Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Le système de Santé est nul.

Publié par Diatala sur 14 Avril 2007, 13:33pm

Catégories : #BIG Pharma - Mensonges - Virus - Dictature Santé

5579935417_236cd1b7e1.jpg 

Accompagnant ma mère à ses nombreux rendez-vous médicaux depuis quelques années, j’ai constaté, avec regret, l’évolution étrange de la pratique de la médecine au niveau des consultations et de certaines interventions.

Nous sommes arrivés dans un système circulaire de prise en charge en un même lieu de consultation. Vous me direz, cela évite de courir, en ayant tout sur place. Mais ce constat reste effrayant. Personne ne peut y échapper et ce circuit devient obligatoire. Un patient entre désormais dans un multicomplexe où exercent divers praticiens, et n’en ressort,  trop souvent, qu’après plusieurs consultations diverses et une addition salée.

Chaque spécialiste doit faire son chiffre d’affaires et amortir les lourds investissements et frais de fonctionnement, d’accord. Mais là, le regroupement dans de nouvelles infrastructures dotées des meilleures technologies, les investissements deviennent énormes et nécessitent de la rentabilité, et voire même, énormément de rentabilité. Nous avons le sentiment d’être dans des usines, de ne plus être des patients, mais des clients. Cette nouvelle façon de pratiquer favoriserait-elle la quantité à la qualité ? Je le crois. Quand nous voyons ces complexes, ces salles d’attente bondées et des attentes parfois d’une heure et demie, la question se pose obligatoirement. La cupidité serait-elle le moteur de certains établissements médicaux ? Oui, obligatoirement.

Donc, pour un examen de l’œil, dont le diagnostic s’avère être, une macula humide, ma mère et moi, avons passé trois heures dans une clinique ophtalmo en voyant différents médecins et, en se retrouvant à la sortie avec une addition de 220 €. Certes, cette somme est remboursée par la SS et la complémentaire mais, la cerise sur le gâteau étant, que pour tenter de stopper cette macula humide, avec une injection qui dure trente seconde sous anesthésie locale, le praticien prend des dépassements d’honoraires de 170€. Cette somme elle,  n’est remboursée qu’en fonction de votre mutuelle. Comment font ceux qui n’ont pas la mutuelle qui prend en charge ces dépassements abusifs d’honoraires ? C’est une somme très importante pour certains personnes.(Intervention infiniment moins longue et difficile que l’arrachage d’une dent). Ensuite, pour une anesthésie locale en ambulatoire, qui a duré trente secondes exactement, le protocole lui fut aussi lourd et le même que pour une anesthésie générale. Est-ce normal ? Alors que votre dentiste lui, ne prend pas ces gants pour vous arracher une molaire et cette somme de votre porte-monnaie. Et ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres. Il faut m’expliquer, car j’ai du mal à comprendre ! Si ce n’est, que, la SS est considérée comme la vache à lait des nouveaux praticiens. Le système de santé peut-il continuer ainsi ? Le déficit de la SS est-il une exigence ? Peut-on considérer qu’avec l’accroissement de la durée de vie des français, de vrais problèmes surgiront demain, et mettront en liquidation ce système ? Pour moi, il ne peut en être autrement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents