Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Liberté- Egalité- Fraternité- Sororité

Publié par Diatala sur 9 Mars 2007, 10:24am

Catégories : #Société-Abus Politique -Scandales-

 Jeudi 8mars

 

 

 

 

 

 

 

Liberté- Egalité- Fraternité- Sororité. Voilà la nouvelle devise de Mme Royal.

Ségolène Royal veut montrer qu’elle a du vocabulaire. Bien ! Mais je mets au défi l’ensemble des personnes qui a assisté à son meeting de donner la signification du mot « SORORITE » Si, et seulement si, la société, le groupe dont on parle est composée uniquement de femmes, nous pouvons employer le terme "sororité". Il évoque uniquement la fraternité féminine et provient de "Gamma Phi Beta"  qui est une fraternité étudiante féminine américaine et canadienne.

 Ce mot ne peut-être utilisé comme suite à notre devise car, il divise, il sépare, il éloigne les femmes des hommes. Il symbolise une communauté. Ce qui ne correspond, en rien, à notre société. C’est donc grave de dire n’importe quoi. Heureusement que personne n’en connaissait la signification à Dijon, enfin, peu de personnes. Alors, veut-elle faire montre de sa culture en employant un terme inconnu de l’ensemble du peuple français ? Veut-elle faire passer un message aux hommes et montrer qu’elle souhaite instaurer une société qui va se battre contre eux et les combattre? La femme n’a pas à se battre contre les hommes pour être reconnue, identifiée, elle "l’est" de par sa propre nature. Les hommes doivent simplement nous rétrocéder ce qu’ils nous ont confisqué. Voudrait-elle faire croire qu’elle aime les femmes ? Si cela était le cas, elle aurait utilisé un terme connu de toutes, pour que son message ait une réelle portée. Voulait-elle que la Presse s’en empare comme pour sa "bravitude" ? Certainement.

Enfin, encore un discours qui ne veut rien dire.

 "Sa première loi sera contre les violences faites aux femmes", dit-elle. D’accord ! Mais à ce jour, à part avoir annoncé qu’elle mettrait en place une loi qui existe déjà depuis plusieurs années, elle n’a pas fait, l’once, d’une proposition. Du vent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents