Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Démocratie en danger !

Publié par Diatala sur 3 Janvier 2008, 13:27pm

Catégories : #Société-Abus Politique -Scandales-

maisons cigarette 1n3vc1nbcvn gif Des démocraties qui s’effritent, qui se consument comme cette cigarette, en devenant petit à petit totalitaires malgré la vraie décadence intellectuelle qui continue de ronger le système pour s’engouffrer dans le déclin. 
La santé publique est devenu une arme à gros calibre qui tire dans tous les coins pour imposer drastiquement un - mode de vie - qui va à l’encontre du con-umérisme exigé par le capitalisme. Un non-sens de plus qui aggrave encore la crédibilité politique. 
Notre santé est devenue une préoccupation malsaine pour les gouvernements et incohérente pour nous. Des législations antinomiques aux besoins créés pour que l’économie fleurissent sur des terreaux inadaptés et stériles. Un paradoxe sociétal qui ne peut continuer ainsi pour un équilibre à long terme dans ce monde qui avance à pas de géant. 
Comment vouloir une société forte et responsable si les peuples européens sont infantilisés et que les libertés individuelles disparaissent les une après les autres. Les fondement de la démocratie, des libertés, sont fissurés aujourd’hui et trembleront jusqu’à s’effondrer. Lire article ici.
Imposer par des moyens coercitifs (loi antitabac) à un citoyen français la façon dont il doit gérer le commerce qu’il a acheté, dont il est propriétaire et, sur lequel il paie : des intérêts d’emprunt, des charges, des taxes et des impôts en tout genre, « est » du totalitarisme ! 
Mais la cour européenne de justice pourrait être saisie sur un dossier comme celui de la «  Loi antitabac ».  Soit ce produit est mortel pour tous (fumeur passif et actif) et donc, il doit disparaître définitivement du marché, soit il est commercialisé et son usage reste légal partout. Car aucun état ne peut laisser en vente un produit mortel, dont il tire, en plus, des bénéfices substantiels sans être un criminel par procuration et être accusé de non-assistance à personne en danger en le laissant, malgré tout, librement en circulation. De surcroît, il est clairement annoncé par les fabricants comme étant un produit mortel également ; les Etats et les Fabricants sont donc, unanimes, sur ce fait. Il serait également possible de contraindre les cigarettiers à supprimer dans la composition des cigarettes certains produits toxiques et ceux qui contribuent à l'addiction.
Juridiquement il y a matière à faire sauter cette loi. Mais le bon sens aurait été que chacun reste libre de faire chez lui - ce qu’il lui plait - !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents