Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Inceste : Un bien étrange livre pour enfants...et Rapports Kinsey

Publié par Diatala sur 20 Février 2014, 12:36pm

Catégories : #Gender- Mariage homo- GPA- PMA

livre-enfant-pedophile.JPG
Inceste : Un bien étrange livre pour enfants...
 
Certains à la fin de cette vidéo vont peut-être dire qu'il faut arrêter de voir le mal partout.
Cependant j'ai été enfant avec trois frères ainés, je suis maman et tante de très nombreux neveux et nièces, et si les scènes de chamailleries étaient et sont courantes avec parfois pour rire des " Je te baisse ton pantalon" ou "des guiliguilis puérils", l'érotisation et la sexualisation de leurs jeux me sont inconnues, surtout en se mettant nus dans des positions sexuelles d'adultes.
Ces jeux dits "ludiques" n'existent pourtant nullement de manière naturelle chez les enfants ; surtout si petits.
Si l'enfant peut prendre rapidement conscience que son corps peut lui procurer du plaisir, en commençant par se caresser le nez ou la joue avec son doudou, ou quand sa mère le câline tendrement, ces sensations ne sont en rien liées à des pulsions sexuelles comme veulent le faire croire tous ces dégénérés. Cette sexualisation ne peut être qu'induite alors que la recherche érogène chez l'enfant est naturelle, comme quand il découvre le plaisir de se caresser le nez ou l'oreille.
 
L'enfant ne pense jamais - vice ou sexe - ni même à sexualiser ses rapports avec les autres enfants - sauf - si des adultes l'ont initié. L'enfant n'a pas de libido ni aucun fantasme d'ordre sexuel. Il faut des esprits très tordus et des gens qui veulent se déculpabiliser de leur crime pour dire que l'enfant à des désirs sexuels dès le plus jeune âge.
Selon certains Psys, surtout à éviter, le désir sexuel n'a pas d'âge et les tous petits en sont pétris puisqu'ils érotiseraient l'allaitement et sexualiseraient aussi les caresses de leur mère.
 
Selon les théories du pervers Sigmund Freud et de certaines conclusions des rapports Kinsey, et de nombreuses études de cas cliniques qui ont été documentés par les psychanalystes, le désir et le plaisir sexuels existent chez l'enfant dès son plus jeune âge et il en explore les multiples formes : orale, anale, et génitale. Ils nomment cela l'auto-érotisme (l'ensemble des phénomènes qui éveillent le désir sexuel).  La sexualité infantile est même étudiée sous l'angle de « pulsions partielles prégénitales »
 
L'arnaque de ces faux rapports du dégénéré et masochiste, Alfred Kinsey, émanant de 9 autres pédophiles, ce qui veut dire que les enfants étudiés étaient des victimes de viols, est de faire volontairement l'amalgame entre éveil de la sensualité et recherche de sexe.
La première est dénuée de pulsions sexuelles contrairement à la seconde. Ces rapports sont de ce fait excessivement pervers et sont faits uniquement pour déculpabiliser l'adulte pédophile et criminaliser l'enfant qui ne serait qu'en demande de plaisir sexuel. Certains pédophiles assurent de ce fait avoir répondu à un désir de l'enfant, et non à leur propre désir.
Pourtant ces rapports vont servir à détruire totalement la pureté de l'enfant, à influencer de nombreux auteurs, médecins, pédagogues etc, mais aussi à initier les nouveaux programmes scolaires. Des activistes liés aux mouvances de la révolution sexuelle, ainsi que dans certains milieux politiques situés notamment à gauche et surtout à l'extrême gauche, se considèrent comme étant une minorité sexuelle devant être défendue et libérée et qu'il est « réactionnaire » d'incriminer cette tendance sexuelle. C'est pourquoi ils veulent faire abolir la séparation sexuelle entre enfants et adultes.
Wikipédia ici : Des écrivains comme Gabriel Matzneff ou Tony Duvert disent leur goût pour les adolescents impubères, voire pour les enfants : le second se dit ouvertement pédophile, et écrit avoir eu des partenaires sexuels âgés de six ans. En 1977, dans leur essai Le Nouveau Désordre amoureux, Pascal Bruckner et Alain Finkielkraut constatent que les livres de Tony Duvert provoquent le « scandale » alors que, selon eux, « ils devraient stimuler, susciter des vocations, dessiller les yeux » En 1979, les mêmes auteurs citent à nouveau Duvert, estimant qu'il est « en tant que pédophile, l'héritier des grands mythes amoureux », étant victime de « l'ordre collectif ancienne manière [qui] ne renaît que pour faire la chasse aux amours pédérastiques. (...) Regrettez-vous ces temps barbares et lointains où la foi faisait violence à l'amour ? Désirez-vous connaître l'intensité des passions impossibles ? Une seule solution : éprenez-vous d'un(e) enfant »
 
Les opposants à Kinsey seront nommés comme étant des groupes de fondamentalistes.
Wikipédia ici : Extrait sur les rapports Kinsey : À la suite de ces critiques, le « Kinsey Institute for Research in Sex, Gender, and Reproduction », a reconnu, en 1995, que Kinsey, concernant ce passage sur l'orgasme prépubère, avait en fait retranscrit le témoignage d'une seule personne, un pédophile, amateur de bestialité, ayant exploité sexuellement des enfants, et qui rendait compte à Kinsey de son expérience. Les « observations » de cette personne concernait des mineurs de 2 mois à 15 ans. Alfred Kinsey a ensuite présenté ces « données », dans les tables à 31-34 de son rapport, comme des études scientifiques émanant de plusieurs témoins.
Cependant nous pourrions dire que l'enfant est à la recherche de sensualité, donc de la découverte de ses sens. Ce qui est bien différent. Son désir se manifestera ainsi, aussi, à la vue d'un dessert qu'il aime, comme il éprouvera du plaisir en le mangeant. Or, même à l'âge adulte, cette recherche de sensualité, même physique, n'est pas forcément liée aux parties génitales.
 
Ce livre amène ainsi de manière totalement insidieuse à sexualiser le jeu et à inciter les enfants à se dénuder.
 
Un jour lors d'une manifestation j'ai retenu ceci : "Tous pendus par les couilles".
Nous comprenons ainsi, que face à la colère du Peuple, sans oublier leur sort dans les prisons, tous ces pervers veulent faire dépénaliser le plus vite possible leurs actes pour criminaliser ensuite ceux qui les critiqueront, voire qui feront justice eux-mêmes.
Si l'auteur évoque la pédocriminalité, il oublie de préciser que la dépénalisation de l'Inceste est aussi une volonté des pédophiles.  

Par Aldo Sterone·Un bien etrange livre pour enfants...
 

Suisse : Débat vers la dépénalisation de l’inceste  ? Le conseil fédéral demande la légalisation de l’inceste      

Rapports Kinsey dit le « père de la révolution sexuelle », ici Ce "travail" Kinsey a été financé par la Fondation Rockfeller         

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents