Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Sites pédophiles et pédopornographiques.

Publié par Diatala sur 15 Mai 2008, 11:55am

Catégories : #Abus- Pédocriminalité- Violence- Prostitution









Comment brasser de l’air ? La solution est simple et ancienne. Il suffit de s’attaquer à la forme, en laissant surtout le fond, non résolu.

Ici, Nadine Morano veut faire la guerre aux sites pédophiles et pédopornographiques dangereux pour nos enfants. L’idée est excellente. Mais ses solutions sont quelque peu étranges. Madame Morano ne s’attaque absolument pas au mal, mais uniquement à ses conséquences. On soigne le symptôme en laissant la maladie se développer et gangrener les organes sains.

La secrétaire d’Etat souhaite responsabiliser les fournisseurs Internet en leur demandant d’interdire l’accès à ces sites. Le contrôle parental étant rarement activé ou connu des utilisateurs et des parents. C’est bien. Mais cela règle-t-il le problème  et s'attaque-t-on au vrai problème ?

Ces sites illégaux, pourtant répertoriés, en partie par le ministère de l’Intérieur, restent en ligne et ne font l’objet d’aucune poursuite, ni condamnation. Etrange. On peut se demander qui est responsable et qui entretient la perversité.
Alors la question est de savoir pourquoi ces sites existent toujours sachant qu’ils sont hautement dangereux et qu’ils ont été localisés ? Pourquoi ne pas interdire et ne pas rejeter systématiquement la mise en ligne de contenus aussi pervers pour nos enfants et, ne l’oublions pas, pour des adultes déstructurés ou non structurés ? Quel intérêt y a-t-il à conserver sur la toile, de tels psychopathes, avec de surcroît la certitude d’en créer de nouveaux ? Aucun. Pourquoi ignorer la logique et ne pas s’attaquer au fond ? Car le fond reste bien l’unique source de risques et de dangers. Si une restriction d’accès, est accordée à cette liste noire, il est impossible de se débarrasser de la totalité des pédophiles, sans d'autres mesures. Donc le risque et les dangers seront toujours présents.

Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Alors pourquoi le laisser en vie quand il est avéré que celui est vraiment enragé ?

Il faut dynamiter les réseaux pédophiles qui poussent et qui fleurissent en étant arrosés par le laxisme de nos institutions, de notre société et de leur morale en berne. Il faut traquer, juger, condamner ceux qui enfreignent les lois, bafouent la dignité de nos enfants, les mutilent dans leur chair et pervertissent le cerveau des plus faibles. Point. Le reste n’est que palabre. Et cela n’éradiquera en rien la totalité de cette nouvelle forme de perversité et de perversion. Par contre, si la vie de ces malades, devient un enfer, ils regarderont à deux fois, avant de se jeter dans la gueule du loup.

L’espace Internet ne peut rester ouvert à tous sans des lois drastiques et communes aux autres pays ; c’est vrai. Mais il est déjà trop tard pour que ce super outil ne soit pas une bombe à retardement.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents