Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Irak : Il faut bien un coupable...

Publié par Diatala sur 3 Novembre 2007, 12:24pm

Catégories : #Dossier-Egypte-Tunisie-Irak

 

Photo AFP/Patrick Baz     
Ah c’est quand même bête ! Les Etats-Unis auraient envahi l’Irak par erreur ici en prenant en considération les renseignements d’un transfuge iraquien, Ahmed Alwan, via les services de renseignement allemands sans chercher à  vérifier la véracité de ses dires. Aujourd’hui Ahmed Alwan est, officiellement, reconnu coupable de faux témoignage en ayant affirmé que l’Irak fabriquait des ADM.  De qui se moque-t-on ! A l’époque la CIA avait démenti ces renseignements affirmant que, suite à leur propre enquête, rien ne venait étayer cette menace. Il s’agissait de la perpétuelle guéguerre entre le Pentagone et la CIA. Rumsfeld et Cheney avaient dans le collimateur le directeur de la CIA de l’époque, George Tenet, un homme de Clinton, et pensaient surtout que la CIA prenait beaucoup trop d’importance au sein des opérations. Alors que la CIA continuait à essayer de dissuader l’administration Bush de partir en guerre contre l'Irak, celle-ci fut contrainte de modifier ses conclusions et de rédiger un rapport allant dans le sens souhaité par le Pentagone. De plus, ce rapport était nécessaire pour l'approbation par le Congrès, le discours à l’ONU de Colin Powell et celui de G.W Bush. Mais tout le monde savait que le renseignement sur l’Irak était né, avait été inventé au coeur même du Pentagone, à l'OSP (Office of Special Plans). Tenet en sera le bouc-émissaire et sa démission, la bien venue. Vous vous croyez informés ? Oui, par la désinformation qui règne en maître absolu. Elle est un outil de propagande guerriére pour servir les seuls intérêts US.
La guerre en Irak étant prévue depuis longtemps il ne restait plus qu’à mettre en place "LA" menace intolérable, pour une intervention armée d’envergure. Depuis, le Pentagone aurait crée son propre service de renseignement qui relèguerait au deuxième plan la CIA.
Mais l’Agence centrale de renseignement a bien évolué depuis sa création par Harry Truman en 1945. Elle  reste encore une énorme machine qui compte avec tous les services réunis plus de 100 000 personnes avec un budget cumulé de 28 milliards de dollars. Ce qui représente 55 à 60 % du budget de la Russie. Un ancien conseiller de la CIA expliquait que la devise de l’agence était : «  L’immoralité est morale et, l’assassinat, un outil pour le gouvernement ». Les opérations clandestines, les innombrables coups d’Etats, la mise en place de dictateurs pour les renverser ensuite, les assassinats politiques et, surtout, les assassinats de civils pour imposer la terreur sont des missions courantes expliquait encore un ancien responsable. " Dans ce cas,on prévoyait toujours une aide humanitaire" rajouta-t-il. 
La CIA a également fait venir aux Etats-Unis d’anciens criminels de guerre SS pour les employer dans ses services. Eh oui.  Si elle viole toutes les Conventions de Genève et exerce des abus de pouvoir constants, son pouvoir d’action a été réglementé uniquement sur la forme pour être démocratiquement contrôlé par le Congrès, en apparence. Il  n’en reste pas moins vrai que, sur le fond, son pouvoir est identique sous Ordre du président des Etats-Unis. Un des scandales qui avait également alimenté la presse américaine à l’époque de Nixon était l’opération "CHAOS" menée par la CIA qui a consisté à  faire espionner 10 000 de ses propres compatriotes hostiles à la guerre du Vietnam. Ah ! Nos amis responsables américains aux gouvernements successifs, ne  sont pas très fréquentables quand même ! Quand on sait également que la CIA en Iran avait installé le Shah au pouvoir (opération Ajax) pour ensuite financer et armer la révolution iranienne de 1979 qui le  destituera, tout en continuant un rapprochement intense avec les islamistes fondamentaux, on peut se poser la question légitime de savoir quels sont aujourd’hui les rapports réels entre l’Iran et les Etats-Unis…. …

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents