Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Femmes, libres et égales

Publié par Diatala sur 15 Mars 2006, 00:00am

Femmes, libres et égales

 

 

 

 

L’UMP organise aujourd’hui une convention sur, les femmes, libres et égales. C’est bien !

 Mais je trouve très étrange, que cette convention organisée par des femmes : défendeurs de leurs droits, parle d’égalité entre hommes et femmes. Revendiquez l’égalité, c’est reconnaître, admettre, l’infériorité des femmes. C’est ce que l’on appelle un « non sens ». On ne peut pas combattre une inégalité, un ostracisme, que l’on admet comme évident dans sa nature.

Le problème n’est pas l’égalité entre les hommes et les femmes, puisqu’ils sont égaux. On peut parler d’inégalités, de taille, de poids, mais arrêtons encore aujourd’hui d’affirmer que la femme n’est pas l’égale de l’homme, intrinsèquement. Il faut changer cet archaïsme primaire, religieux, sociétal, et je ne pense pas que cela puisse évoluer avec une analyse tronquée.

 La liberté n’existera, que le jour où nous cesserons de reconnaître et de défendre ce qui n’a pas à l’être, à l’évidence. 

Ce bouleversement actuel de notre société, n’est qu’un problème de représentation sexuelle et de domination, qui est entrain de changer. L’homme à depuis des siècles été dominant, la femme par conséquence dominée, il faut laisser le temps aux hommes de reconsidérer toutes ces nouvelles données Le vrai travail est à faire par les hommes, contrairement à ce que nous entendons aujourd’hui et à tous ces débats féministes. Ce n’est pas à la femme de se remettre en question, de se culpabiliser, et à vouloir être reconnue à tout prix. Les hommes doivent être les vecteurs de ce changement.

C’est uniquement grâce à eux et par eux, que la femme retrouvera sa place originelle.

Cette convention pour moi aurait été plus constructive, uniquement avec des hommes, leur regard sur la femme, et surtout, sur eux mêmes.

Il ne sert à rien d’aller chercher des problèmes qui à la base n’en sont pas. Les choses évoluent, la parité c’est bien, mais elle n’est pas fondamentale. L’égalité des salaires, à travail égal, oui, cela est fondamental. Mais les vrais problèmes ne sont pas là, dans les entreprises, les bureaux, le manque de crèches etc… ils sont bien plus profonds, ils touchent l’intégrité de l’individu. C’est une révolution des esprits qui doit être effectuée, homme, femme, confondus.

 La femme n’a pas tous les droits, sous prétexte qu’elle en a été privée officiellement. Elle doit également respecter, des valeurs qui restent indispensables à l’entente des sexes opposés, le respect, la tolérance, et l’accompagnement dans cet étape souvent difficile, pour la plupart des hommes, qui est la perte de domination, donc d’identité sexuelle.

L'inconscient de la plupart des femmes a enregistré, "qu'elle était inférieure à l'homme", mais qui lui a inscrit celà, c'est bien l'homme!

Nous n'avons aucun combat à mener contre les hommes, nous devons obtenir par eux, une restitution, une rétrocession de ce qui nous a été consfisquées.

Femmes libres et égales, non, " Le nouvel avenir des femmes" OUI. Le choix de la sémantique est trés important pour la compréhension de ce qui  est exprimé aux autres.

haut de page

Dans cette image, où est l'infériorité de la petite fille? la couleur de la couche peut être !!!! 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents