Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Affaire Outreau : L'autre vérité : Un film interdit de diffusion par l'ensemble des médias

Publié par Diatala sur 19 Mars 2013, 14:48pm

Catégories : #Abus- Pédocriminalité- Violence- Prostitution

Le film de Serge Garde, qui relate les non-dits et les incohérences de l’affaire d’Outreau, a été interdit de diffusion par l’ensemble des médias. Le négationnisme est la règle ou la loi. Une censure qui est habituelle dès qu’une version officielle farfelue est mise à mal et inspectée dans les moindres détails.

Il était évident que dès le départ ce procès allait être tronqué et qu’il déboucherait sur une iniquité.

Les pédopsychiatres avaient cependant rendu un dossier dans lequel la parole des enfants avaient été prise en compte, de même que les sévices et les viols qu’ils avaient subis. Leur parole n’était pas niée ni leur souffrance. Ce qui était inacceptable, il fallait donc la détruire et montrer au public que les enfants n’étaient que des affabulateurs et surtout qu’il ne pouvait exister aucun réseau pédophile ; comme dans chaque grand procès où des pédophiles et des pédocriminels sont accusés. Les réseaux pédophiles, qui sont bien connus des polices internationales et des enquêteurs indépendants, preuves à l’appui, ne seraient qu’une fiction inventée par des cerveaux dérangés. Dans ce procès le juge Burgaud, qui sera viré, jugé comme un voyou et diabolisé, allait s'y attaquer. Sans doute d’ailleurs le pire ou la vérité restera caché.

 

Imaginez que les enfants aient confiance et qu’ils se mettent à parler et à dénoncer leurs violeurs, et qu’ils soient crus ? C’est une situation que les pédophiles devaient faire cesser pour que les prochaines plaintes des petites victimes soient aussitôt discréditées en brandissant l‘erreur judicaire des acquittés d’Outreau.

Tout tournera donc autour des coupables qui termineront acquittés pour la plupart. L’erreur judiciaire se faisait dévoreuse des petites victimes. Victimes, car dans sa schizophrénie, d’apparence seulement, la justice les indemnisera - toutes - ou presque, comme telles ; un non-sens. Si elles ont menti elles ne peuvent être indemnisées. 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

Bande-annonce

 

 

Serge Garde

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents