Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Gilad Shalit est-il un enjeu crédible ?

Publié par Diatala sur 19 Mars 2009, 13:10pm

Catégories : #Actualités : Antisionisme - Sionisme- Israël-

Une partie de la vérité se dessine lentement sur les crimes commis et les exactions pratiquées par l’armée israélienne lors de l’offensive contre Gaza. Ici un rapport vient d’être publié émanant de l’académie militaire d'Yitzhak Rabin. Des soldats de Tsahal reconnaissent avoir tués de simples civils palestiniens et des enfants sans défense. Ils reconnaissent également des actes de vandalisme et de destruction purement gratuits. Face ce rapport, consternant et édifiant, rien n’empêche de penser que de nombreux crimes de ce genre ont eu lieu lors de cette agression meurtrière et illégale.

L’Occupant israélien, qui est poursuivi pour crimes de guerre, continue pourtant régulièrement ces raids contre Gaza et son blocus. Aujourd’hui les négociations entre le Hamas et l’Etat juif sont au point mort ; chacun se rejetant la responsabilité sur l’échec d’un accord.

Il semble qu'Israël ait la chance d’avoir pour prétexte le soldat Gilad Shalit, capturé par un commando palestinien, pour retarder et faire échouer tous les accords de paix. Le Hamas, lui, continue de faire le jeu d’Israël en refusant de libérer un simple soldat.
Un simple soldat qui était en mission comme monnaie d’échange pour faire cesser l’occupation, les colonies, le Mur, les crimes, les chekpoints, le blocus et contre des milliers de prisonniers incarcérés pour la plupart arbitrairement par Israël, ne sert à rien.
Sur les ruines et le cimetière de Gaza, le Hamas ferait mieux de le libérer pour servir la cause de son peuple qui ne cesse de souffrir et cesser d’agir, tel un félon. Mais il faut avouer que, si ce soldat était libéré, cela n’arrangerait en rien mais en rien les affaires sionistes et celles du nouveau gouvernement d’extrême droite ; cette capture est donc quelque part...du "pain béni".
De son côté, ici, l’armée et le service de sécurité intérieure capturent, telles des mouches, des dizaines d'élus et cadres du Hamas.
Le comble n’est-il pas d’avoir organisé, à Gaza, ce massacre d’innocents et ces bombardements intempestifs condamnés par le droit international pour éradiquer le Hamas et...deux mois plus tard, réussir, sans violence, à les arrêter en Cisjordanie ? Selon la logique sioniste, il semble évident que les Palestiniens doivent céder ou crever comme des chiens galeux. Mais les Juifs de la diaspora, et ils sont nombreux entre les Séfarades, les Ashkénazes, les nouveaux Juifs américains et les Ethiopiens, à n’avoir aucune attache ancestrale avec la Palestine ; alors que les Palestiniens, eux, restent les vrais autochtones de cette Palestine démantelée.

(Tant qu’aux Juifs éthiopiens, la légendaire reine de Saba, la beauté noire, elle aurait eu des relations sexuelles et un descendant avec le fils de David,  le p'tit Salomon. Mais les juifs ne le sont, qu'exclusivement, que par la mère ; alors que font-ils là ?)

Mais pour un esprit sain, et normalement constitué, donc, équilibré, n’aurait-il pas été totalement rationnel de commencer par ces arrestations, en décapitant le sommet, au lieu d’employer en premier une violence totalement illégale et une asymétrie qui restera historique dans les crimes contre l’humanité ?

Si les responsables israéliens tentent de continuer de se faire passer pour des béotiens en droit international et des victimes permanentes, alors qu’ils ne sont que des criminels et le plus grand pays voyou au monde, selon nos propres critères de qualification mais qui ne leurs sont pas applicables, il faut rappeler qu’ils ne peuvent conserver cette attitude que grâce aux pays occidentaux et à certains pays arabes vendus qui les soutiennent et qui laissent sciemment le peuple ancestral de la Palestine  livré à un destin tragique et dans un état de déréliction total en vivant des discriminations, des assassinats ciblés, la misère, des privations élémentaires des droits fondamentaux et sa diaspora de 3,7 millions de personnes qui continue.
Nous aidons ainsi à institutionnaliser des faits accomplis et criminels, mais surtout condamnables au regard de la loi. Est-ce normal et cela peut-il continuer ? Il n’y a qu’une réponse à cette question...et elle est NON.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents