête du cabinet de Roger-Gérard Schwartzenberg, secrétaire d'État (MRG) auprès du ministre de l'Éducation nationale (1983-1984), Bernard Stirn a mené l'essentiel de sa carrière au sein de la juridiction du Palais-Royal. Occupant successivement les fonctions de commissaire du gouvernement, de secrétaire général du Conseil d'État (1991-1995), de président de la 7e sous-section de la section du contentieux et de juge au Tribunal des conflits, il a été élevé au grade de Conseiller d'État en 1992[4]. Parallèlement, il a été partiellement détaché au Conseil constitutionnel, en tant que rapporteur adjoint, de 1986 à 1991.

Adjoint de Bruno Genevois, atteint par la limite d'âge, il le remplace en décembre 2006 dans les fonctions de président de la section du contentieux[5]. À ce titre, il est chargé de plusieurs missions de conseil juridique par le Gouvernement (statut de l'École nationale d'administration, 2004 ; organisation des Archives nationales, 2005). Auteur de plusieurs synthèses relatives au droit public, ancien membre du jury du concours d'agrégation de droit public (1997-1998), il coordonne depuis 1989 les cours de questions administratives et juridiques à l'École nationale d'administration. Par ailleurs, depuis 1976, il enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris, où il est désormais professeur associé. Amateur d'art lyrique, il est président du conseil d'administration de l'Opéra de Paris depuis 2001.

Le 9 janvier 2014, en tant que juge des référés du Conseil d'État, il annule une ordonnance du Tribunal Administratif de Nantes du même jour qui avait suspendu les effets d'un arrêté d'interdiction du spectacle de Dieudonné Le Mur[6]. L'ancien magistrat Philippe Bilger s'est demandé publiquement sur les ondes de RMC « si on a choisi Bernard Stirn parce qu'on savait qu'il allait prendre la bonne décision sur le plan politique » [7].

    


            dieudonne jpgDossier Quenelle, clic

     

Derniers articles ici -suite 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13               

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents