Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Le massacre oublié de la plage de Gaza

Publié par Diatala sur 13 Juillet 2006, 14:20pm

Catégories : #Gaza - Palestine

gaza mother dead childrenIls oublient, tous, le massacre par les israéliens de cette famille palestinienne avec ses trois enfants (des petits ) sur la plage de Gaza le 9 juin.

vidéo/ image le premier soldat a été capturé le 25 juin. Et l'on vient nous dire que Israël à le droit de se défendre. Il a surtout le devoir de cesser ses massacres. Depuis la fin de la derniére guerre,  soit, soixante ans, 150 fois par an nous revivons la déportation des juifs et compatissons à leur douleur, avec les familles des rescapés. Aujourd'hui STOP ! La place est aux victimes d'aujourd'hui et  d'éviter celles de demain.

Les images insoutenables du massacre de la famille palestinienne Abou Ghalia, et les appels de désespoir de leur petite fille Hoda, rescapée du massacre, ont été rapportés par le reporter palestinien, Zacarias Abou Harbid, travaillant pour l’agence de presse Ramtan. Ce photographe a tenu à témoigner par les images au monde entier du bain de sang perpétré par les hordes sionistes. En cet après-midi du vendredi 9 juin, jour de repos, de nombreuses familles palestiniennes ont pour habitude d’aller flâner le long de la « paisible » plage de Gaza.
Elles ne se doutaient pas un instant du drame qui allait se dérouler en ces lieux.
Dix personnes, dont cinq membres d’une même famille, ont été fauché par des obus lancés par un navire de guerre israélien, posté en face de la plage. Le père de la famille Abou Ghalia (34 ans) ne savait pas que cette promenade allait lui coûter la vie ainsi qu’à sa femme (35 ans) et quatre de ses enfants : Aalia (17 ans), Ilham (15 ans), Sabrine (4 ans) et Hanadi (2 ans).
Ce bombardement a provoqué, par ailleurs, de nombreux blessés et une panique générale.
- Voir les images du massacre

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents