Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Question sur la liberté d’expression !

Publié par Diatala sur 8 Mai 2006, 12:29pm

Catégories : #Société-Abus Politique -Scandales-

4628441098_996a9cffc8.jpg 
Le problème de la liberté d’expression aujourd’hui est qu’elle est répartie de façon inégale. La parole est aux minorités et la majorité pensant différemment est considérée comme insultante à son égard, déclenchant tous les quatre matin, émeutes, plaintes, indignation de la part des premiers. Alors où est l’erreur ? Peut être du fait que si notre nouvelle société s’adapte à tout, malheureusement, les moyens pour y arriver ont considérablement changé depuis 50 ans. Ce hiatus soudain dans le système évolutif d’adaptation des mœurs, des droits, des droits de l’homme etc n’engendre que conflits. Des millénaires d’histoire sont en une fraction de seconde à l’échelle de l’humanité remis en cause et bafoués dans certaines valeurs. Auparavant, l’évolution s’effectuait par une mutation progressive. Aujourd’hui les technologies ont cassés ces cycles, alors l’entropie de notre société, n’est que la conséquence immédiate de cette rupture. Doit on pour autant laisser le temps dépasser le temps ? Doit on se mettre à genoux devant ce que nous ne sommes pas prêt à accepter à admettre ? Doit on sombrer dans le fatalisme au non de la liberté évolutive de certains ? La liberté de certains doit elle s’acquérir par des méthodes cœrcitives ?  
Le problème de la liberté d’expression aujourd’hui est qu’elle est répartie de façon inégale. La parole est aux minorités et la majorité pensant différemment est considérée comme insultante à son égard, déclenchant tous les quatre matin, émeutes, plaintes, indignation de la part des premiers. Alors où est l’erreur ? Peut être du fait que si notre nouvelle société s’adapte à tout, malheureusement, les moyens pour y arriver ont considérablement changé depuis 50 ans. Ce hiatus soudain dans le système évolutif d’adaptation des mœurs, des droits, des droits de l’homme etc n’engendre que conflits. Des millénaires d’histoire sont en une fraction de seconde à l’échelle de l’humanité remis en cause et bafoués dans certaines valeurs. Auparavant, l’évolution s’effectuait par une mutation progressive. Aujourd’hui les technologies ont cassés ces cycles, alors l’entropie de notre société, n’est que la conséquence immédiate de cette rupture. Doit on pour autant laisser le temps dépasser le temps ? Doit on se mettre à genoux devant ce que nous ne sommes pas prêt à accepter à admettre ? Doit on sombrer dans le fatalisme au non de la liberté évolutive de certains ? La liberté de certains doit elle s’acquérir par des méthodes cœrcitives ?  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents