Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Flottille :Vidéo de l'exécution par Tsahal du jeune Furkan Dogan

Publié par Diatala sur 16 Juin 2010, 11:34am

Catégories : #Gaza - Palestine

furkan-dogan.jpgVous pouvez visionner l'exécution du jeune américain, Furkan Dogan, âgé de 19 ans, par des soldats israéliens, ici, la deuxième vidéo en bas de page . Il est à terre, un des soldats lui tire dessus une première fois à bout portant puis il est roué de coups au sol, le tueur tire ensuite une nouvelle fois à bout portant dans la tête puis, réarme, et retire. Furkan recevra cinq balles dans la tête et  plusieurs dans le corps.

Depuis, officiellement 1948, la Nakba, les Palestiniens subissent un nettoyage ethnique, lent, mais régulier, des attaques meurtrières sanglantes, des humiliations et des privations quotidiennes, un mur de séparation, la destruction de leurs maisons et de leurs infrastructures, l’éclatement géographique de leur pays et un blocus sordide dans l‘indifférence générale des élites politiques.

Israël a volé impunément 80% de leur terre, de leur patrie et 100¨% de leur avenir, la moitié du peuple palestinien a vécu un exode forcé sans droit au retour et de violentes expulsions. Malgré les cris palestiniens, de plus en plus perçants, la répression et les meurtres par l‘armée continuent. Aujourd’hui Israël contrôle illégalment la totalité de la Palestine, donc 100%.

L’Etat sioniste hébreu, son armée de tueurs et ses services de sécurité prétendent être menacés par des terroristes venant de partout et capables de surgir d‘une boîte de conserve ou d‘être enroulés dans un rouleau de papier toilette à destination de Gaza. Ils prétendent que chaque palestinien peut être un futur terroriste. Le terme a été savamment utilisé pour que la résistance soit rejetée et incomprise par le reste du monde. Mais les vrais terroristes sont les occupants, ceux qui asservissent par la force et qui massacrent régulièrement un peuple spolié, devenu apatride et sans défense.

Il est évident que les dirigeants israéliens ont perdu tout contact avec la réalité, ou, en terme psychanalytique, qu’ils sont devenus depuis longtemps schizophrènes. Leur repli autistique constaté régulièrement, leur dissociation des évènements avec la réalité, leur paranoïa exubérante et ostentatoire font, qu’avant de continuer à chercher des solutions au conflit, il serait préférable d‘affréter un convoi humanitaire de psychiatres et de psychothérapeutes et de remplir les bateaux d’antipsychotiques.

jerusalem.jpgVoilà plus de soixante ans qu’une solution serait recherchée au conflit israélo-palestinien ou plutôt au conflit hébreu qu‘Israël entretient avec le reste du monde, plus de 60 ans qu’Israël crache sur les résolutions onusiennes (plus de 90), que les membres de la communauté internationale se vautrent dans l’immoralité et pour certains avec une grande délectation ; pourquoi ? Ces dirigeants et responsables ont décidé de rationnaliser un conflit en s’appuyant volontairement sur des mensonges, de fausses bases et, surtout, sur des bases illégales tout en argumentant avec les sophismes les plus éhontés.

Les intérêts géopolitiques et géostratégiques de certains pays occidentaux dans la région, la manipulation du conflit par les lobbys et les organes de presse, la récupération de la Shoah, la chasse à l’antisémitisme et à l’antisionisme prouvent que ce conflit est orienté, alimenté et entretenu et que la vérité a été enterrée pour atteindre de macabres desseins.

Mais pour l’opinion internationale qui avait refoulée à grands coups de propagande mensongère, la genèse de ce drame palestinien, les faits et la vérité resurgissent petit à petit du passé et cette dernière demande aujourd’hui non plus mezza-voce mais en criant haut et fort que le Droit et la Justice soient enfin appliqués.

Mais la grande question n’est-elle pas celle-ci : Pourquoi les différents gouvernements israéliens et les sionistes notoires s’évertuent-ils à vouloir que tous les pays reconnaissent la légitimité d’Israël si leur Etat est totalement légitime en Droit ? La réponse reste simple. Israël sait que sa légitimité ne peut exister qu’en fonction de la - Résolution 181 - de 1947 - de l’Assemblée générale des Nations Unies demandant le partage de la Palestine en deux Etats, l’un arabe, l’autre juif, la ville de Jérusalem sous corpus separatum et sous contrôle international avec 100.000 habitants juifs et 105.000 habitants arabes et sans aucune espèce de distinctions fondées sur la race, la religion, la langue ou le sexe.

La Résolution 181 n’ayant nullement été respectée, la souveraineté, l’indépendance et le droit à l’autodétermination des Palestiniens ont donc été bafoués. De ce fait, Israël n‘aurait également aucune légitimité. Ces manquements et ces exactions invalideraient à eux seuls le droit à la reconnaissance et à la légitimité d’Israël  si les donneurs de leçons appliquaient le Droit qu'ils ont eux-mêmes institué et qu'ils imposent ailleurs parfois sans aucun fondement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents