Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Honte à la France suite : Le fils délinquant de Fabius n'écope même pas d'une amende

Publié par Diatala sur 13 Juillet 2014, 17:15pm

Catégories : #Elite-Condamnation-Corruption

fabius-fils-arrestation.jpg

Note : Honte à la France suite : Le fils délinquant de Fabius n'écope même pas d'une amende.

Au fait ! Une perquisition du véhicule, un test d'alcoolémie et un aux drogues, genre cocaïne, ont-il été effectués pour savoir si il était contaminé ? 

 

Eh bien pour nos PV indiquons que, si il existe un passe-droit pour les fils de.., nous sommes tous aussi les enfants de quelqu'un et donc, à ce titre, nous exigeons les mêmes faveurs ainsi que celles qui sont accordées dans d'autres domaines à certains membres de la classe politique délinquants.

 

Le rejeton de Fabius peut toutefois s'offrir sans être assujetti à l'impôt sur le revenu et sans avoir hérité un appartement à 7 millions d'€. Quand même !...

En 2013, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "faux", "escroquerie" et "blanchiment.

D'anciens associés l'accusent d'avoir volé leur argent - pas moins de 80.000 euros - et porteront plainte pour abus de confiance. Thomas Fabius plaidera coupable et sera condamné en 2011 à 15.000 euros d'amende, dont 10.000 avec sursis. Faible peine. Il sera poursuivi ensuite pour "tentative d'escroquerie et faux", pour des faits reprochés datant de novembre 2011.

 

Il fait partie de l'élite française. SI SI !  

Pauvre France que font-ils de toi !

 


Le Point :  

"Pas de forçage de barrage policier, pas d'interpellation, pas de refus d'obtempérer, pas de délit de fuite, pas de garde à vue, pas d'amende." C'est ce qu'a confié Me Cyril Bonan, l'avocat de Thomas Fabius, au Figaro. Le conseil, contacté par Le Point.fr dès lundi 7 juillet, jour des infractions commises par le fils de Laurent Fabius, n'avait pas été aussi prolixe ! L'avocat du cabinet de Jean-Michel Darrois, ami de quarante ans du papa de Thomas, laisse entendre dans Le Figaro, que son client s'est rendu de son propre chef au commissariat du 7e arrondissement !

Le rapport de police rédigé au moment des faits dément formellement la version de l'avocat. "Suite à un périmètre de protection pour une alerte incendie rue Saint-Dominique, une Audi cabriolet force le barrage et grille un feu. La Bac 07 chasse et interpelle le conducteur. Emmené au poste, il est entendu sans faire de GAV (garde à vue, ndlr)", stipule le rapport, confirmant les faits rapportés par Le Point.fr mercredi matin.

Aucune amende

Par ailleurs, sur les photos que diffuse le magazine Closer aujourd'hui, on peut voir Thomas Fabius cerné par cinq policiers, la plupart issus de la brigade anti-criminalité du 7e. Son Audi cabriolet est garé sur le bas-côté. Forçant un barrage et brûlant un feu, Fabius le jeune a bien été pris en chasse par un équipage de la Bac, contrairement aux allégations du Figaro, venu à la rescousse d'un jeune homme bien né. L'officier porte un brassard orange, on voit par ailleurs l'arme de service d'un policier dépasser de son ceinturon. Il s'agit bien d'une opération de police au cours de laquelle les forces de l'ordre ont interpellé un suspect auteur présumé d'infractions routières.

Thomas Fabius, une fois arrêté, a pu téléphoner à son avocat. Rappelons que c'est seulement en garde à vue qu'un justiciable lambda a le droit de s'entretenir avec un avocat. Ensuite, un gardien de la paix en civil est monté dans l'automobile du délinquant présumé de la route. Une voiture devant ainsi que deux véhicules de police derrière, c'est ainsi escorté que Thomas Fabius n'a pas eu d'autre choix que de prendre le chemin de la rue Fabert, le siège du commissariat central de l'arrondissement. Malgré tout, selon son avocat, le fils de Laurent Fabius n'aurait écopé d'aucune amende.


Arnaque aux encarts publicitaires : prison ferme pour quatre Franco-Israéliens

Notre Temps : Quatre Franco-Israéliens ont été condamnés mercredi à Dax (Landes) à des peines allant de 4 à 8 ans de prison ferme dans une affaire d’arnaque aux encarts publicitaires sur Internet, visant plus de 550 victimes, escroquées à hauteur de 4 à 5 millions d’euros, a-t-on appris de source judiciaire.

Le tribunal correctionnel a condamné Jacques Benayoun, âgé d’une soixantaine d’années, et son fils Boris, âgé d’une quarantaine d’années, pour escroquerie et tentative d’escroquerie. M. Benayoun a été condamné à 8 ans de prison assorti de 400.000 euros d’amende tandis que son fils a écopé de 7 ans de prison et 300.000 euros d’amende.

Les deux autres prévenus, Henri Elharrar et Benoît Vacheron, ont été condamnés chacun à quatre ans de prison ferme et 150.000 euros d’amende.

 


 

 

Condamnations et mise en examen des élus et ministres

voyou-copie-2.JPG

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents