Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Kosovo : cinq médecins condamnés pour un trafic d'organes international

Publié par Diatala sur 27 Juin 2013, 09:21am

Catégories : #Trafic Organes Humains- Drogue- Snuff-Movies-

3168394_5_9e0f_le-docteur-lutfi-dervishi-entoure-de-ses.jpg
Des peines historiques ont été prononcées à Pristina, lundi 29 avril, contre cinq médecins impliqués dans le plus vaste trafic d'organes jamais mis au jour sur le continent européen. La clinique Medicus, au cœur de ce trafic, était située dans la capitale kosovare. C'est donc là qu'a été initiée l'enquête, confiée à Jonathan Ratel, un magistrat international relevant de la mission civile européenne EULEX, qui contribue à l'établissement d'un État de droit au Kosovo
Près de cent témoins ont été entendus au cours du procès, qui s'est ouvert le 4 octobre 2011. La peine la plus lourde, huit ans de prison, a été décidée contre l'urologue Lutfi Dervishi, le propriétaire de la clinique où les transplantations étaient organisées. Son fils, également médecin, Arban Dervishi, s'est vu infliger une peine de sept ans et trois mois de prison. Trois autres inculpés dans cette affaire, eux aussi médecins, ont été condamnés à des peines allant d'un an avec sursis à trois ans de prison. Les coupables devront verser 15 000 euros de dommages à sept des victimes.
"L'enquête a été complexe, sensible et longue, explique au Monde par téléphone le procureur spécial Jonathan Ratel. Les condamnations sont significatives. C'est un jour très important pour les victimes du trafic. Cela crée un précédent et envoie un message à l'ensemble du personnel médical qui pourrait être tenté par ce genre d'activité."
 
UN MARCHÉ LUCRATIF POUR LA MAFIA
Pour autant, le magistrat n'oublie pas les difficultés rencontrées dans cette enquête hors norme, notamment en raison du nombre de commissions rogatoires internationales envoyées. "Au total, 12 pays sur 14 ont été totalement coopératifs, précise-t-il. Seule la Russie n'a pas répondu dans les temps, ni la Suisse, qui a refusé de livrer des renseignements sur des comptes bancaires. Nous regrettons aussi que la présidence du Conseil de l'Europe ait refusé de lever l'immunité de Dick Marty, pour lui permettre de témoigner devant le tribunal."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents