Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Service minimum

Publié par Diatala sur 20 Juillet 2007, 10:54am

Catégories : #Société-Abus Politique -Scandales-

 

4205367075_80a15ed6da.jpg Coup de tonnerre !

Le service minimum pourrait s’étendre dans le temps à d’autres secteurs publics dont l’Education nationale. Horreur, malheur ! Une simple annonce sur l’éventuelle continuité de l’application d’un service minimum dans les écoles suscite une polémique digne de la presse à scandale. Chacun y va de son pseudo argument, histoire de dire… j’existe.

A quel titre ne serait-il pas envisageable de réfléchir et, pourquoi pas, dès aujourd’hui sur un principe ou une loi qui régisse le bon équilibre entre enseignants en grève, enfants scolarisés et parents ? Rien, sinon cette mentalité étriquée qui consiste à toujours crier avant d’avoir mal pour certains, et trouver matière à coucher sur papier n’importe quoi pour les autres. Il est évident que les grèves conduites en 2005 contre le CPE ne peuvent se réitérer dans cette forme abusive, outrancière et violente. Si les grèves dans les transports handicapent les usagers, les contraignent, les astreignent tels les victimes d’un système dépassé, il n’est plus envisageable de laisser également des élèves livrés à eux-mêmes pendant des semaines et des mois. Il n’est plus envisageable non plus, que la violence soit incitée et poussée en  devenant une réponse systématique à un mécontentement chez des enfants et, en s’inscrivant dans un processus démocratique normal de sanction contre un gouvernement. Mais où va-t-on ! Le premier enseignement étant le respect, il serait singulier que l’Education nationale refuse de montrer l’exemple, elle qui se plaint de ne plus être respectée. En espérant, comme l’ensemble des Français, que ce service minimum s’étendra à tous les secteurs le plus rapidement possible, dans la concertation, l’équité et la saine autorité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents