Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Bernard Kouchner : Nous préparons des plans...

Publié par Diatala sur 18 Septembre 2007, 13:54pm

Catégories : #Elus-Polique et étrangère-Scandales- Elections

 

3122120-4460811La France demande des sanctions économiques sévères contre l’Iran et prie les entreprises comme Total et Gaz de France pour ne citer qu’elles de cesser de répondre aux appels d’offres et  de cesser tout investissement. Pas très encourageant comme déclaration en sachant que ces précautions demandées laissent sous-entendre des lendemains difficiles pour le pays en question et servent à protéger les intérêts en cours et à venir des dites entreprises. La réponse de Bernard Kouchner au Grand Jury de RTL  à une des questions d’un des journalistes : C’est quoi le pire ? – Le pire c’est la guerre ! met en émoi les rédactions, les Français et l’opposition.
Mais la menace d’un bombardement sur l’Iran a toujours été d’actualité sauf, que rien ne laissait entendre auparavant que la France pourrait y prendre part. Le ministre a estimé "qu'il n'y a pas de plus grande crise" à l'heure actuelle que celle du programme nucléaire iranien". Certes si, le pire arrivait demain en bombardant l’Iran, mais il y a quand même celles qui durent comme au Darfour, en Irak, en Afghanistan, en Palestine et les nombreuses autres. Nous n'accepterons pas que cette bombe soit construite" car cela constituerait un "vrai danger pour l'ensemble du monde", a dit Bernard Kouchner. Mais nous savons que la bombe est un prétexte fallacieux, alors...?

Il a indiqué également "qu'aucun signe ne nous permet de penser en dehors des préparations militaires" qu'un bombardement américain de l'Iran soit proche. "Je ne crois pas que nous en soyons là" mais il "normal qu'on fasse des plans". Les plans d’attaque américaine et les positions stratégiques de combat sont prêts depuis longtemps, il ne reste qu’à attendre le moment opportun pour une intervention. Mais de quel plan s'agit-il, que veut dire B.K ? De toutes les façons, il faudra une provocation ou un casus belli venant de Téhéran pour que le ciel de la Perse ne s’embrase et que Bernard Kouchner puisse, avec son grand cœur, balancer des sacs de riz à un peuple effrayé, en détresse et à un pays exsangue. J’oubliais ! Aujourd’hui les frappes seraient, dit-on, chirurgicales, mais tout acte chirurgical fait couler du sang et parfois créent des hémorragies mortelles. Enfin ! Si Bernard Kouchner se dit ne pas être un diplomate, nous en sommes persuadés également.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents