Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Robert Gates veut rendre responsables les Européens et non plus les gouvernements

Publié par Diatala sur 9 Février 2008, 18:44pm

Catégories : #Analyse Finance - Economie- International


Les Etats-Unis empêtrés dans leurs guerres préventives et le coût exorbitant de celles-ci, cherchent à culpabiliser l’Europe en s’adressant, non plus à ses dirigeants, mais son peuple. L’instauration de la paranoïa en créant des peurs d’envergure terroristes et en culpabilisant le bon citoyen d’en être un mauvais, ont  toujours été une stratégie qui a marché. Par contre, ce procédé fonctionnera de moins en moins au vue e la vitesse de propagation de l’information actuelle et à venir. 
Ici, le secrétaire américain à la Défense Robert Gates veut rendre responsables les Européens et non plus les gouvernements si un échec survenait en Afghanistan. Leur sécurité en serait directement menacée si ils n’acceptaient pas de coopérer ou de collaborer. Mais qui est allé détruire ce pays au prétexte ridicule et fallacieux d’une traque contre Benji la malice ? Eux. Qui a décidé de s’approprier la situation géostratégique de ce pays frontalier de l’Iran, de contrôler l’approvisionnement de gaz et de pétrole de la mer Caspienne ? (Le pétrole caspien représente 25% de la production mondiale), de créer le-Trans-Afghan Pipeline- du  Turkménistan en Afghanistan via le Pakistan ? Eux. Qui a décidé de s’approprier toutes les richesses fossiles de cette belle planète ? Eux. De ne laisser que des miettes aux autres puissances ? Toujours eux.  De piller sans partager avec les populations concernées en laissant leur pays exsangue ? Eux encore. Vaincre le communisme pour le remplacer par une dictature mondiale impérialiste et fasciste est, quand même, le comble du ridicule. Ben Laden  « wanted » mort ou vif, n’est que le prétexte à un pillage mondial des ressources. 
Washington sombre inéluctablement dans sa propre orgie guerrière et a besoin de l’appui soutenu d’alliés européens pour conforter sa position, se déculpabiliser aux yeux de l’opinion internationale et lui permettre de se décharger financièrement d’un budget qui le bloque pour d’autres opérations. Ils gardent le bébé et on récupère l’eau sale. C’est le new deal ( !)  Mais l’Europe sait compter et n’est pas stupide. Malheureusement, les moyens coercitifs déployés par l’oncle Sam en font fléchir plus d’un. L’Europe, elle-même, divisée sur sa politique internationale et n’ayant aucune cohésion militaire, ne peut parler politiquement d’une seule voix et d’une voix péremptoire. C’est bien dommage et dommageable. 
Bush a dit qu’il fallait envahir l’Afghanistan en réponse au 11/9. Mais, auparavant, de multiples tentatives de négociation avaient échouées avec différents partenaires politiques d’Asie centrale pour la construction et le contrôle de pipelines dans la région. Cette guerre qui avait été planifiée depuis belle lurette si, les négociations échouaient, s’imposa donc.
Les Russes étant partis d’Afghanistan depuis 1989, l’explosion de l’URSS, la même année, ouvrait la brèche qui allait permettre aux Américains de s’imposer dans ce vaste secteur. 
Quelques guerres balkaniques plus loin et des centaines de milliers de morts plus tard, le 11 septembre tomba à pic pour mettre à exécution le grand projet américain de vol organisé. 
Bush, ensuite, serait venu à bout de 2000 pauvres Talibans armés jusqu’aux dents par sa propre agence de renseignement la CIA. Granguignolesque. Et l’on nous dit toujours et encore que, les pieuses intentions américaines sont de sauver le peuple afghan et de nous sauver du terrorisme par la même occasion. Certains le croient encore…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents