Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Cycle scolaire primaire : Tango à deux papas... et si ma tante en avait on l'appellerait mon oncle

Publié par Diatala sur 24 Mai 2013, 11:04am

Catégories : #Gender- Mariage homo- GPA- PMA

tango
Cycle scolaire primaire : Tango à deux papas... et si ma tante en avait on l'appellerait mon oncle.
Et si ma tante en avait on l'appellerait mon oncle... Désormais cette blague n'est plus une blague, elle est devenue une réalité car votre tante peut se faire accrocher un service trois pièces, se faire appeler Tonton et se marier civilement avec une femme, voire peut-être bientôt deux. De même que votre oncle Georges peut devenir une tante, quand il l'était déjà, changer son état civil pour devenir Ginette et épouser un homme. Le progrès n'a pas de limites. 

 
Cycle scolaire primaire et Album jeunesse dés 3 ans : Tango à deux papas.
Béatrice Boutignon raconte et illustre l'histoire (vraie) de Tango, femelle manchot née il y a quelques années dans le zoo de Central Park, à New York. Ce poussin a la particularité d'avoir été couvé par deux mâles : Roy et Silo. Les deux manchots, inséparables et amoureux depuis des années ont pu, avec la complicité d'un gardien, couver un oeuf et s'occuper de la petite Tango. Cette anecdote est un charmant prétexte pour parler de l'homoparentalité. Dans un monde en pleine mutation et où les modèles familiaux évoluent, il est utile d'avoir un ouvrage qui permette de dialoguer avec les jeunes enfants sur un sujet de société aussi passionné et controversé. Avoir deux papas ou deux mamans est un sujet que l'on pourra désormais aborder en famille ou dans le cadre de la classe ou de la bibliothèque.

3881383604_610da49636.jpg                
L'imposture de cet enseignement est flagrante puisqu'il a été oublié volontairement de préciser aux enfants que si cette histoire était vraie (ce qui reste à prouver) il n'est question ici que d'un accident de parcours, d'un phénomène rarissime ou d'une expérience, mais que jamais ce comportement n'a été observé dans la nature. C'est donc manipuler, tromper et mentir de manière éhontée aux plus petits.  
D'ailleurs chacun peut constater que seuls les animaux de laboratoires, ceux génétiquement modifiés ou ceux qui sont régulièrement étudiés dans des zoos sont, comme par hasard, les uniques représentants à avoir des comportements qui servent à faire des analogies qui n'existeraient pas autrement ni ailleurs. Nous le voyons avec les primates et d'autres espèces que les chercheurs s'amusent à humaniser, même sexuellement, pour tenter de démontrer que l'humain n'est qu'un animal et que si certains comportements existent dans le règne du second, ils doivent être acceptés et pratiqués dans celui du premier.
Il est même pitoyable et très grave, pour ne pas dire criminel, d'oser se servir d'un cas unique, voire douteux, ou d'un seul accident de parcours pour détruire la relation et le lien qui existent entre l'enfant, sa mère et son père quand, sur des dizaines de milliards d'animaux, cela n'a jamais été constaté. Idem pour l'homosexualité qui n'a jamais été observée chez des animaux sauvages. Ce qui m'empêche nullement que de dits experts affirment le contraire pour pouvoir dire que le paraphélisme n'existe pas, que le sexe est sans entraves, que tout est permis, que toutes les pratiques et les dérives sexuelles sont normales et que tous le comportements déviants ne le sont pas puisque cela existerait dans la nature. Au point d'en arriver à dire que le sado-masochisme est normal puisque des insectes lardent le corps de leurs partenaires avec leur pénis en forme de pointe de flèche. Le comparatif est sans fondement mais personne ne viendra le contester sur un plateau comme celui de Taddeï.      
Si le Tango est une danse argentine, qui s'effectue à deux entre un homme et une femme, ce nom évoque surtout un film " Le dernier Tango à Paris" et sa célèbre scène. Ce qui pourrait laisser présager, pourquoi pas, que dans le prochain album les parents manchots devront passer à la crémerie pour parfaire l'éducation de la petite Tango ; on peut s'attendre à tout !
     
Mais un prénom masculin pour une femelle manchot, n'est-ce pas étrange ? Non, car ils ne veulent plus ni garçon, ni fille, mais du bétail uniformisé stérile.    
Le choix de l'animal ne semble pas, non plus, être un fait du hasard puisque le qualificatif manchot est donné à quelqu'un qui est diminué physiquement. Quant au Bandit manchot il est le nom de machines à sous. Ce qui résume très bien l'image que certains ont du Peuple : Des handicapés qui sont seulement bons à payer et à remplir nos caisses ; et comme tout le monde confond manchot et pingouin, la femelle du dernier donne une ? -    Une Pin-gouine.
Cependant plusieurs questions importantes se posent et pourquoi pas plusieurs autres aussi absurdes que cette histoire non scientifique :
- Quel est le rapport entre l'histoire de trois animaux vivant dans un zoo, dont personne ne peut vérifier la crédibilité, et l'adoption d'un enfant par deux papas ? 
Il faut bien avouer que le rapport n'est pas plus évident que l'analogie qui existerait entre la culture des petits pois en Arabie saoudite et l'élevage des moules en Sibérie. 
Toutefois il semble évident que l'on veuille rabaisser l'humain au stade d'un animal parqué et que l'on veuille que l'anthropomorphismeet le zoomorphisme deviennent une religion.  
Or, la vérité est, qu'aucune histoire très bêtement animale ne pourra venir établir que l'homoparentalité entre mâles est une conception familiale totalement naturelle et encore moins au prétexte que cela aurait été observé dans un zoo chez des oiseaux. 
- Si le cannibalisme puerpéral (femelle qui mange ses petits) est répandu dans la nature, doit-il pour autant être considéré comme normal pour la race humaine  ? 
- Cette instruction sera-t-elle donnée par des types du genre de Cohn-Bendit ?
- Les parents vont-ils laisser faire ou feront-ils des autodafés ?
 
- Béatrice Boutignon a-t-elle également interviewé le couple de manchots, Roy et Silo, pour savoir depuis combien de temps leur amour durait, s'il avait l'intention de se marier et, pourquoi pas, d'avoir prochainement recours à une mère porteuse  ?
- Il serait aussi intéressant de savoir si une assistante sociale leur rend régulièrement visite afin de vérifier si Tango va bien et que le couple Pépère est à la hauteur ?
- Ce couple a-t-il donné son accord pour que sa vie privée devienne un manuel scolaire ? 
- Toucheront-ils des droits d'auteurs ?
- Leur vie sera-t-elle scénarisée avec Naja Belkacem dans le rôle de Tango, Bertrand Delanoë et Charles Trenet dans le rôle des pères, et Jack Lang dans celui du tonton ?
- Le gardien et l'équipe du Zoo avaient-ils tout leur esprit quand il se sont penchés sur le sexe des deux manchots ou étaient-ils dans un état second qui leur fit prendre des vessies pour des lanternes ? 
4299567864_9bfeda6421.jpg
Si nous observons les très nombreuses races, et espèces animales, nous constatons qu'elles sont organisées pour la plupart d'entre elles en société matriarcale, mais rarement en patriarcale, même si un mâle Alpha y vit, voire plusieurs. Certains se sentiront-ils alors obligés de dire que toutes ces femelles sont lesbiennes pour tenter d'imposer leur choix de vie et surtout de se convaincre eux-mêmes qu'ils sont enfin dans une norme, même si celle-ci est animale ?
Deux prédateurs solitaires, de surcroît frères, comme deux lions ou deux guépards, par exemple, seront-ils montrés demain comme étant non seulement des homosexuels mais aussi des frères incestueux ? C'est possible puisque certains affirment maintenant que les oies sont lesbiennes ici.
Ce qui démontre que délire et l'absurde n'ont plus de limites quand il n'existe aucun argument sérieux et aucune preuve tangible pour comparer ce qui ne l'est pas.  Et si Béatrice Boutignon a une vive imagination, ce qui n'est même pas certain, puisqu'elle peut n'avoir été qu'un simple instrument, cette histoire tombe à pic pour passer à la vitesse supérieure et détruire encore plus tôt la psyché en construction des plus petits.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents