Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Deux Idiots du bled politico-médiatique parisien : Christophe Barbier et Claude Goasguen

Publié par Diatala sur 13 Février 2014, 18:57pm

Catégories : #Elite-Condamnation-Corruption

 
 

Source : Agoravox
Stupéfiant : Alain Jakubowicz (président de la Licra) estime que « Canteloup a totalement raison de ne pas s’excuser » pour son sketch sur le génocide au Rwanda. « Il n’y a pas de sujet tabou et l’humour peut et doit faire mal », affirme M. Jakubowicz qui demande aux humoristes de « garder leur costume de scène ».
 

   

Le 2 février dernier, le KKL, une organisation israélienne, criminelle au regard du droit international, se rassemblait en plein Paris au Palais Brongniart, en présence de l’éditorialiste du Figaro, Yvan Roufiol, du député UDI Habib Meyer, du président du CRIF Roger Cukierman ou encore du président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, Sammy Ghozlan.

Lors de cette rencontre, Claude Goasguen, maire UMP du 16e arrondissement de Paris – individu revendiquant son soutien indéfectible à Israël et au sionisme – a pris la parole, saluant, notamment, l’action du ministre de l’Intérieur dans le cadre de l’affaire Dieudonné. Son discours s’est, ensuite, poursuivi par cette phrase – des plus calomnieuses – « cette Shoah terrible qu’on n’ose plus enseigner dans les lycées tant on a peur de la réactions de ces musulmans drogués dans les mosquées ».

La Ligue de défense judiciaire des musulmans entend déposer une plainte pénale sur le fondement de l’article 24 alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881, à savoir l’incitation à la haine à raison de l’appartenance religieuse. Les moyens par lesquels cette incitation à la haine peut se matérialiser sont énumérés à l’article 23 de ladite loi qui prévoit la notion de « discours public ». En l’espèce, le discours de Claude Goasguen était public, et ses propos seront constatées par voie d’huissier dans le cadre de cette plainte.

Karim ACHOUI et Samim BOLAKY
Président et Secrétaire général de la LDJM


Oui Claude? mais que dire de ceux du monde politico-médiatique qui fument comme des malades la moquette ? Quel type de moquette préfères-tu Claude ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents