Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Angelina Jolie : Son histoire de mastectomie est-elle vraie ?

Publié par Diatala sur 29 Juillet 2013, 10:37am

Catégories : #Alerte : Eugénisme- GPA-PMA-Mutilation- Euthanasie

jolie.JPG

Photo portail Yahoo

Angelina Jolie :  Son histoire de mastectomie est-elle vraie ?

Quand j’avais appris que le sexe symbole Angelina Jolie s’était fait amputer des deux seins pour se prémunir d’un hypothétique cancer, au départ je ne voulais pas y croire. J’avais d’ailleurs fait deux articles à ce sujet - ici et - pour démontrer et dénoncer cette monstrueuse propagande du complexe chimico-pharmaceutique et de son bras armé l’industrie médicale.

Cependant j’avais émis l’hypothèse que cette histoire puisse être fausse et qu’elle s’était simplement fait refaire les seins, donc subit une opération purement esthétique, et que cette intervention avait été une opportunité pour lancer une campagne mondiale de pré-dépistage du cancer du sein en affolant les femmes et les jeunes filles pour qu’elles courent rapidement chez le radiologue passer une mammographie. Des mammographies qui elles-mêmes ne sont pas sans risques et même dangereuses [1].

angelina-jolie.jpg

De plus son extrême maigreur avait obligatoirement fait se vider et s’affaisser ses seins. Et même en reprenant du poids ceux-ci seraient restés dans le même état.

Et bien il semble que cette hypothèse ou que cette intuition soit la bonne. Pourquoi ?

J’ai deux amies qui ont été amputées d’un sein. L’une d’ailleurs n’avait peut-être même pas de cancer et la reconstruction de son sein a été un fiasco total et lui laisse depuis une douleur permanente dans le dos. L'autre a développé un cancer en périphérie de ce même sein, mais cette fois-ci elle s'est soignée autrement et va très bien.

peinture-la-toile-evelyn_.jpg   

source : Un nu d'une femme ayant subi l'ablation d'un sein bientôt exposé au Louvre

Pour ceux qui ne savent pas comment se déroule une ablation, ni une reconstruction mammaire, il faut savoir que pour la première le sein est totalement sectionné à l'intérieur,vidé. Ce qui implique que l’aréole et son mamelon sont également supprimés.

Ensuite les chairs sont recousues et s’il est jugé qu’une reconstruction est possible elle est faite.

Toutefois, selon une étude de l'Institut Curie, 4 femmes sur 5 refuseraient ensuite une reconstruction à cause des risques inhérents comme une infection liée à une mauvaise stérilisation des instruments, une greffe mal faite et une possibilité d'échec si le chirurgien est un boucher. Mais cette étude semble suspecte car les seins restent le premier symbole de la féminité et le premier signe physique qui différencie un homme d'une femme. Il serait plus logique d'y voir un conditionnement pour amener les femmes à refuser leurs seins et à se les faire retirer à titre préventif pour les faire devenir androgynes.

Ainsi la propagande amènerait à changer l'information génétique en indiquant que les seins sont dangereux et surtout potentiellement cancérigènes. Cette information se transmettrait aux générations suivantes en supprimant ce gène de la féminité. En tout cas le gouvernement d'Hollande s'y emploie et dépense beaucoup d'énergie à appliquer les ordres qui vont en ce sens.

x.jpg

Cette exposition au Louvre et ce portrait d'Angelina Jolie sont eux aussi fait pour conditionner les femmes et les habituer à cette mutilation ou à cette amputation qui ne sert à rien. C'est même scandaleux.

reconstructionCette opération n’a donc rien de comparable avec une augmentation, un lifting et une réduction mammaire puisqu’il faut faire une mutilation puis une greffe. En premier il faut prendre des tissus adipeux et de la peau au niveau du dos ou du grand dorsal pour reconstruire le sein et y insérer une prothèse, ainsi que dans l'autre sein pour qu'ils aient la même taille et la même forme. C'est deux opérations et deux prothèses pour le prix de deux. Le sein reconstruit est donc sans sa partie pigmentée, sans aréole ni mamelon.

Ensuite la dernière partie est la finition de la reconstruction aréolaire. En général les femmes subissent une dermo pigmentation, soit un tatouage comme pour les sourcils ou le contour des lèvres, ou une nouvelle greffe en prélevant au niveau génital ou des cuisses des cellules déjà pigmentées. On peut aussi greffer une partie du mamelon de l’autre sein ou greffer un morceau d’orteil ou d’oreille pour le refaire.

Mais ces  nouvelles pigmentations s’estompent avec le temps et doivent toujours être recommencées. Comme il peut également y avoir fréquemment des complications postopératoires et des douleurs sous l'omoplate là où le muscle a été étiré pour permettre la reconstruction mammaire. Ce qui exige parfois de faire une ablation mais cette fois-ci de la prothèse. 

Sachant que toutes ces techniques, qui sont considérées comme révolutionnaires par certains, sont pour beaucoup d’autres, certains médecins inclus, barbares et ne servent qu'à générer des profits sans pour autant empêcher qu'un cancer se développe plus tard. En plus ces femmes seront contrôlées toute leur vie, enfin elles l'acceptent. 

jolieQuand vous regardez le volume des seins d’Angelina Jolie, qui est énorme, chacun voit effectivement qu’il s’agit de prothèses. Mais il a été dit qu’après cette mutilation elle s’était fait poser des prothèses.

Le hic est que pour avoir un tel volume il faut faire des prélèvements de peau très importants. Ce qui voudrait dire que son dos, déjà maigre, doit pouvoir donner suffisamment de peau pour ensuite la greffer à l’emplacement de ses deux seins. De même il est surprenant qu’un tel volume ait été choisi quand on sait qu’il y a toujours des risques de rupture ou de déchirure de la peau, surtout quand elle n'est pas d'origine ou greffée. Aucun chirurgien sérieux n'aurait fait un tel volume en reconstruction.

dos.JPG

source photo

Une double reconstruction d'un tel volume ne peut laisse que de terribles cicatrices. Tout en sachant que l’ablation m‘empêchera jamais de développer un jour un cancer à cet endroit. Mais tout aussi surprenant est que, si Angelina Jolie doit subir régulièrement des mammographies de contrôle, on sait que plus les prothèses sont importantes moins il est facile de détecter une anomalie.

C’est à se demander si cette photo, comme celle de Kate Middleton ici, ne sont pas un message adressé au public. 

Pour toutes les femmes qui ont peur d'elles-mêmes, qui sont sous l’influence des médias, des lobbys et de la propagande constante de certains médecins, qu’elles cherchent à prendre d’autres renseignements auprès de scientifiques et de médecins qui affirment que le cancer peut se soigner sans mastectomie, ni chimio, ni rayons comme indiqué - ici. Et qu’elles regardent ici.

 

GARDEZ SURTOUT VOS SEINS MAIS REGLEZ VOS PROBLEMES

    [1] Les risques liés aux mammographies 

 

     

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents