Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Israël Palestine

Publié par Diatala sur 23 Juillet 2006, 11:26am

Catégories : #Gaza - Palestine

JIsraël-mape souhaitais rédiger depuis longtemps un article sur le Moyen Orient. Sujet sensible, certains étant pro israélien ou pro palestinien. Alors je vais tenter de le faire non sur la forme mais, sur le fond en premier, avec un synopsis historique.
 Le fossé n'a cessé de se creuser entre la communauté musulmane et la communauté juive, après des siècles de coexistence pacifique dans le pays de la cité de David et de Salomon. Tout a commencé avec les premières vagues d'immigrants juifs, au début du siècle précèdent, chassés hors d'Europe par une importante vague d'antisémitisme et conquis par l'idéal sioniste. Avec la guerre de 1914-1918, l'histoire du sionisme s'accélère brutalement. Placée jusque-là sous la tutelle ottomane, la Palestine est occupée militairement par les troupes britanniques. A Londres, Chaïm Weizmann, un jeune chimiste qui deviendra le premier président de la république d'Israël, a aidé l'effort de guerre allié en mettant au point un procédé pour produire de l'acétone - indispensable à la fabrication des explosifs - à partir du maïs. Pour le récompenser, le Premier ministre Lloyd George décide de faire un geste en faveur du sionisme. Ce sera la fameuse « Déclaration Balfour ». Sir Arthur J. Balfour, secrétaire d'État aux Affaires étrangères, affirme le 2 novembre 1917 que « le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un Foyer national juif. C'est la première reconnaissance officielle du sionisme. Elle sera approuvée par les principales puissances alliées et par la Société des Nations l'ancêtre de l'O.N.U à la conférence de San Remo, en 1922. Les ingrédients de la poudrière du Moyen-Orient sont alors prêts à se mêler pour exploser ; les Britanniques sont pris entre des Juifs sûrs de leur bon droit et des Arabes sûrs du leur droit. De 1936 et en 1937, la Palestine est exsangue. Les britanniques veulent faire cesser l’immigration juive. En. 1939, un Livre blanc limite la population juive a 30% de la population palestinienne et limite le droit des Juifs pour l'achat de nouvelles terres. Puis le sort réservé aux juifs par Hitler va pousser les sionistes à vouloir créer un état hébreu. D’un foyer juif accordé par la déclaration du Balfour en 1917, c’est la création d’un état qui va voir le jour. L’exégèse de la Bible par les juifs leur donnant en héritage ce territoire comme terre promise et sacrée. Mais pas pour les exégètes des deux autres religions monothéistes.
Pour la Palestine différents courants d’historiens apportent des hypothèses divergentes sur le pays de Canaan. Mais la théorie la plus reconnue est que vers 1350 av JC : le futur peuple des Hébreux s'est formé d'habitants de la prestigieuse ville d'Egypte Akhet-Aton, essentiellement des prêtres et leurs familles, des esclaves mais aussi de nombreux travailleurs et paysans. Il est alors supposé que les habitants d'Akhet-Aton ont fui l'Egypte à la mort d’Akhenaton pour venir s’installer au pays de Canaan.
Alors doit-on aujourd’hui considérer que ces territoires reviennent de droit aux hébreux ? Doit-on considérer que, "le Peuple élu" pour vivre sur ces terres est uniquement le peuple juif ? Le peuple élu pour moi n’a pas d’identité religieuse. Les élus sont ceux qui, par la foi et la spiritualité, se rapprochent de Dieu. Comment Dieu pourrait il accorder des privilèges à une minorité religieuse. Son dessein ne pouvant être que le rapprochement des peuples et non leur division.
Sur la forme. Au XXI siècle, peut-on privilégier les uns ou les autres ? Les crimes et les exactions n’ont pas d’origine particulière pour être acceptés. Ils doivent tous être dénoncés et combattus. Mais ils sont le moyen, de contraindre, d’astreindre un peuple et un Etat à se soumettre à une hégémonie ou à un impérialisme. Après, sur la durée, n’est qu’une question de moyens militaires, de géostratégie et d’une politique à long terme soutenue par une grande puissance. Sinon cela n'est pas possible. Nous savons tous, que le vrai problème n’est pas le désaccord religieux entre les juifs et les palestiniens.Il est le moyen, pour Israël, succursale des Etats-Unis, d’avoir le contrôle de toute la région par sa base militaire la mieux armée dans le secteur. 
Les enlèvements, les massacres sont certes inqualifiables mais font partis des guerres, malheureusement. 
Mais les représailles israéliennes doivent-elles être aussi sanglantes et démesurées pour un soldat enlevé par exemple ? La France pour les enlèvements de ses journalistes et de ses diplomates a-t-elle usée de la force ? Si oui, cela a été fait avec la plus grande des discrétions. 
Il y a différentes façons d’imposer sa puissance. Si nous prenons la guerre du Koweït, in fine, le véritable envahisseur restent à ce jour les Etats-Unis et non l'Iraq. Les Américains sont les seuls à être restés en développant une vraie base militaire qui contrôle le pays. 
Pour finir, il y a une chose, à laquelle je peux me résoudre : Le peuple hébreu, ce peuple qui a tellement souffert et qui est le premier à dénoncer l'horreur de la Shoah pour que jamais celle-ci ne s'exerce ailleurs aujourd'hui, puisse faire la même chose aux Palestiniens. Alors que son histoire aurait dû le faire devenir un peuple tolérant et pacifique et, surtout, en accord avec ce qu’il défend et combat.
Les autres peuples ne valent-ils rien alors ? Est-ce à sens unique ? Parlons-nous des chars israéliens qui rasent des maisons avec des femmes et des enfants à l’intérieur ? Non ! Alors cessons la désinformation et soyons impartiaux. Où se trouve le terrorisme ?
Ce conflit est totalement orchestré, organisé pour des raisons d’ordre mondial décrétées par la puissance dominante pour s'assurer la mainmise sur les puits de pétrole et les ressources naturelles du Moyen-Orient. Mais qui sait si demain.....................
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents