Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Najat Belkacem veut usiner l'avortement. Réfléchissez avant !

Publié par Diatala sur 20 Novembre 2013, 11:36am

Catégories : #Avortement Stop à la désinformation

3950334831_de5d9585c2.jpgLa première des choses serait de supprimer le ministère du droit des Femmes puisque celles-ci n'ont surtout pas besoin d'être traitées comme des irresponsables idiotes qu'il faudrait absolument aider grâce à un assistanat qui les dégrade.

Qui oserait d'ailleurs créer un ministère du droit des hommes ? Personne. Mais il est surtout une honte puisque son but est de tuer la dignité de la Femme pour qu’elle ne devienne qu’une pauvre créature qui se confond avec une Femen ou avec une hystérique féministe qui prône qu’elle peut faire ce qu’elle veut sans réfléchir, ni même aux conséquences puisque son corps lui appartient.  

soins.JPGCes pauvresses oublient juste de penser, pour le sujet qui nous préoccupe, que ceci n'est possible que grâce aux contribuables qui paient ensuite pour leurs avortements, et souvent répétitifs.

Ceci est un véritable scandale qui doit cesser avant même de mettre une quelconque morale en avant ou une croyance religieuse. De nombreuses personnes sans conviction religieuse sont opposées à cette pratique barbare. En premier il faudrait donc radier l'IVG de la SS pour responsabiliser la société. 

Si l’indigence de ce raisonnement féministe est extrême et involutif, il est cependant soutenu par le gouvernement puisque Najat Belkacem, une ilote de l’idéologie dominante, demande dans un rapport au gouvernement [1] de faire de l’IVG « un acte médical comme un autre ». en dénonçant la « chape de culpabilité » pesant sur les femmes.

Ce qui veut dire qu'elle dit aux femmes qu'il n'est plus utile de réfléchir et encore moins d'avoir une quelconque conscience concernant une décision et une opération qui sont toujours lourdes de conséquences.

 

La Belkacem veut donc que le commerçant en médecine inscrive sur une ordonnance après sirop pour la toux -    Avortement -. Et pourquoi pas après Mytosil Vaseline ?

Najat Belkacem, représentante de cette secte appelée ministère, incarne à elle seule ce que les vraies femmes détestent le plus, mais aussi les vrais hommes. C’est-à-dire un ersatz féminin qui nuit gravement à la dignité des femmes et qui milite officiellement pour la libération de celles-ci alors qu’elle ne fait (en obéissant aux ordres) que de leur ajouter des fers aux pieds tout en les conduisant vers la méconnaissance totale d’elles-mêmes et le mépris de soi.

C'est rabaisser la Femme en la considérant comme un simple amas de chair sans états d'âme qui doit se contenter de suivre le rail tout tracé pour elle. C'est lui dire tu seras irresponsable, ton utérus est une poubelle et nous la viderons pour toi.    

najat.JPGMais cette intermittente du spectacle politique parle-t-elle une seule fois de responsabiliser les jeunes, les femmes et les hommes ? Non. Pour cela il faudrait qu’elle possède une conscience et si elle en avait une elle ne serait pas là où elle est ; c'est certain.

Car n'oublions pas que : si une jeune fille ou une femme ne veut pas tomber enceinte, ni même être mère, ou de nouveau mère, de nombreux moyens sont aujourd’hui à sa disposition au XXIe siècle et même pour l'homme.  

Préconise-t-elle d’enseigner aux enfants que l’acte sexuel n'est pas anodin, qu'il peut avoir de lourdes conséquences et briser une vie ? Non, elle instaure au contraire l’inverse, soit d’enseigner dès la maternelle les différentes pratiques sexuelles, le transgenre et l’homosexualité, et ce, à un âge où les enfants ne peuvent être que les otages d'une idéologie sexuelle qui ne les concerne surtout pas. C'est tuer l'innocence ; mais n'est-ce pas le but ?.

 

Toutefois, l’emprise psychologique et culturelle la plus importante qui n’est jamais évoquée, ni même combattue, est celle de l’homme sur la femme dans les rapports sexuels. Nombreuses sont les femmes, et surtout les jeunes adolescentes, qui se croient être obligées de faire systématiquement plaisir à leurs partenaires, donc de ne pas les contrarier.

Alors si Najat Belkacem veut vraiment aider les femmes pourquoi ne s'adresse-t-elle pas aussi aux hommes qui sont actifs dans ces rapports et coresponsables quand grossesse il y a  ?  

Les féministes pro-avortement de l'époque ont totalement déresponsabilisé l'homme,  ce qui a conduit à culpabiliser outrageusement les femmes, à les isoler, et à l'échec patent de la loi Veil avec 250 000 IVG par an, voire officieusement plus.

Ce gouvernement fait ainsi pire pour supprimer la reponsabilité de l'un et de l'autre en voulant usiner cet acte. Un chiffre sans doute identique à ceux rapportés lors d'une manifestation par la police.

Madame Belkacem doit donc se croire encore à l‘époque médiévale puisque cette personne préfère des moyens barbares plutôt que de tout faire pour les éviter. Quelle involution et perversion.  

Gabriel-Matzneff.JPG

Nous attendons maintenant qu’elle s’offusque de nouveau en brandissant les bienfaits de ces usines à avortements comme le fait dans un autre domaine le pédocriminel Matzneff puisqu'il a sa propre tribune médiatique pour se répandre et pour défendre la pédophilie grâce à Frantz Olivier Gisbert [2] : "Auréolé du prix Renaudot de l'essai, Gabriel Matzneff est la cible d'une pétition sur sa prétendue immoralité. Donnons-lui la parole". FOG considère donc que la pédocriminalité est morale.

Le pédocriminel, qui avoue sans complexe défier la loi en couchant avec des enfants de dix ans, sera toutefois encensé par toute cette engeance médiatique et toute celle des escrocs intellectuels qui inonde la France, et sa prose sera considérée comme émanant d'un génie. A l'inverse, les vrais intellectuels seront considérés comme de dangereux personnages infréquentables, voire des terroristes ou des ultra-extrémistes.

Matzneff inverse ainsi les rôles dans son article comme le font les coupables lâches et les complexés en s'érigeant en pauvre victime qui est dévoré par d'ignobles prédateurs qui seraient rongés par la jalousie. Mais aussi en comparant ceux qui défendent l'intégrité physique et morale d'un enfant à des délateurs, des mouchards, des cafards, des pro-nazis et à des tireurs fous comme celui de Libé.   

bonnets rougesPourtant la colère monte...monte et gronde de plus en plus fort. L'entendez-vous ? Et les Français se demandent pourquoi ce type et ses collègues sodomiseurs déclarés d'enfants ne sont pas en prison.

Si la prison n’est réservée qu’aux pauvres communs des mortels, à de jeunes militants pacifistes, à des manifestants, à des humoristes, à des contempteurs du système et à des lanceurs d‘alertes, c'est oublier qui sont vraiment les Français.

Les Français ont accepté d'accueillir toutes ces personnes, devenues connues ou célèbres, ou leurs parents, qui venaient des pays de l'Est ou du Maghreb, non pas pour qu'elles imposent comme elles le font leurs mœurs sexuelles dépravées, ni même leurs diktats idéologiques, ou qu'elles dominent le paysage médiatico-politique en censurant la pensée de leurs hôtes bienveillants, mais pour qu'elles respectent les valeurs de ce pays qui les a fait devenir Français. La notoriété offerte n'a jamais signifié de détruire une culture, des valeurs et des moeurs. Donc les Français disent STOP. D'ailleurs un voile est-il plus dangereux qu'un pédocriminel ou qu'un imposteur ou qu'un menteur médiatico-politique ? Il ne faut pas se tromper de combat. 

La Terre est très vaste, et si Matzneff et ses collègues se sentent agressés, personne ne les retient ; bien au contaire.  

3670220117_edfb0057b3.jpg

Revenons à l'avortement. Le but derrière tout cela est déjà dit -ici- c'est la collecte maximale de cellules fœtales, mais ensuite que le maximum de femmes et surtout les mineures puissent avorter comme on met une lettre à la poste. 

On peut même se demander si Najat Belkacem ne souhaiterait pas également mettre en place des tickets de rationnement pour bénéficier de dix avortements gratuits ? Ce qui donnerait lieu, non plus à une queue devant une boulangerie, mais devant un hôpital-usine spécialisé dans l’avortement à la chaîne.  

2713792963_5019201e68.jpg

Mais dans une société qui encense et protège les pédophiles, les cocaïnomanes, et non les pauvres drogués, et les grands escrocs politiques, intellectuels ou financiers, est-il étonnant que l’avortement devienne un usinage sous prétexte d’une fallacieuse émancipation ? Non.   

D’ailleurs depuis quand l’émancipation passe-t-elle par l’assistanat et le refus d’être responsable de soi-même ?

Même dans une noble société de type primitif, et elles sont encore nombreuses, ces enseignements et ces valeurs sont celles qui permettront le respect de soi, donc du clan et de sa pérennité.  

9410834541_46b4f845cb.jpgIl est donc inutile de chercher une quelconque race extraterrestre qui serait parmi nous, non, puisqu'elle n’est que banalement et tristement terrestre, donc humaine. Seule la Conscience fait la différence. 

Cependant devant ce délitement il faut demeurer de grands optimistes-pessimistes et y voir une opportunité ou une chance. Optimiste car rien de positif ne naît sans avoir de l'espoir, des projets, de l'énergie, sans avoir des convictions fortes, sans être utopiste et sans avoir des certitudes, et pessimiste car sans avoir des doutes, des craintes et des peurs légitimes, sans esprit critique et sans faire des constats implacables et attristants aucune remise en cause ne se fait, donc aucun changement n'est possible.

Pour conclure il faut savoir que système est déjà mort, et ce ne sont pas ses dernières émanations spectrales qui vont le ressusciter car ses abus et ses excès en tous genres ont été et sont trop nocifs pour pouvoir lui permettre de revenir à la vie.

 

Une nouvelle ère est née et rien ne peut venir l'entraver.

 

[1] Najat Vallaud-Belkacem

[2] Gabriel Matzneff

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents