Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


3 Milliards De $ Pour Installer Une Dictature Islamique En Libye

Publié par Diatala sur 26 Octobre 2011, 13:47pm

Catégories : #Dossier Libye et Médiamensonges

source : http://www.planetenonviolence.org/

L’argent des contribuables américains, français, britanniques sert à massacrer des civils installer une dictature islamique se basant sur la Charia dirigée par des terroristes d’Al Qaeda même si certaines monarchies du Golfe (le Qatar les EAU et l’Arabie Saoudite) ont puisé dans leurs immenses réserves de pétrodollars à hauteur d’environ 1 Milliard de $ pour aider à installer cette dictature. Le quotidien arabophone al Qods alArabi détaille le coût de cette opération R2P/changement de régime/liquidation barbare d’un opposant au Nouvel Ordre Mondial (ONU/FMI/BM et consorts).

Malgré son rétropédalage - après des haussements de sourcils de ses bienfaiteurs américains français anglais et des ONG qui ont demandé une intervention et applaudi aux massacres de l’OTAN en Libye comme la FIDH - surtout à l’évocation du retour légal de la polygamie et de l’interdiction de divorce le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, a officialisé le fait que la législation du pays serait fondée sur la Charia, la loi islamique. Bombarder la Libye pour tuer Mouammar Kadhafi qui s’opposait au Nouvel Ordre Mondial (ONU/FMI/BM et consorts) et au pillage de l’Afrique a eu des coûts terribles :

Des dizaines de milliers de civils libyens et d’immigrés noirs africains tués ou blessés lors des bombardements de l’OTAN ou des attaques barbares des terroristes du CNT/CIA

Les infrastructures civiles du pays détruites volontairement pour pouvoir s’enrichir ensuite en reconstruisant le pays (détruire pour reconstruire) des villes rasées (Syrte)

Cette guerre en Libye a également un coût financier énorme bien plus important que ce qui a été révélé par les médias de masse propagandistes.

Selon le quotidien arabophone en ligne basé à Londres, alQods alArabi - dont les informations sont reprises par la chaîne TV libanaise Al Manar version française - les estimations officielles seraient de 2 milliards de $. Le site évoque des sources non officielles qui font état elles de 3 milliards de $.

Les pays qui ont le plus dépensé pour cette guerre sont : Les US, La France, La Grande Bretagne. Viennent ensuite mais loin derrière, l’Espagne, et l’Italie.

L’Allemagne elle s’est bien gardée de s’aventurer en Libye même si ses forces spéciales et espions étaient présents sur le terrain et si elle a en tant que membre de l’OTAN apporté une aide logistique. L’Allemagne peut imposer sa dictature économique dans l’UE elle sait protéger ses intérêts économiques.

Selon ces sources non officielles la guerre contre Kadhafi aurait coûté en réalité trois milliards de dollars les États du Golfe y ayant contribué à hauteur d’un milliard de dollars.

Les Etats-Unis auraient dépensé 500 millions d'euros jusqu’à leur retrait des opérations militaires aériennes fournissant ensuite un soutien logistique tels que les avions sans pilote et les missiles Hellfire dont ceux qui ont été tiré sur le convoi de Kadhafi quittant Syrte. Au total l’Administration Obama a dépensé 700 millions d’euros, soit prés d’un milliard de dollars, coût des services de drones et des informations satellitaires fournies inclus.

Le Ministre français de la Défense Gérard Longuet a déclaré la semaine dernière que la France avait dépensé dans la guerre en Libye plus de 300 millions d'euros (environ 400 millions de $).

Le ministre britannique de la Défense, Jan Fox, a annoncé que le coût de la guerre en Libye pour son pays se monte à 343 millions d'euros.

L'Espagne, l'Italie et la Norvège, le Canada ont dépensé 120 millions d'euros à eux tous.

Autrement dit les dépenses de la guerre pour renverser et liquider le colonel Mouammar Kadhafi sont d’un milliard et 463 millions d'euros, soit plus de deux milliards de dollars.

Selon des sources européennes citées par le quotidien AlQods AlArabi la participation financière de certains pays arabes dans cette guerre, comme le Qatar, les EAU, l'Arabie Saoudite et le Koweït ne fait pas de doute. Ces pays auraient fourni un milliard de dollars, pour liquider Kadhafi et voir s’installer un régime totalitaire islamique en Libye reposant sur la Charia à l’instar de ceux de leurs pays.

Le quotidien alQods alArabi s’interroge - compte tenue des difficultés économiques que rencontrant actuellement ces puissances occidentales et les plans de rigueur qu’elles imposent à leurs populations - sur la manière dont ces pays comptent se rembourser pour avoir dépenser de telles sommes pour renverser et liquider Kadhafi.

Selon le site d’alQods, les sociétés étrangères vont pouvoir bénéficier d’offres exclusives dans les domaines pétroliers gaziers mais aussi dans ceux de la reconstruction et du développement de la Libye.

Le ministre français de la Défense Gérard Longuet est allé dans ce sens en déclarant:

"La France a répondu à l’appel à l’aide (des Libyens) et donc ne compte pas demander de compensations (..) Nous comptons sur l'avenir prometteur des relations économiques et politiques entre la France et la Libye (..) l'économie française sera la gagnante".

D’ailleurs le ministre du Commerce extérieur Pierre Lellouche avant même la liquidation barbare de Kadhafi s’est rendu en Libye le 12 Octobre dernier (voir photo ci-dessus) accompagné d’une délégation comprenant des représentants de plus de 80 entreprises françaises dont la moitié de PME qui souhaitent participer à la reconstruction et le développement de la Libye dont Vinci CGP.

Les dirigeants français sont bien sûr conscients des difficultés à venir pour ce qui concerne la conclusion de contrats juteux avec le nouveau régime dictatorial islamiste.

«Les représentants du CNT ne sont pas tous clairs. Il y en a qui sont corrompus, d’autres plus ou moins louches. Les affaires se feront mais pas toujours pour le peuple», a déclaré une source diplomatique en poste en Libye à l’occasion de cette visite de «reconnaissance économique» prélude à une véritable guerre économique que vont se livrer ces rapaces colonialistes.

D’ailleurs Lellouche a lui-même déclaré au cours de sa visite : «Il faut laisser du temps au temps….Nous sommes aujourd’hui dans une phase exploratoire en Libye. En Novembre s’ouvrira une nouvelle phase entre nos entreprises et nos amis libyens»

Dans ce contexte de guerre économique succédant à une guerre coloniale barbare dans le cadre d’une guerre civile qui n’est pas du tout terminée loin de là puisque le fils de feu Mouammar Kadhafi, Saif Al Islam,a juré de reprendre le flambeau de la résistance soutenu par certaines tribus, il est fort probable que les « bottes au sol » déjà présentent tout au long de cette guerre sous la formes d’unités spéciales ayant entraîné dirigé et même participé aux attaques aux côtés des terroristes de la branche armée du CNT/al Qaeda/CIA resteront pour protéger les intérêts économiques des puissances coloniales occidentales.

Deuxième client et sixième fournisseur sous le régime du colonel Kadhafi la France de l’UMPS veut garder et développer ses marchés en Libye et pour cela est prête à tous les compromis les plus extrêmes comme celui de s’allier avec un régime totalitaire islamiste affilié à al Qaeda pourvu que cela rapporte à ces élites corrompues et ceux qu’ils défendent en s’accaparant le pouvoir en France.

En attendant de récolter les fruits libyens de cette guerre « humanitaire » à fort relent colonial, le premier français à bénéficier des retombées économiques de la guerre en Libye n’est autre que l’ami de Sarkozy le marchand d’armes Dassault dont les Rafales ont pu démontrer in situ leurs capacités et dont le quotidien en ligne Le Figaro a été et reste à l’avant garde de la propagande de guerre contre la Libye et contre la Syrie talonné il est vrai de prés par le quotidien sioniste Libération et Le Monde qui a lui aussi rejoint la meute.

Suite à l’étroite collaboration de la France et des EAU dans le cadre de la guerre contre Kadhafi, les négociations pour la vente d'une soixantaine de Rafale aux EAU se sont récemment accélérées. Les EAU auraient évoqué l'échéance du Salon Dubai Air-show, qui ouvre ses portes le 13 novembre, pour une possible annonce.

La France est dans "une négociation finale" avec les EAU en vue de la vente de ces avions de combat -utilisés contre le convoi de Kadhafi - a déclaré le 17 octobre Gérard Longuet. Selon lui la probabilité que le contrat soit scellé "est très très forte". Si cette vente se fait ce sera la première fois que la France parvient à vendre à l'exportation le Rafale.

Sarkozy usant et abusant de ses prérogatives présidentielles s'est beaucoup impliqué pour défendre le Rafale sur la scène internationale. A quelques mois de la présidentielle, l'annonce de la première vente à l'export du Rafale serait du plus bel effet même si la signature du contrat ne se fait qu’après mai 2012. Après tout en période de chômage massif préserver ou créer des emplois dans ce secteur très lucratif de vente d’armes à l’approbation totale des UMPS.

Enfin dernier point rassurant pour nos vas-t-en guerre UMPS. Selon un expert sur le coût de la guerre, cité par le site alQods :

"il y a plus de 140 milliards de dollars en espèces provenant des fonds déposés par le régime Kadhafi dans des banques occidentales, certains parlent de 200 milliards de dollars. Durant la période de gel de ces fonds, ces banques ont utilisé ces sommes dans leurs propres opérations financières. Or, les bénéfices des revenus suffisent à couvrir les frais de l’intervention militaire occidentale dirigée par l’OTAN durant ses six mois de guerre contre Kadhafi, sans calculer les bénéfices des sociétés libyennes à l'étranger".



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents